Non à la réintoxication du monde
Abonné·e de Mediapart

8 Billets

0 Édition

Billet de blog 22 mars 2022

Retour sur terres : appel à amplifier les résistances locales le 26 avril

Sans attendre les résultats d'une élection présidentielle qui changerait magiquement le cours de nos vies et de la destruction de nos terres, plus de 50 collectifs appellent à mener des actions offensives contre les infrastructures et projets injustes et polluants partout en France, le 26 avril, 2 jours après le second tour.

Non à la réintoxication du monde
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

 >>> https://resistanceslocales.org/ <<<

Alors que chaque jour le ravage écologique s'accélère, que les réformes antisociales se multiplient, que le gouvernement s'enfonce dans l'autoritarisme et que la répression s'intensifie, influencer les présidentielles semble crucial pour les mouvements sociaux.

Mais quel que soit le résultat des élections, la société juste et écologique à laquelle nous aspirons n'adviendra qu'en instaurant un rapport de force suffisant, comme l'ont montré les grandes victoires des mouvements sociaux, des suffragettes à la lutte pour les droits civiques, de Plogoff à Notre-Dame-des-Landes.

Face à la crise sanitaire, à la multiplication constante des projets polluants et imposés, au déni de démocratie croissant, depuis déjà cinq ans, des marches, des occupations de rues, de ronds points, et des journées d'actions ont lieu partout en France pour enrayer la machine œuvrant à l'intoxication du monde.

Dans les mois qui viennent cette machine et son fonctionnement dévastateur seront l'objet d'une apologie quotidienne, véhiculée par les candidats à l'élection présidentielle.

Nous ne pouvons pas laisser ces discours se propager sans réagir. 
Au lendemain de ces élections, le mardi 26 avril, nous reprendrons le pouvoir localement, nous réinvestirons nos lieux de vie, nous nous opposerons à chaque projet destructeur du vivant, de notre santé, de nos terres.

Et peu importe les promesses de la personne élue : tant qu'elles ne se traduisent pas en actes, nous occuperons le terrain. ​​​​​​​

Le 26 avril prochain nous inverserons le rapport de force, et nous nous lèverons ensemble pour reprendre nos terres et notre avenir à ceux qui les détruisent.​​​​

Depuis des années, plus de 400 collectifs luttent partout sur le territoire: contre des usines toxiques qui empoisonnent riveraines, riverains, travailleurs et travailleuses, contre des fermes-usines qui exploitent le vivant, contre la bétonisation des terres qui devraient nous nourrir, contre l'expansion de multinationales écocidaires comme Amazon.

Nos luttes sont locales mais à cette échelle nous nous battons contre des politiques publiques nationales et des multinationales, et nous pouvons remporter des victoires.

Rien que l'an dernier, nous étions 3 000 autour des Bassines agricoles contre l'accaparement de l'eau, nous avons fait tomber plusieurs entrepôts Amazon, le terminal 4 de Roissy, plusieurs surf parks et autres projets polluants et imposés. 
​​​​​​​Nous ne nous arrêterons pas.

Face à des élections dans lesquelles nous ne plaçons que peu ou pas d'espoir, le 26 avril, dans toute la France, nous occuperons le terrain, à travers nos rassemblements, occupations, actions de désobéissance civile et de désarmement.
Nous soutiendrons des dynamiques de résistances locales face à un système économique et démocratique dont nous ne voulons plus.

Intensifions la pression sur les secteurs qui semblent le plus évidemment empoisonnants et dispensables : cimenteries, usines de pesticides ou d’armement militaire et policier, industrie aéronautique ou publicitaire, construction de plates-formes commerciales, unités d’élevage industriel, infrastructures de l’industrie nucléaire... Ce rapport de force et les solutions pour l’emploi doivent se construire avec les salarié.es concerné.es.

Victoire après victoire nous gagnons du terrain. 
Car peu importe qui se dira président
ou présidente de tous les Français, peu importe les promesses qui auront été égrainées durant des mois, nous ne lâcherons rien, pas une extension, pas une usine toxique, pas une terre volée. 

La liste complète et les collectifs à rejoindre sur : https://resistanceslocales.org/


SIGNATAIRES 

NDDL Poursuivre Ensemble 79
Autan(t) Le Faire  81
Collectif contre l'usine à cochons de Langoat  22
Union Syndicale Solidaires
Collectif "à pas de loutre"
Stop déviation golfe Juan 06
Association pour la Conservation du Cadre de vie à Oloron et Bager (ACCOB)
La voie est libre (contre l'autoroute Castres-Toulouse)
A bas le béton
collectif de la ZAD du Plan
Extinction Rebellion Annecy
Collectif des habitants du hameau du Moisnil
Youth for Climate
Ecofestival ça marche
Or de Question
Urgence climat Landes
Collectif de défense des Jardins des Vertus / LA JAD
Attac Rennes
Attac France
Collectif PUMA
Fridays For Future Grenoble
Sciences Citoyennes
Les braises (Non Aéroport Saint Emilionnais)
association Les Jardins des Vaîtes
Institut Bella ciao
La Lutte des Sucs
Enseignant.e.s pour la planète
Arrêt du Nucléaire Drôme Ardèche
Assemblée Populaire d'Auxerre
Resistance Ecologiste Rennes
Marche climat Saône et Loire
Attac Alès Cévennes
Maison commune de la décroissance
GCO NON MERCI
Extinction Rebellion Saint-Brieuc
Attac 93 Sud
Attac Reims
Réseau "Sortir du nucléaire"
Nddl poursuivre ensemble
Extinction Rebellion Brest
Collectif Stop Terra 2
Collectif Contre la Ligne 18 et l'Artificialisation des Terres (CCL18)
Désobéissance Écolo Paris
Rouen dans la Rue
Pour la sauvegarde du plateau des Gras
Saccage2024
ALIC
Stop Horror Boréalia
Collectif pour des alternatives à l'élargissement de l'A480
Association Agissons pour le Climat Granville terre et Mer
Ruche de l'écologie
SOS oulala
Bibliothèque Fahrenheit 451
Collectif Citoyen pour un Autre Photovoltaïque dans les Alpes du Sud 
Terres de Luttes
Attac Landes Côte Sud
Conf'drome 
Quartier Libre des Lentillères
Union Syndicale Solidaires
Quartier Libre des Lentillères
Poterie Riposte Contre un nouveau centre commercial géant à Ferney-Voltaire
CERCLE 49
Les Sept Ponts
ferme du mouton noir
maquis Alsace-Lorraine
Resistance Ecologiste Rennes
collectif PUMA
Amis de la Terre
Collectif ImagiNon

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Pouvoir d'achat
« Et Macron, il pense aux familles nombreuses quand tout augmente ? »
En avril 2022, selon l’Insee, les prix des produits de grande consommation vendus dans la grande distribution ont augmenté de 1,3 %. Une hausse des prix que subissent de plein fouet les plus modestes. À Roubaix, ville populaire du nord de la France, la débrouille règne.
par Faïza Zerouala
Journal — France
Violences conjugales : Jérôme Peyrat finalement contraint de retirer sa candidature
L’ancien conseiller d’Emmanuel Macron, condamné pour violences conjugales, renonce à la campagne des législatives. La défense catastrophique du patron de LREM, Stanislas Guerini, a accéléré les choses. Et mis fin à la gêne qui montait au sein du parti présidentiel, où personne ne comprenait cette « décision venue d’en haut ».
par Ellen Salvi
Journal
Affaire Jérôme Peyrat : « Le problème, c’est qu’ils s’en foutent »
Condamné pour violences conjugales en 2020, Jérôme Peyrat a fini par retirer sa candidature aux élections législatives pour la majorité présidentielle à deux jours de la date limite. Il était pourtant toujours soutenu par les responsables de La République en marche, qui minimisent les faits.
par À l’air libre
Journal
Élisabeth Borne et l’écologie : un certain savoir-rien-faire
La première ministre tout juste nommée a exercé depuis huit ans de nombreuses responsabilités en lien direct avec l’écologie. Mais son bilan est bien maigre : elle a soit exécuté les volontés de l’Élysée, soit directement contribué à des arbitrages problématiques.
par Mickaël Correia et Jade Lindgaard

La sélection du Club

Billet de blog
Le générique ne prédit pas la fin
Que se passe-t-il lorsque le film prend fin, que les lumières de la salle de cinéma se rallument et qu’après la séance, les spectatrices et spectateurs rentrent chez eux ? Le film est-il vraiment terminé ? Le cinéma vous appartient. Le générique ne prédit pas la fin. Il annonce le début d’une discussion citoyenne nécessaire. Prenez la parole, puisqu’elle est à vous.
par MELANIE SIMON-FRANZA
Billet de blog
Quand le Festival de Cannes essaie de taper fort
La Russie vient de larguer 12 missiles sur ma ville natale de Krementchouk, dans la région de Poltava en Ukraine. Chez moi, à Paris, je me prépare à aller à mon 10e Festival de Cannes. Je me pose beaucoup de questions en ce mois de mai. Je me dis que le plus grand festival du monde tape fort mais complètement à côté.
par La nouvelle voix
Billet de blog
images écrans / images fenêtres
Je ne sais pas par où prendre mon film.
par Naruna Kaplan de Macedo
Billet de blog
Entretien avec Ava Cahen, déléguée générale de la Semaine de la Critique
La 61e édition de la Semaine de la Critique se déroule au sein du festival de Cannes du 18 au 26 mai 2022. La sélection qui met en avant les premiers et seconds longs métrages, est portée pour la première fois cette année par sa nouvelle déléguée générale Ava Cahen qui défend l'amour du cinéma dans sa diversité, sa réjouissante monstruosité, ses émotions et son humanité.
par Cédric Lépine