Nouvelle Donne
Abonné·e de Mediapart

17 Billets

0 Édition

Billet de blog 30 déc. 2020

Nouvelle Donne
Abonné·e de Mediapart

Nouvelle Donne soutient les arts et la culture

Madame la Ministre de la Culture, ouvrez le plus rapidement possible les portes de la culture !

Nouvelle Donne
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Depuis près d’un an maintenant, la culture a été obligée de baisser le rideau. En 2020, la culture ne va donc pas de soi et ne serait donc pas “un essentiel”. Ce n’est pas l’avis de Nouvelle Donne, qui apporte son soutien depuis le début de la crise en mars à tous les professionnels des arts et de la culture, durement éprouvés par la crise de la Covid-19 et entend par là même rappeler l’importance de la culture pour tous. 

Qu’elle soit inscrite sur papier, mise en lumière, photographiée, silencieuse ou bruyante, la culture s’exprime partout. Elle nous permet de nous instruire, de nous élever, de nous divertir, de nous rassembler et d’imaginer l’avenir ensemble. La culture a besoin de vivre et tous ses protagonistes aussi. La culture est essentielle à tout un chacun. Elle est le symbole et le socle de notre liberté. 

Dans cette conjoncture exceptionnelle, la culture est ce bien commun qui nous permet de supporter un quotidien marqué par de nombreux renoncements, dans nos libertés et nos activités. La culture est cette source de résilience qui nous permet de construire et vivre ensemble cette période de crise sanitaire. 

Alors que la réouverture des lieux culturels décalée au 7 janvier 2021 n'est toujours pas garantie, Nouvelle Donne demande à Madame la Ministre de la Culture de rouvrir le plus rapidement possible et dans le respect des gestes barrières, les portes de la culture, et ainsi de faire souffler de nouveau cet élément vital pour une société libre.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte