Lip 73... ça peut toujours servir .

 Lip 73... ça peut toujours servir. Exposition. 28 septembre-15 décembre 2013,  Gymnase-espace culturel, IUFM de Franche-Comté, Besançon

Lip 73… Encore… Quarante ans après, pourquoi revenir sur « l’affaire », en reparler ou faire parler sur… Pour la ranger au rayon des astres éteints ? La classer au rang des souvenirs ou des évènements que l’on épingle comme des papillons dans leur boite ? Célébrer le lieu ou la région ? Actualiser un « devoir de mémoire » ? Construire des working class heroes ? En faire un prétexte ?

Lip 73, ça peut toujours servir n’est pas une histoire du conflit Lip, même si on en trouvera l’événement et différents de ses récits, de ses tentatives de commémoration ou de déchiffrement. L’exposition s’articule à une enquête ethnologique menée auprès de différents acteurs de l’affaire, anciens Lip et quelques autres. Ses résultats en constituent l’armature, l’attention est portée à la façon dont ceux-ci l’ont appréhendée. Ou plutôt l’appréhendent aujourd’hui. Plutôt que de faire surgir une présence séparée, il s’agirait de voir ce qui est rendu présent de ce passé : l’usine avant 1973, les faits pensés marquants, les modalités de conduite de la lutte, l’investissement de l’espace et la constitution du commun, ce que l’expérience a fait et fait faire aux uns et aux autres, les actions de solidarité et certaines des lectures du conflit qui en font une « affaire ». Il s’agit de tenter d’entrer dans des regards réflexif sur  l’expérience, comme si on ne la connaissait pas, d’en saisir les traits saillants, de la lire à cette lumière.

Mais point là de bigoterie mémorielle, d’antiquité ou de volonté de momification. Et si, bien que l’usine soit morte,  l’expérience des Lip était une provision pour le futur, si ces hommes et ces femmes, ce collectif, alors qu’il s’est pour partie brisé en 1974 et 1976, étaient comme ces lucioles émettant leurs propres lumières et l’adressant aux autres. Au visiteur de le dire et éventuellement de s’en constituer un héritage… çà peut toujours servir.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.