Noura Bordes
Malheureusement au chomage
Abonné·e de Mediapart

25 Billets

0 Édition

Billet de blog 8 mars 2015

POLEMIQUE ARFI PERRAUD

Noura Bordes
Malheureusement au chomage
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Fidèle lectrice de Médiapart, journal citoyen qui nous permet une nouvelle approche journalistique, en faisant preuve d'un travail sérieux, ouvert, fondé sur des faits, avec leurs investigations toujours efficaces, performantes qui ouvrent tant de vérités, tant par leurs débats qui nous permettent d'entrevoir de nouvelles perspectives et d'horizons et dont le lecteur participe autant par leurs commentaires, leurs propres billets nous permettant de partager ou d'élargir des idées.

A la lecture de l'article de Fabrice Arfi et Antoine Perraud, j'ai du m'y reprendre à deux fois, ensuite lecture de l'article de Jean Luc Mélanchon.........j'avoue que cet article me froisse profondemment.

Difficile d'en comprendre les finalités ?

Poutine est loin d'être un sain et pro démocrate mais Mr Nemtsov est loin aussi d'être tout blanc, tout cela est d'une telle complexité. Néanmoins ce parti pris et ce linchage à l'encontre de JL Mélanchon reste déroutant !!!

Dommage et surtout prudence sur ce que l'on va pouvoir lire sur médiapart.

Par ailleurs, en ce qui me concerne LE PLUS GRAVE est l'atteinte faite aux lecteurs...

 Mr Perraud votre commentaire

"Quelle exégèse ! Le bac français approche : demeurez concentré, ne perdez pas espoir..."

De tels propos à l'égard des abonnés de Médiapart, tant de mépris à leur encontre "oui nous ne sommes pas tous des bacheliers ne vous en déplaise" devient réèllement insupportable. Un peu de décense Monsieur,  car prendre de si haut les lecteurs est franchement insupportable.

autre commentaire...

"Les sectateurs de M. Mélenchon requièrent des cases pour enfermer à jamais leurs contradicteurs : social-traître, suppôt de ceci, vendu à cela – d'où leur perméabilité au racisme"

Non content vous fustigez de nouveau...

5/03/2015, 19:46 | PAR ANTOINE PERRAUD EN RÉPONSE AU COMMENTAIRE DE LEIMAPI2@GMAIL.COM LE 05/03/2015 À 19:43

"Ce déroulé de commentaires s'avère un festival d'intelligence. De nombreux intervenants s'accointent, de toute évidence, avec le domaine de la direction de l'esprit."

Profond respect pour Edwy Plenel concernant son engagement et ce journal citoyen qui nous permet de nous enrichir et de participer avec ouverture et débat,

mais  Mr Perraud un tel mépris à l'égard des lecteurs n'élève pas le débat, vous vous acharnez juste avec votre soit disante dominante journalistique qui est très révélateur d'un certain pouvoir vis à vis d'autrui.

Avec tout le respect que je vous doit, vous n'avez aucun jugement à porter sur vos élècteurs qui n'ont pas certe le même niveau scolaire ou intellectuel que vous, qui ne leur octroierait selon vous aucun débat, ni contradiction au non de quoi ????

Faut il sortir de l'ENA pour avoir une opinion, une pensée, une contradiction.

Ayez au moins un minimum DE RESPECT à l'encontre des abonnés.

Une non bachelière

UN DES PIRES COMMENTAIRES INSULTES SI CERTAINS NE PENSENT PAS COMME LUI AFFLIGENT

6/03/2015, 13:45 | PAR ANTOINE PERRAUD EN RÉPONSE AU COMMENTAIRE DE ROIDESPUCES LE 06/03/2015 À 13:09

Non, ce qui entraîne ces réactions de commentateurs aussi furieux qu'itératifs, c'est un phénomène moins politique qu'anthropologique, moins intellectuel que névrotique : des grenouilles de gauche demandent un roi et ne supportent pas que celui-ci soit égratigné.

Ces réactions proviennent d'une infime minorité charivarique, à ne pas confondre avec l'immense et respectable majorité des abonnés de Mediapart – ceux-ci se sont empressés de placer notre “parti pris” en tête des articles les plus recommandés :


Plus bas – si j'ose écrire – en ce déroulé, l'ensemble des commentaires dégage un fumet sectaire. Notamment les menaces de désabonnements : comme si nos adeptes du Temple solaire préparaient, ici, un suicide collectif numérique !

C'est à la fois comique et inquiétant. L'alternative à la gauche de la gauche est gâchée par le tropisme autoritaire, antidémocratique et fanatique de populistes rageurs. Un ancien trotskyste fédère – ô paradoxe ironique de l'Histoire ! – une cohorte de post-staliniens mal dégrossis.

Le monde libertaire et affranchi se fera sans eux. Et parfois contre eux..

Marc Levy Un "parti pris" vigoureux et audacieux de deux journalistes- vedettes de Médiapart ... et qui déchaîne la fureur des deux ou 3 trois centaines ( sur 110 000 abonnés..) de "gueules cassées" de tous les combats perdus d'une certaine "gauche totalitaire" qui avaient cru pouvoir s'approprier "l'espace participatif" du site.

"de gueules cassées"

je suis outrée de tels propos à l'égart de vos élècteurs, de tels jugements.

purement scandaleux oui je crois que ma place n'est plus à Médiapart.

DEONTOLOGIE Mr Perraut

Je refuse de me faire injuriée de la sorte.

voila le plus déroutant à mon égard....

Et maintenant voila ce qui circule... urgent Médiapart doit se ressaisir

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Extrême droite : la semaine de toutes les compromissions
En quelques jours, le parti de Marine le Pen s’est imposé aux postes clés de l’Assemblée nationale, grâce aux votes et aux lâchetés politiques des droites. Une légitimation coupable qui n’augure rien de bon.
par Ellen Salvi
Journal — France
Garrido-Corbière : « Le Point », un journal accro aux fausses infos
Une semaine après avoir dû admettre que les informations concernant le couple de députés Garrido-Corbière étaient fausses, l’hebdomadaire « Le Point » a été condamné en diffamation dans une tout autre affaire en raison d’une base factuelle « inexistante ». Un fiasco de plus pour la direction de la rédaction, qui a une fâcheuse tendance à publier ses informations sans les vérifier.
par David Perrotin, Antton Rouget et Marine Turchi
Journal
Guerre en Ukraine : le grand bond en arrière climatique
Et si le climat était une victime de la guerre en Ukraine ? Face au risque de pénurie énergétique provoquée par le conflit, les pays européens préparent un recours accru au charbon et au gaz fossile. Une marche arrière alarmante, à l’heure de l’urgence climatique, qui met en lumière notre terrible retard en matière de transition écologique.
par Mickaël Correia
Journal
Viktor Orbán est-il de plus en plus isolé en Europe ?
Embargo sur le pétrole russe, État de droit, guerre en Ukraine... Sur plusieurs dossiers, le premier ministre hongrois, à l’aube de son quatrième mandat consécutif, diverge de la majorité des Vingt-Sept. Débat avec une eurodéputée et un historien spécialiste de la région.
par Amélie Poinssot

La sélection du Club

Billet de blog
Aucune retenue : l'accaparement de l'eau pour le « tout-ski »
J'ai dû franchir 6 barrages de police et subir trois fouilles de ma bagnole pour vous ramener cette scandaleuse histoire de privatisation de l'eau et d'artificialisation de la montagne pour le « tout-ski » en Haute Savoie.
par Partager c'est Sympa
Billet de blog
Apprendre à désobéir
Les derniers jours qui viennent de s’écouler sont venus me confirmer une intuition : il va falloir apprendre à désobéir sans complexe face à un système politique non seulement totalement à côté de la plaque face aux immenses enjeux de la préservation du vivant et du changement climatique, mais qui plus est de plus en plus complice des forces de l’argent et de la réaction.
par Benjamin Joyeux
Billet de blog
Les dirigeants du G7 en décalage avec l’urgence climatique
Le changement climatique s’intensifie et s’accélère mais la volonté des dirigeants mondiaux à apporter une réponse à la hauteur des enjeux semble limitée. Dernier exemple en date : le sommet des dirigeants du G7, qui constitue à bien des égards une occasion ratée d’avancer sur les objectifs climatiques.
par Réseau Action Climat
Billet de blog
Chasse au gaspi ou chasse à l'hypocrisie ?
Pour faire face au risque de pénurie énergétique cet hiver, une tribune de trois grands patrons de l'énergie nous appelle à réduire notre consommation. Que cache le retour de cette chasse au gaspillage, une prise de conscience salutaire de notre surconsommation ou une nouvelle hypocrisie visant préserver le système en place ?
par Helloat Sylvain