Cogito

cogito © STUDIO DOITSU

- Tu fais quoi?

 - Je réfléchis.

 - Tu réfléchis à quoi ?

 - À rien. Je réfléchis à ma réflexion.

 - Et alors t’en es où dans ta réflexion ?

 - J’en suis à me dire que quand je réfléchis je pense en même temps que je réfléchis et tout en pensant que je réfléchis ça me fait réfléchir à ma pensée qui pense.

 - Quoi ?

 - Je réfléchis à cette pensée que j’ pense en réfléchissant à ma réflexion. Ça m’fait cogiter. Et toi tu penses à quoi ?

 - à rien.

 - Bah mieux vaut n'penser à rien que n'pas penser du toutrien c’est déjà beaucoup quand on y réfléchit.

 - Qu’on réfléchit à quoi ?

 - Je sais pas moi…à tout et à rien, non ? qu’est-ce que t’en penses ?

 - Je pense que je préfère ne pas y penser.

 - Mais comment tu fais pour pas y penser ?

 - J’y réfléchis pas. Ça me vient comme ça.

- Moi je voudrais bien penser sans réfléchir mais tandis que je pense, je pense à ma pensée qui me fait réfléchir …

 - Et alors ? Qu’est-ce qui se passe ?

 - Ma pensée se regarde penser en une réflexion et en se regardant elle vacille et elle tombe. Sous le coup de la critique.

 - Ah dis donc. Et ça fait quoi ?

 - Ça fait que je me sens au 36e dessous.

 - Bah pourquoi ?

 - Quand ma pensée critique ma réflexion, je me sens critiqué par cette pensée critique.

- Tu veux dire que tu te sens un peu con ?

- Un peu, car ma pensée m’critique et m’ fait douter d’ moi-même .

- Tu veux dire que tu te sens limité dans ta façon de penser ?

- Je comprends que je ne fais que penser à partir de moi-même et comme je suis ce que je suis, je ne peux pas en sortir.

 Disons que je m’demande si je ne suis pas le jouet de ma pensée en fontion de ma fonction.

- Tu veux dire que c’est en fonction de ta fonction que tu penses ta pensée ?

- Disons que je m’ demande si je ne suis pas le jouet de représentations qui orientent ma pensée.

- Quoi ?

 - C’est comme si j’étais l’objet de l’industrie du jouet au  service d’une    idéologie …  Comme si nous étions, toi et moi,  et même ce chien,  les supports en plastique d’un ordre sécuritaire amusant les enfants d’une République assez peu favorable à la liberté d’expression.

 - Quoi ? Tu veux dire qu’on ferait partie de l’Unité playmobile de police chargée du maintien de l'ordre ?

 - Je dis que c’est possible.

 - Tu veux dire que…

- Je n’sais pas. Je m’demande.  Et toi tu penses quoi ?

T’as pas de pensée ?

- Une pensée ?

- Je sais pas moi t’as bien une idée.

- Si j’en ai mais c’est une idée peut-être un petit peu bête.

- Dis toujours.

- Je pense que la République des Playmobils a peut-être besoin d’Ordre pour la Sécurité ?

- hum…

 

 

 Cogito a été diffusé le 13 octobre au Lieu Unique à Nantes, dans le cadre du festival MidiMinuit Poesie #18.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.