noemi lefebvre
Abonné·e de Mediapart

142 Billets

0 Édition

Billet de blog 14 juil. 2017

bilan de compétences

noemi lefebvre
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Je peux faire des pâtes aux champignons en coupant les champignons dans le sens de la longueur, très très fin.

Je sais très bien estimer des surfaces.

Je monte et je descends à pied ou en ascenceur en pensant en même temps.

Je peux distinguer une vache d’un cheval dans un enclos, les yeux fermés, à l’odeur.

Je tricote actuellement un pull, jaune avec des liserets dorés au bas des manches, j’ai cousu des boutons sur les épaules et j’ai refait plusieurs fois les emmanchures et j’ai une relation téléphonique avec la personne pour qui je fais cet ouvrage, ces conversations me passionnent.

Dernièrement, nous avons décidé d’un commun accord d’une broderie sur le ventre qui sera un bateau à voile, avec un foc.

J’ai des relations téléphoniques. Cette personne, à qui je dédie mon ouvrage, est extrêmement patiente.

Nous avons du bonheur devant nous.

Quand je pense au pull, je me sens extrêmement capable. J’ai de l’inspiration.

Dans l’ascenseur je pense au pull, dans l’escalier je pense à la personne.

Les dimensions de la personne sont une dimension de la personne.

Les dimensions sont dans le tricot. Aiguilles numéro 2, je m’étais trompée, j’ai tout défait pour suivre le modèle, du 2,5, afin que la personne entre dans la dimension.

La surface totale du bas jusqu’à l’emmanchure, je dirais, 45 cm et des brouettes.

J’estime cette personne d’après la surface et je pense qu’il y a quelque amour qui se profile.

Nous avons des points communs, le travail bien fait. L’amour de la personne.

J’ai une compétence d’amour par le tricot, qui invite à un avenir très heureux, dans une campagne.

En outre, la personne mange des lentilles. Ce que je n’aime pas, mais nous avons ensemble une passion commune : les odeurs des animaux et des champignons.

Je peux faire des pâtes aux champignons selon appétit, proportionnel à la dimension.

La personne ne cuisine pas d’animaux, elle préfère peindre. Elle peint surtout des têtes de veau. De tête.

C’est charmant.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Comment le CHU de Bordeaux a broyé ses urgentistes
Les urgences de l’hôpital Pellegrin régulent l’accès des patients en soirée et la nuit. Cela ne règle rien aux dysfonctionnements de l’établissement, mettent en garde les urgentistes bordelais. Épuisés par leur métier, ils sont nombreux à renoncer à leur vocation.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Force ouvrière : les dessous d’une succession bien ficelée
À l’issue du congrès qui s’ouvre dimanche, Frédéric Souillot devrait largement l’emporter et prendre la suite d’Yves Veyrier à la tête du syndicat. Inconnu du grand public, l’homme incarne, jusqu’à la caricature, le savant équilibre qui prévaut entre les tendances concurrentes de FO.
par Dan Israel
Journal
« Travail dissimulé » : la lourde condamnation de Ryanair confirmée en appel
La compagnie aérienne a été condamnée, en appel, à verser 8,6 millions d’euros de dommages et intérêts pour « travail dissimulé ». La firme irlandaise avait employé 127 salariés à Marseille entre 2007 et 2010, sans verser de cotisations sociales en France. Elle va se pourvoir en cassation.
par Cécile Hautefeuille
Journal — Social
En Alsace, les nouveaux droits des travailleurs détenus repoussent les entreprises
Modèle français du travail en prison, le centre de détention d’Oermingen a inspiré une réforme du code pénitentiaire ainsi qu’un « contrat d’emploi pénitentiaire ». Mais entre manque de moyens et concessionnaires rétifs à tout effort supplémentaire, la direction bataille pour garder le même nombre de postes dans ses ateliers.
par Guillaume Krempp (Rue89 Strasbourg)

La sélection du Club

Billet de blog
par Bésot
Billet de blog
Destruction du soin psychique (2) : fugue
Comment déliter efficacement un service public de soins ? Rien de plus simple : grâce à l'utilisation intensive de techniques managériales, grâce à l'imposition d'un langage disruptif et de procédures conformes, vous pourrez rapidement sacrifier, dépecer, puis privatiser les parties rentables pour le plus grand bonheur de vos amis à but lucratif. En avant toute pour le profit !
par Dr BB
Billet de blog
Ce qu'on veut, c'est des moyens
Les salarié·es du médicosocial se mobilisent à nouveau les 31 mai et 1er juin. Iels réclament toujours des moyens supplémentaires pour redonner aux métiers du secteur une attractivité perdue depuis longtemps. Les syndicats employeurs, soutenus par le gouvernement, avancent leurs pions dans les négociations d'une nouvelle convention collective avec comme levier le Ségur de la santé.
par babalonis
Billet de blog
Le service public d’éducation, enjeu des législatives
Il ne faudrait pas que l’avenir du service public d’éducation soit absent du débat politique à l’occasion des législatives de juin. Selon que les enjeux seront clairement posés ou non, en fonction aussi des expériences conduites dans divers pays, les cinq prochaines années se traduiront par moins ou mieux de service public d’éducation.
par Jean-Pierre Veran