noemi lefebvre
Abonné·e de Mediapart

150 Billets

0 Édition

Billet de blog 9 août 2022

noemi lefebvre
Abonné·e de Mediapart

Une approche critique de la blanquette de veau

Un jour, je viens voir ma mère. Je mange avec ma mère. J’ai fait une petite blanquette, c’est dans la casserole, elle me dit et je lui dis que c’est chouette mais quand je regarde la casserole, c’est bizarre cette blanquette dans l’eau. On dirait qu’il manque quelque chose.

noemi lefebvre
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Un jour je viens voir ma mère. Je mange avec ma mère. Ma mère a préparé une blanquette de veau.

Elle a mis le veau dans l’eau, les carottes avec, ça flotte dans une petite casserole.

J’ai fait une petite blanquette, c’est dans la casserole, elle me dit et je lui dis que c’est chouette mais quand je regarde la casserole, c’est bizarre cette blanquette dans l’eau. On dirait qu’il manque quelque chose.

Ma mère sait bien faire les blanquettes, elle a l’expérience, le nombre de blanquettes que ma mère a pu faire dans toute sa vie, au moins deux ou trois par hiver, si on compte par exemple depuis l’année de son mariage en 1958 disons, 2,5 blanquettes fois 64 ans égale 160 blanquettes, disons au moins 150 car il y a eu peut-être quelques années sans et quelques années d’engouement spécial pour la blanquette, en fonction du prix du veau, de sa réputation plus ou moins hormonale, des plats à la mode et des évolutions du goût et certainement aussi d’une fantaisie à laquelle tout le monde à droit.

Au bout de 150 blanquettes, si vous ne savez toujours pas la faire, surtout dans le cas où vous auriez été, comme ma mère, formée non pas seulement sur le tas mais aussi par la tradition ancestrale de votre mère et de vos sœurs ainées et la pression culinaire de toute une société qui ne rigolait pas, dans les années de formation d’épouse et mère de famille de ma mère que sont les années cinquante et soixante (et encore un peu, bien que déjà nettement moins, soixante-dix) avec les règles de l’art de faire la blanquette, alors il y a un problème.

Le problème c’est la crème.

Ma mère dit je n’ai pas mis la crème fraîche, comme ça chacun met ce qu’il veut !

Ma mère est pour la liberté de la crème fraîche dans la blanquette. Ma mère a une conception politique du plat traditionnel.

Elle se méfie de la crème fraîche, le pot de crème fraîche est un bienfait pour la cuisine mais c'est une menace pour ma mère. C’est là que je me souviens que ma mère a toutes les raisons de se méfier à jamais de l'unanimité imposée par la bonne vieille cuisine familiale.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique
Journal — Qatar : le Mondial de la honte
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique

À la Une de Mediapart

Journal — Moyen-Orient
Des Russes désertent vers la Turquie pour ne pas « mourir pour Poutine »
Après que le président russe a décrété la mobilisation partielle des réservistes pour faire face à la contre-offensive de l’armée ukrainienne, de nombreux citoyens fuient le pays afin de ne pas être envoyés sur le front. 
par Zafer Sivrikaya
Journal — Politique
La justice dit avoir les preuves d’un « complot » politique à Toulouse
L’ancienne députée LR Laurence Arribagé et un représentant du fisc seront jugés pour avoir tenté de faire tomber une concurrente LREM à Toulouse. Au terme de son enquête, le juge saisi de cette affaire a réuni toutes les pièces d’un « complot » politique, selon les informations de Mediapart.
par Antton Rouget
Journal — Exécutif
Retraites, chômage, énergie : Macron attaque sur tous les fronts
Le président de la République souhaite mener à bien plusieurs chantiers d’ici à la fin de l’année : retraites, chômage, énergies renouvelables, loi sur la sécurité, débat sur l’immigration… Une stratégie risquée, qui divise ses soutiens.
par Ilyes Ramdani
Journal
« L’esprit critique » cinéma : luxe, érotisme et maternité
Notre podcast culturel débat des films « Sans filtre » de Ruben Östlund, « Les Enfants des autres » de Rebecca Zlotowski et « Feu follet » de João Pedro Rodrigues.
par Joseph Confavreux

La sélection du Club

Billet de blog
Saint-Jean-Lachalm, un village qui a réussi ses éoliennes, sans s'étriper
Saint-Jean-Lachalm, un village de la Haute-Loire qui a trouvé le moyen de ne pas s’étriper lorsque l’idée d’un champ d’éoliennes a soufflé dans la tête de son maire, Paul Braud. En faisant parler un droit coutumier ce qui, de fil en aiguille, a conduit… au chanvre.
par Frédéric Denhez
Billet de blog
Les sulfureuses éoliennes de la baie de Saint-Brieuc en débat
[Rediffusion] A l’initiative d’Ensemble ! deux débats ont été organisés les 24 et 25 septembre autour du projet de parc éolien dans la baie de Saint-Brieuc. En voici le compte rendu vidéo, avec mon intervention, présentant mes enquêtes sur Mediapart, et les prises de parole de Katherine Poujol (responsable de l’association « Gardez les caps !) ou encore de Lamya Essemlali (présidente de Sea Shepherd France).
par Laurent Mauduit
Billet de blog
Éolien : vents contraires !
[Rediffusion] Mal aimées parmi les énergies renouvelables, les éoliennes concentrent toutes les critiques. La région Provence Alpes-Côte d'Azur les boycotte en bloc sans construire d'alternatives au « modèle » industriel. le Ravi, le journal régional pas pareil en Paca, publie une « grosse enquête » qui ne manque pas de souffle...
par Le Ravi
Billet de blog
Le gigantisme des installations éoliennes offshore en Loire Atlantique et en Morbihan
Un petit tour sur les chemins côtiers en Loire Atlantique et en Morbihan pour décrire et témoigner du gigantisme de ces installations offshores, de la réalité de l'impact visuel, et de quelques réactions locales.
par sylvainpaulB