NTParis
Membre de la famille du pire des virus sur cette terre
Abonné·e de Mediapart

458 Billets

0 Édition

Billet de blog 5 déc. 2022

NTParis
Membre de la famille du pire des virus sur cette terre
Abonné·e de Mediapart

Avoir bon dos...

NTParis
Membre de la famille du pire des virus sur cette terre
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Drôle de ciel gris
Qui se fond sur ces toits
Aux couleurs de la nuit
Où quelques cheminées lâchent
De fantomatiques nuages de vapeur
Qui aussitôt se meurent .
Quelques arbres
Dans leurs costumes d’automne
Nous rappellent ce soleil brûlant
De ce si belle été
Où tant d’âmes nous ont quitté
Où tant de torts à notre sort
Nous laissent retord
Comme livré.e.s à notre triste sort
Sur ces chemins boueux
Écrasés par la pluie en rideau
Où nous colle à la peau
Ce parfum acre et fétide
De poudre et de sang
Nous laissant aveugle
A cette vie juste offerte
A ce temps perdu
Pour des pénitenciers de papier
Où le sang se fait encore engrais
Où nos enfants, en légion, se font bétails
Ou chaire à canon sans détails
Pour des dieux avides de sang
Qui coulent dans nos veines
Éternels ennemies 
Pour cet amour en partage
Du haut de notre grandeur
Qu’il ne faut pas froisser
De peur de déclencher cette violence
Qui n’accepte pas nos différences.
Où être humain finit même 
Par être une faiblesse d’esprit.
Où retentissent les chaînes de nos ignominies.
Inavouables pour rester sans partage
Continuant paisiblement
Sans aucun ombrage
Se nouant aux mêmes erreurs
Comme un oiseau de malheur
Un peu enfant pourri gâté
Qui a peur de s’ennuyer
Là ! Hélas et lasse sous notre nez
Pour des croyances à deux balles
Qui nous laissent là, à crever la dalle 
Sous les sabres clairs des champagnes.
Dans les cours des bagnes
De ces pères fouettards
Que l’on n’ose plus
Mettre aux placards

Illustration 1

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte