MARTINIQUE, le TRI des patientEs par MANQUE DE SOIGNANT.ES et ÉQUIPEMENTS débute

Suite attendue et prévisible, évitable de ce que nous redoutions dans notre article précédent : "MARTINIQUE : SATURATION, DÉPROGRAMMATION ET NOUVEAU TRI DES PATIENT.ES "

Suite attendue et prévisible, évitable de notre article précédent :  "MARTINIQUE : SATURATION, DÉPROGRAMMATION ET NOUVEAU TRI DES PATIENT.ES " :

"Les médecins de l’établissement, qui manque de lits et de places en réanimation, sont désormais obligés de trier les malades, pour la plupart ­non-vaccinés."

Extrait de l'article « En Martinique, «tout le monde ne pourra pas être sauvé du Covid». » , par Anaïs Moran, envoyée spéciale à Fort-de-France, publié le 4 août 2021 à 20h28 (mis à jour le 5 août 2021 à 7h54), Libération.

VOUS AVEZ LE DROIT, LA LIBERTAY, DE VOUS EN CONTREFOUTRE.

APRÈS TOUT, CE NE SONT POTENTIELLEMENT QUE VOS PITEUSES EXISTENCES QUI SONT MENACÉES PAR LES CHOIX ULTRALIBÉRAUX, ANTISOCIAUX, DE DESTRUCTION DE L'HÔPITAL PUBLIC (TOUT PARTICULIÈREMENT DANS LES "OUTREMERS", SOUS-ÉQUIPÉES PAR RAPPORT À LA MÉTROPOLE) ; RIEN DE TRÈS IMPORTANT, EFFECTIVEMENT.

Nous crachons généreusement à la gueule des esclaves heureux, et des imbéciles chevronnés aficionadxs de la communication officielle de la bourgeoisie gouvernementale de droche, aussi bien que des sphères conspis, antisémites et néo-fascistes de la" réinformation"... continuez le massacre, mais on le prefererait à nice, vitrolles, orange ou perpignan, ou parmi les bekés, qu'en outremer... #tristesàpleurer

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.