Norbert von Olleschik
Abonné·e de Mediapart

31 Billets

0 Édition

Billet de blog 19 sept. 2020

Bernard Guetta fustige la Russie

A la télévision j'ai pu voir une M Bernard Guetta dans une envolé lyrique attaquer la Russie pour le soutient qu'elle porte à la Biélorussie, pour l'occupation de la Crimée et pour un supposé empoisonnement de 'l'opposant' russe Navalny par le pouvoir russe.

Norbert von Olleschik
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

M Guetta me semble porter sur tout des attaques sur la ligne politique et de la propagande américaine. Tout d'abord il me semble normale que la Russie soutienne un allié comme la Biélorussie. Les USA et l'Europe soutiennent bien la Turquie dans son occupation de territoires syriens pour y soutenir des groupes terroristes et résidus de Dahesh, soutiennent l'intervention de la Turquie en Libye qui y transfère des groupes terroristes et membres de Dahesh. L'Europe passe bien sous silence l'occupation turque d'une partie de l'Irak, etc.  Un soutient américain et européen que je réprouve totalement. 

Quand à la l'empoisonnement de l'opposant Navalny rien n'est ne prouve qui aurait empoisonné cette personne.  D'ailleurs l'a France n'a pas été attaquée par l'EU ou les USA pour l'assasinat de la député Yanne Piat...Le pouvoir maltais n'a pas n'ont plus été sanctionné et attaqué pour l'assasinat de la journaliste Daphne Caruana Galizia ....

M Bernard Guetta appel la Russie a 'libérer' immédiatement la Crimée. D'une part la Crimée n'aurait pas été occupée par la Russie, si l'Europe n'avait pas, sous instigation des USA, essayé de faire rentrer l'Ukraine dans l'EU.  Point plus important, la Russie n'aurait pas réintégré la Crimée, si les USA n'avait fait du forcing pour rentrer l'Ukraine dans l'OTAN, ce qui aurait fait pour les américains une base militaire un Crimée, qui est traditionnellement le port militaire principal Russe.  Element supplémentaire, la population de Crimée est à 95% russe.

M Bernard Guetta semble très 'influencé' par la géopolitique et la propagande américaine.  Son plaidoyer aurait pu avoir un 'certain' poids, si cet homme avait les mêmes exigence vis à vis  d'autres états criminelles et expansionniste comme Israël, la Chine, la Turquie etc. 

Il semble y avoir de la part de M Guetta une grande indulgence face aux crimes des certains états. Demander à la Russie de se retirer de la Crimée, et ne pas demander à Israël de quitter toutes les colonies de Cisjordanie et de rendre Jerusalem est aux palestiniens discrédite M Bernard Guetta complètement. Ce journaliste et eurodéputé devrait se lever vigoureusement contre la création par Israël du ghetto de Gaza, le blocus, aérien et maritime de Gaza; en somme se lever contre les crimes d'Israël envers le peuple palestinien. 

Si M Bernard Guetta était si choqué par le manque de démocratie de certaines nations et des occupations injustes, il devrait faire un plaidoyer aussi vigoureux contre la Chine, demander de restituer les territoires (iles) injustement occupé au Philippines, en Indonésie et au Vietnam, demander des procès pour des opposants 'disparus' en Chine, etc. etc. etc. 

Il y a du travail M Guetta pour devenir crédible. 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Violences sexuelles

À la Une de Mediapart

Journal — Culture-Idées
David Wengrow : « On semble ne plus avoir d’imagination sur ce que pourraient être les alternatives »
Pendant des milliers d’années, les humains ont expérimenté avec d’infinies variations des formes du pouvoir. Parfois saisonnier, parfois matriarcal, parfois autoritaire et brutal. Mais parfois aussi égalitaire et relativement libre, y compris à grande échelle, décrivent David Graeber et David Wengrow, dans un livre qui fait l’effet d’une bombe. 
par Jade Lindgaard
Journal — International
Soudan : un mois après, le coup d’État n’est pas achevé
En réinstallant le premier ministre dans ses fonctions, les militaires ont réussi à institutionnaliser leur putsch d’octobre. Mais un obstacle se dresse encore devant eux : la population, qui reste fortement mobilisée. Reportage à Khartoum, dans la manifestation du 25 novembre.
par Gwenaelle Lenoir
Journal — France
De Calais à l’Angleterre, les traversées de tous les dangers
Le naufrage meurtrier survenu le 24 novembre, qui a coûté la vie à 27 personnes, rappelle les risques que les personnes exilées sont prêtes à prendre pour rejoindre les côtes anglaises. En mer, les sauveteurs tentent, eux, d’éviter le plus de drames possible.
par Sheerazad Chekaik-Chaila
Journal — Culture-Idées
« Les critiques de la chasse sont très liées à la notion de civilisation »
Alors que plusieurs accidents de chasse ont relancé le débat sur cette pratique, l’anthropologue Charles Stépanoff consacre un livre saisissant à ce qui se passe dans les forêts situées à l’orée de nos villes. Entretien.
par Joseph Confavreux