Norbert von Olleschik
Abonné·e de Mediapart

41 Billets

0 Édition

Billet de blog 13 mars 2022

Norbert von Olleschik
Abonné·e de Mediapart

Macron – Elections – Energie – EDF

Tout au long de l’année 2021 et le début de 2022, l’énergie n’a cessé d’augmenter très fortement, uniquement par l’effet de la spéculation massive. La guerre d’Ukraine n’a que amplifié le problème.

Norbert von Olleschik
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le candidat Macon doit se prononcer clairement avant les élections sur les « privatisations » même partielles de EDF/ENEDIS, et d’autres sociétés.

La Guerre d’Ukraine a démontré très clairement que l’énergie, électricité, pétrole, gaz etc. est un élément hautement stratégique pour notre pays!

L’envolé des prix de l’électricité injustifiable en France à démontré très clairement que les « accords » signés dans l’UE pour la « gestion » des prix étaient totalement délirant et destructeur. Impossible de comprendre comment des hommes et femmes politiques ont pu se laisser aller à une telle dérive au dépend de la Nation, Nation par laquelle ils sont pourtant employés. (Dans le privé, ce serait une raison de licenciement pour faute grave !)

Il est très claire, que l’Europe et sur tout l’Allemagne veut la peau de l’énergie gérée par la nation à travers son appareil d’état, la peau de EDF ENEDIS. L’Allemagne n’accepte pas que EDF soit une entreprise nationale.

L’énergie est hautement stratégique pour une nation ! De ce fait, elle ne rentre pas dans les accords européens du tout privé, donc sur tout le traité de Lisbonne (qui à mon sens est anticonstitutionnel). La France n’a pas seulement voté contre le projet de constitution européenne, mais elle avait voté par cela contre le texte de ce projet de constitution. Chaque citoyen avait reçu avant le référendum le texte de la constitution. Les français n’avaient donc pas seulement voté contre le projet de constitution européenne, mais également contre ce texte. Or c’est principalement ce texte qui constitue le traité de Lisbonne.

M Macron a très largement participé à la désindustrialisation de la France, de la destruction de son tissus économique: Vente de l’aéroport stratégique de Toulouse à des investisseurs nébuleux chinois, vente d’Alstom énergie aux américains (dont également le secteur des éoliennes vendu aux Allemands), vente Alcatel, société qui est à l’origine de la majorité des câbles sous-marins dans le monde, mais Alcatel était également présent dans l’électronique, vente du Chantier Naval de St Nazaire dans des conditions scabreuses (Kohler), vente de la Française des Jeux, vente de la production des moteurs de Ariane6 aux Allemands, vente de TECHNIP société importante dans la stratégie énergétique.

Voilà un jeu de massacre, d’un homme qui semble n'avoir aucun estime pour le peuple, le pays qui l’embauche.

Je demande au candidat Macron de clairement, sans échappatoire, dire si oui ou non il va appliquer les demandes et les accords de la privatisation de l’énergie en France. Si oui ou non il va, même partiellement privatiser EDF et ENEDIC.

M Macron doit dire très clairement avant les élections, si il va une fois élu, privatiser ou vendre d’autres participations d’état dans des Sociétés.

(Madame Pécresse s’est déjà prononcée clairement pour la vente des participations d’état minoritaires dans des sociétés, nommément dans sociétés hautement stratégiques comme Thales et Safran. Elle a donc bien annoncé vouloir continuer la destruction industrielle des 30 dernières années. Peut-être a t’elle déjà trouvé des acquéreurs… ? Peut-être General Electric, pour lequel son époux travaille ?)

Même si la guerre en Ukraine nous préoccupe tous, il ne faut pas perdre de vue ses questions primordiales pour l'avenir de notre pays. 

Il serait bon que Médipart lance ces questions clairement à tout les candidats, et plus particulièrement à M Macron

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.