Calais: construire et accepter, plutôt que détruire et rejeter...

A Calais : et si on avait construit une vraie ville au lieu de détruire la jungle ?

La destruction de la jungle de Calais est une abomination et qui sera considérée comme telle par les générations futures lorsqu'elles porteront un regard sur notre histoire. Une ville de 10 000 habitants totalement anéantie, en France, en 2016, soit l'équivalent de la ville de Dinard... Un lieu de vie intégralement rasé de carte, où plus de 10000 personnes avaient pourtant trouvé refuge, faute de mieux sur la planète. Pouvons-nous imaginer leur souffrance à devoir supporter cette violence, ce rejet, et tout perdre une nouvelle fois ? Leur souffrance à devoir repartir sur le chemin de l'exil vers nulle part ?

Mais pourquoi, au contraire, ne pas avoir décidé... de CONSTRUIRE au lieu de détruire ? Vous êtes venus ? Vous vivez ici ? Dont acte ! Bienvenue... Alors construisons ensemble, à cet endroit, une nouvelle cité, pour vous, avec vous, avec vos énergies... Chiche ! Bâtissons ici une vraie ville, avec des vraies rues, des places, des jardins publics, de l'eau, de l'électricité, des maisons, des magasins, des équipements publics... par un tel acte, nous nous serions fortement inscrits dans le sens de l'histoire de l'humanité. Oui, fini le bidonville de Calais- car il fallait en finir- et place à la vraie grande et belle ville, confortable et fonctionnelle ! Accueillir et accepter au lieu de détruire et de rejeter... Au moins cet espèce de "no man's land" lugubre et sinistre de Calais, coincé entre deux autoroutes, et dont personne n'avait jamais su que faire... aurait trouvé un sens et serait devenu quelque chose de beau... Une nouvelle ville pour de nouvelles vies reconstruites, et avec tant d'énergies nouvelles, venues de si loin. Nous sommes une nouvelle fois passés à côté de l'histoire...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.