notule
Abonné·e de Mediapart

3 Billets

0 Édition

Billet de blog 8 juil. 2016

notule
Abonné·e de Mediapart

Humour footballeux, humour policier? Les deux, mon général!

Nouvelle habilitation des forces de l'ordre: l'humour en situation d'état d'urgence? Ou comment se moquer d'une "p'tite dame" fourvoyée sur un trottoir interdit aux piétons en lui faisant croire qu'un véhicule a explosé.

notule
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Jeudi 7 juillet 2016, vers 21 heures, quai du Louvre: la circulation est détournée par des voitures de police et des rubans blanc et rouge. Sans doute en prévision du match du soir, me dis-je, puisqu'en sens inverse (Palais-Royal-musée d'Orsay), deux heures auparavant, j'avais déjà dû renoncer aux bus pour clodiquer sous le soleil de plomb, réjouissance nationale footballistique oblige.

Je traverse donc le quai devant un groupe de policiers et m'engage sur le trottoir qui longe le Louvre afin de traverser par le jardin - trottoir non barré, je précise; ravie qu'aucun piéton n'y piétine, vaguement étonnée d'être ainsi seule sur l'asphalte.

Dix mètres plus tard, j'entends un policier s'étonner à (très) haute voix: "Mais qu'est-ce qu'elle fait là la p'tite dame?"; je comprends vite que la "p'tite dame" c'est moi puisque l'un de ses collègues se dirige vers moi et m'interpelle: "Vous n'avez pas vu que tout était barré?"

- Si, mais pour les voitures seulement, puisqu'ici il n'y a aucune barrière ni ruban et...

- Vous ne pouvez pas passer! continue la mâle voix.

- Je veux juste regagner la rue de Rivoli; je fais comment?

- Vous marchez: vous savez, avec vos petits pieds et vos petites jambes... Vous faites le tour, c'est simple. Tout est barré, vous le voyez bien: une voiture a explosé, personne ne passe.

La brutalité de l'information me sidère et me fait ravaler la remarque acerbe prête à jaillir à propos du mode d'emploi de la marche, si obligeamment à moi rappelé. Décontenancée, je réponds bêtement: "Ce n'est pas le foot, alors?"

- Je vous dis qu'un véhicule a explosé plus loin. Faites demi-tour.

Et demi-tour je fais, inquiète déjà parce que ma fille n'est pas venue au rendez-vous prévu...

La lente traversée des Tuileries me permet cependant de relever un certain nombre d'incongruités: absence totale de sirènes, absence totale de police, amoncellement de touristes béats, familles pique-niquantes... Je me renseigne auprès d'un agent du Louvre en plus ou moins goguette:    " Vous êtes au courant pour l'explosion d'une voiture près d'ici?"

Vous aurez déjà compris et j'abrège: pas plus d'explosion que de but allemand ce soir-là.

Alors je m'interroge, et vous avec:

- les forces de l'ordre auraient-elles reçu des consignes pour se rapprocher du petit peuple - "p'tites dames" y compris - afin de faire oublier à ce même petit peuple certains agissements peu réfléchis?

- pratiquent-elles à cette fin l'humour?

- si oui, s'agit-il de consignes préfectorales ou gouvernementales?

- doit-on être reconnaissant pour ces tentatives de rapprochement, quel que soit l'humour pratiqué?

- peut-on aller jusqu'à recommander aux forces de l'ordre, après moults attentats, de revoir leur définition de l'humour?

A moins que cela soit moi, tout simplement, qui manque singulièrement d'humour pour me sentir humiliée et en colère: après tout, faut-il être bête pour s'être ainsi inquiétée une heure durant à propos de ses proches! Ce n'est pas comme si on était en état d'urgence, quand même...

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Entre les États-Unis et l’Europe, l’ombre d’une guerre commerciale
L’adoption d’un programme de 369 milliards de dollars par le gouvernement américain, destiné à attirer tous les groupes sur son territoire, fait craindre une désindustrialisation massive en Europe. Les Européens se divisent sur la façon d’y répondre. 
par Martine Orange
Journal — Services publics
« RER régionaux » : une annonce qui masque la débâcle des transports publics
En lançant soudainement l’idée de créer des réseaux de trains express dans dix métropoles françaises, Emmanuel Macron espère détourner l’attention du délabrement déjà bien avancé de la SNCF et de la RATP, et du sous-investissement chronique de l’État.
par Dan Israel et Khedidja Zerouali
Journal — Fiscalité
Le budget de la ville de Paris est-il vraiment une escroquerie ?
Le ministre des comptes publics Gabriel Attal estime que la gestion budgétaire de la mairie de Paris s’apparente à une pyramide de Ponzi. Une vision caricaturale, qui plus est venant d’un gouvernement qui creuse le déficit de l’État à coups de baisses d’impôts.  
par Mathias Thépot
Journal
La ministre Caroline Cayeux démissionne en raison d’un patrimoine « sous-évalué »
Caroline Cayeux a démissionné de son poste de ministre déléguée aux collectivités territoriales. La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique s’apprêtait à statuer sur son cas, lui reprochant des irrégularités dans sa déclaration de patrimoine.
par Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
Dieu Arc-en-Ciel
« Au nom du Dieu Arc-en-ciel ». C'est ainsi que Kian Pirfalak (10 ans) commençait sa vidéo devenue virale depuis sa mort, où il montrait son invention. Tué à Izeh par les forces du régime le 16 Novembre. Sa mère a dû faire du porte-à-porte pour rassembler assez de glaçons et conserver ainsi la dépouille de son fils à la maison pour ne pas que son corps soit volé par les forces de l’ordre à la morgue.
par moineau persan
Billet de blog
Lettre d'Iraniens aux Européens : « la solidarité doit s'accompagner de gestes concrets »
« Mesdames et messieurs, ne laissez pas échouer un soulèvement d’une telle hardiesse, légitimité et ampleur. Nous vous demandons de ne pas laisser seul, en ces temps difficiles, un peuple cultivé et épris de paix. » Dans une lettre aux dirigeants européens, un collectif d'universitaires, artistes et journalistes iraniens demandent que la solidarité de l'Europe « s'accompagne de gestes concrets, faute de quoi la République islamique risque de durcir encore plus la répression ».
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Voix d'Iran : la question du mariage forcé (et du viol) en prison
Ce texte est une réponse à la question que j'ai relayée à plusieurs de mes proches, concernant les rumeurs de mariages forcés (suivis de viols) des jeunes filles condamnées à mort.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Témoignage d'une amie Iranienne sur la révolution en Iran
Témoignage brut d'une amie Iranienne avec qui j'étais lorsque la révolution a débuté en Iran. Ses mots ont été prononcés 4 jours après l'assassinat de Masha Amini, jeune femme Kurde de 22 ans tuée par la police des moeurs car elle ne portait pas bien son hijab.
par maelissma