Témoignage de deux lanceurs d'alerte de la NSA

William Binney et Thomas Drake, anciens cadres de la NSA, ont assisté aux dérives de l'exécutif américain après le 911. Ils racontent à NOTHING TO HIDE leur histoire et dresse un tableau inquiétant qui n'est pas sans rappeler la situation actuelle en France. [EXTRAITS VIDEO].

 

Thomas Drake & William Binney © CNN Thomas Drake & William Binney © CNN

Dans le cadre du documentaire NOTHING TO HIDE, nous avons interviewé des profils très différents: des politiques avec Isabelle Falque-Pierrotin (CNIL), des juristes avec Ben Wizner (ACLU), des sociologues avec Pete Fussey (Essex University), des pionniers de l’internet avec Louis Pouzin (Datagram)…

 Il y a quelques jours, nous avons rencontré William Binney à la conférence CPDP de Bruxelles. William Binney est l’un des premiers lanceurs d’alerte de la NSA (2002), bien avant Edward Snowden (2013). Avant Thomas Drake aussi (2005), que nous avions rencontré il y a quelques mois.

C'est deux intervenants sortent d'une certaine manière du lot:  leur histoire est unique et ils ont subi comme personne les dérives de l'Etat de surveillance. Avec un paradoxe de taille: devenir des ennemis d'Etat pour avoir... défendu sa constitution.

 Leur histoire personnelle n’entre pas directement dans le cadre de NOTHING TO HIDE, nous avons cependant décidé d’en partager ici quelques passages (l'intégralité des interviews sera mis en ligne après la sortie du documentaire). Nous leur avons demandé ce qui les avaient poussés à devenir lanceurs d’alerte, ce que signifie aujourd’hui être lanceur d’alerte aux Etats-Unis et leur opinion sur le recours à la surveillance de masse en tant qu'experts de la question. Les deux lanceurs d'alerte avaient notamment dénoncé le choix du programme Trailblazer ("bulk acquisition" ou surveillance totale) au dépend du programme Thinthread ("Smart collection" ou surveillance ciblée).

Le constat de ces deux vétérans de la NSA sur les Etats-Unis est sans appel: privatisation des missions de sécurité nationale, gaspillages, fraudes, chasse aux lanceurs d’alerte, Etat profond, torture... D’après ces anciens spécialistes de l'URSS et de l’Allemagne de l’Est, les Etats-Unis (et maintenant leurs alliés) marchent progressivement sur les pas de régimes totalitaires qu'ils dénoncent par ailleurs.

Leur description des décisions du gouvernement américain au lendemain du le 11 septembre n'est pas sans rappeler la situation en France au lendemain des attentats : discours sécuritaire, omniprésence de l'exécutif, collecte généralisée des données, remises en cause de droits fondamentaux, état d’urgence permanent.

 Marc Meillassoux et l’équipe de NOTHING TO HIDE

 Pour rappel, il reste quelques jours avant la fin de la campagne de collecte de fonds pour le financement du documentaire. La cible initiale a été atteinte, il nous reste maintenant à boucler le financement de la post-production. Bande annonce, informations et soutien sur notre page https://www.kickstarter.com/projects/1587081065/nothing-to-hide-the-documentary

 

EXTRAITS VIDEOS

Pourquoi avoir voulu alerter l'opinion sur le fonctionnement et les agissements de la NSA?

Questions to NSA Whistloblowers T. Drake and W. Binney (PART 1, FR Sub) © Nothing To Hide

Quelles conséquences personnelles pour un lanceur d'alerte aux Etats-Unis?

Questions to NSA Whistloblowers T. Drake and W. Binney (PART 2, FR Sub) © Nothing To Hide

 https://www.facebook.com/Nothing-to-Hide-Documentary-Film-666963573432713/

https://twitter.com/Nothin_to_Hide

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.