Attraper, pousser, rattraper Sans jamais se déchirer

Pourquoi se précipiter
Je ne comprendrai
Jamais pourquoi on s’est
Attraper, pousser, rattraper
Sans jamais se déchirer
Allant même jusqu’à se pardonner
De ne pas être bras dessus dessous
Pour espérer ne plus devoir
S’accrocher inévitablement
Aux barbelés de l’incompréhension
De cet élan d’âme
Qui nous enflamme
Et où l’on se confrontera
Toujours à ce manque de lucidité
Pour ce mal qui nous ronge
Et qui nous sépare
Où la vie nous plonge
Dans la violence barbare
De nos besoins d’inégalités
Où la démocratie
Insultera toujours
Leur intelligence
Qui leur permet de croire
Que ce qui nous permet d’être
Leurs appartient.
Nous condamnant de force
A participer à leurs crimes
Contre l’humanité

pcf-dome

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.