MONJU AVANT FUKUSHIMA

 

220px-Monju-01-British.Museum.jpg

Monju est le nom japonais de Manjusri un bouddha revenu du Nirvana pour aider les humains à atteindre la sagesse, tres cool.

Monju est aussi le nom d'une centrale nucléaire japonaise qui, le 26 Aout 2010, à connu une grave avarie, qui n'est toujours pas réparé, très pas cool.

800px-Monju.JPG

Personne ne peut aujourd'hui, arrêter le réacteur à neutrons rapide de Monju à Tsuruga dans la préfecture de Fukui, 10 mois après l'accident.

On en parle très peu, surement pas assez.

 

La centrale de Monju est un modèle très particulier. Elle est alimenté par du plutonium, un élément qui n'existe pas dans la nature. C'est un poison violent pour l'être humain, fabriqué par l'être humain, donc.

 

Le 26 aout 2010, les techniciens de la centrale de Monju manipule des barres de plutonium à l'aide d'une grue qui tiens avec un crochet un tube en acier de 3,3 tonne. Le tube sert à introduire le combustible dans la cuve, c'est pas simple de tripatouiller ces trucs là.

Manque de pot le crochet ripe, le tube de 3 tonne tombe au fond de la cuve, l'accident bête quoi.

http://www.jaea.go.jp/04/turuga/jturuga/press/2010/10/p101001-2.pdf

Je sais c'est en japonais, si quelqu'un peut le traduire...

 

Bref le tube est coincé et les techniciens ont beau tirer dessus, il ne sort pas. On a peine à le croire mais aujourd'hui, ils en sont toujours là.

Les techniciens de la centrale de Monju ne peuvent plus décharger le combustible du réacteur. Ils ne peuvent donc plus l'arrêter, seulement le faire tourner au ralenti et le refroidir.

Car depuis Fukushima, tous le monde à bien compris qu'un réacteur nucléaire, il ne faut pas oublier de le refroidir.

Le refroidissement de la centrale de Monju est assuré par un circuit de sodium liquide. Le sodium est un élément très rependu dans la nature mais sous forme liquide, il présente la particularité de s'enflammer des qu'il est à l'air libre et d'exploser au contact de l'eau. En cas de problème de refroidissement du réacteur de Monju, il ne sera pas question de l'arroser avec un hélicoptère. N'y même que Goldorak viennent faire pipi dessus.

 

Donc, voici une centrale qui ne fuit pas mais qui ne va pas tres bien non plus. Elle présente un potentiel de dégats énormes, si la situation venait à dégénérer. Du genre a devoir inventer 2 ou trois niveau supplémentaire sur l'échelle des accidents nucléaires.

Tchernobyl et fukushima sont classé niveau 7 mais là on pourrai battre des records, du jamais vu.

Par contre, pour l'instant l'accident est surement classé niveau 0 vu qu'il n'y pas de fuite. Peut être est ce pour cela que le 1er article que l'on trouve dans la presse sur cette histoire, sort 4 mois après les faits, en décembre 2010.

http://search.japantimes.co.jp/cgi-bin/nn20101217b2.html

il ne sera, a ma connaissance, pratiquement pas repris. Je suis tombé dessus un peu par hasard.

Ensuite plus rien. Comment la centrale a-t-elle traversé le tremblement de terre du 11 mars 2011 et ses répliques ?

Apparemment bien et c'est tant mieux parce que la centrale de Monju comporte pleins de tuyau avec du sodium liquide dedans et qu'il faudrait pas que dans les secousses, il y en ai un qui lâche.

Le trou dans un tuyau de sodium c'est la hantise des techniciens, cela c'est déjà produit en Décembre 1995 dans la centrale de...........Monju !

http://www.youtube.com/watch?v=SiSqW6pFuR8

 

La centrale de Monju était en panne depuis 14 ans, elle venait a peine de redémarrer et paf le tube est tombé.

L'IRSN nous avait gentillement fait par du redémarrage de cette centrale :

http://www.irsn.fr/FR/Actualites_presse/Communiques_et_dossiers_de_presse/Pages/20100519_Redemarrage_reacteur_japonais_Monju_apres_14_ans_arret.aspx

 

Bon, après l'IRSN ne va pas faire un communiqué chaque fois qu'il y a une petite panne.

Alors, si vous avez lu jusque là, vous vous dites :

« Non mais y déconne, c'est n'importe quoi! »

donc je trouve moi aussi que cela serait bien de vérifier tous ça. Et de répondre à quelques questions :

Pourquoi, si tous cela est vrai, personne n'en a parlé ? Ni l'IRSN, ni AREVA, ni l'AIEA, ni le CEA ?

Est-il vrai que le technicien responsable de la grue s'est suicidé ?

Est-il vrai que la centrale de Monju est construite sur une faille sismique ?

 

En attendant je souhaite de tout mon coeur que la sagesse du boudisatva Monju vienne en aide au techniciens de la centrale pour réussir enfin à retirer ce p.... de tube. Qu'ils déchargent ce p..... de réacteur et qu'ils arrètent une fois pour toute cette p....! de saloperie de merde de centrale !

http://mdn.mainichi.jp/mdnnews/news/20110524p2g00m0dm067000c.html

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.