Norbert von Olleschik
Abonné·e de Mediapart

41 Billets

0 Édition

Billet de blog 7 juin 2022

Norbert von Olleschik
Abonné·e de Mediapart

Guerre d'Ukraine-Pénurie alimentaire mondiale

Les médiats dans leurs grand manque de sérieux, leur manque de "nouvelles" factuelles, "s'inquiète" de l'envolé des prix et du manque de blé et de maïs dans le monde. Une famine prévisible serait dû à la guerre d'Ukraine et à l'impossibilité par l'Ukraine d'exporter son blé.

Norbert von Olleschik
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Je suis agacé par le matraquage de propagande de la majorité des médiats télévisés qui représente 90% de l'information pour le peuple.

L'explosion des prix des matières premières, du pétrole, gaz, etc., du blé et d'autres aliments, a eu lieu tout au cours de l'année 2021 et en 2022 avant la guerre d'Ukraine. Ces hausses sont principalement du à de la spéculation et non pas à des pénuries. La guerre d'Ukraine a donné une occasion de mettre une nouvelle couche de raison pour la spéculation massive et inexcusable.

La réalité:

Production de blé mondiale en 2020

https://www.atlasbig.com/de-de/weltweit-weizen-produktion

l’Ukraine représente 5% de la production des 10 premiers pays producteurs de blé au monde, (pas de la production mondiale)

Production de Mais mondiale 2020

https://www.atlasbig.com/de-at/laender-durch-maisproduktion

 l’Ukraine représente 3,3 % de la production des 10 premiers pays producteurs de mais au monde. (pas de la production mondiale)

Des politiques et des "médiats" qui veulent faire croire que 5 ou 3 % de baisse de production ferait une catastrophe mondiale, c'est grave.

Ajoutons à cela que les exportation de blé de la Russie à fin Avril, sur un an, ont été triplés...

Nous sommes vraiment victimes d'une propagande particulièrement bien orchestrée.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.