Adieu sourire

Comme une balafre
Où s’accroche
Leurs mépris
Sous les feux d’artifices
De toutes ces promesses
Qui nous poussent sans stress
A cette réalité
A ce temps présent
Où tintent les chaînes
De leurs désinvoltures.
Où l’ivresse de nos vies
S’accroche aux pavés
Des barricades de nos rêves
Où le temps des échéances
Nous pousse dans le dos
Et où l’on culpabilise
De nos absences

lef

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.