BREXIT. M Boris Johnson a négocié un accord de libre échange,

Les Britanniques avaient gagné sur toute la ligne en rentrant dans l’Union Européenne, ils gagnent maintenant encore largement en sortant.

Barnier avait servi comme fusible, faisant croire aux populations à une « négociations dure, impitoyable », pendant que la commission européenne, les Allemands en tête, voulait dès le départ un accord de libre échange. Un accord que la majorité des peuples européens ne souhaitait pas, n’aurait pas compris.

 La caste politique dans sa malhonnêteté légendaire a brandi pendant cette dernière année les accords de pêche, un secteur parfaitement insignifiant dans la globalité des échanges. Une politique de diversion, de propagande. Le problème des pêcheurs pouvait se régler facilement avec des aides, puisque le secteur est peu important financièrement. Les politiques disent malicieusement, ah nous avons accordé le libre accès au marché européen, mais nous avons « gagné » un accord sur la pêche. Plus ridicule c’est guère possible.

Je peux que dire (avec un pincement de cœur) bravo M Boris Johnson, vous avez très bien négocié pour votre pays. Honte sur la Commission Européenne.

L’Europe a tout perdu. A quoi bon rester dans l’EU, si un pays obtient en sortant un accord de libre échange, sans avoir les inconvénients des règles dictatoriales de l’EU.

Déjà avant le BEXIT, des produits de l'Asie rentrait facilement sans frais de douane via des commandes Internet dans l'EU. Maintenant via le UK une vague des produits US et asiatiques vont entrer dans l'EU. Comment éviter s'il n'y a pas de dédouanements, pas de contrôles systématiques? Produits US et asiatiques légèrement "transformés" en UK vont être réexpédiés vers l'Europe. 

La commission européenne, la majorité de la caste politique n’a pas pris la mesure du danger de la mondialisation sans contrôle, sans équilibre, sans avantage pour les peuples européens.

La politique européenne des dernières 25 ans n’a eu aucun avantage pour les populations des pays européens de l’ouest, anciennement des 12. Cette politique s’est soldée par un grave appauvrissement des populations, une désindustrialisation, une perte de technologies, des savoirs faire, une dépendance accrue aux empires américains et chinois. Un long chemin de décadence, de destruction du tissu industriel en France, Italie Espagne etc. a été pris. Cette destruction du tissu économique et  du niveau de vie des populations est inacceptable.

Bien sur il y a une minorité de personnes, le milieu de la finance et quelques entreprises internationales qui ont tirés largement partie de la mondialisation sans contrôle. Mais les peuples ont perdues, ils ont sur tout perdu de l’avenir pour leurs enfants.

Sans industrie forte et moderne il n’y a pas de force économique, pas de développement de technologies, pas de richesse, pas d’influence sur le monde, pas de sécurité.

Des politiques sans esprit bâtisseur revenait de Chine en disant : l’industrie c’est foutu, il faut se lancer dans les services (président Chirac). Ce genre personnes politique ont eu un immense impact sur la dislocation de l’économie française est européenne.

Au contraire il fallait changer les accords de l’OMC, contrôler, bâtir, industrialiser avec l’aide des états !

Encore aujourd’hui, la caste politique n’a pas pris la mesure de l’absurdité de la doctrine du tout privé des accords de Lisbonne. Ces accords vont à l’encontre de l’essence même d’une nation. Utiliser son appareil d’état pour se protéger et se développer est la raison première d’une nation. Nier ce droit équivaut à nier le droit d’une nation d’exister, de s’autodéterminer.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.