De "l'islamo-gauchisme" au lepeno-macronisme

vidal veut une enquête. Une enquête sur "l'islamo-gauchisme" ; à l'université. une enquête sur la base d'un néologisme issu de la propagande de l'extrême-droite. Scientifique, l'enquête ? Pièce jointe : communiqué de la Conférence des Présidents d'Universités.

Pour rappel : "islamo-gauchisme", comme "judéo-bolchevisme" ou "judéo-maçonnique", est une production idéologique de l'extrême-droite. En adoptant un vocabulaire xénophobe et néo-fasciste, la bourgeoisie française reste fidèle à elle-même, et à ce qui fait qu'aucune épuration n'aurait dû épargner le moindre de ses membres : son inoubliable "plutôt hitler que le front populaire" ; elle nous rappelle qu'il n'y a jamais eu de Libération après-guerre, mais un compromis puant avec un ennemi de classe dont tous les crimes auraient dû aboutir à son élimination définitive en tant que classe, une classe d’exploiteurs, par essence même accapareuse, veule, raciste, tortionnaire, sadique, sans valeur, pourrie jusqu'à la moelle, rongée par les crimes et les mensonges par lesquels elle s'est hissée au pouvoir, en écrasant la gueule de ses "concitoyens", et au besoin des "siens", et qui aujourd'hui s'aligne avec la satisfaction repue de son insondable laideur, sur l'idéologie fasciste, idéologie dont la bourgeoisie a toujours été le terreau premier. Nous n'aurons de paix et de progrès réel que par l'éradication des dominants, de la bourgeoisie, et de tout ce qui voudrait lui succéder.

***

Communiqué de la Conférence des Présidents d'Universités.

 

 

151381372-2800299936876326-407945019621105539-n

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.