Pas beaucoup moins cruche qu'aaavant mais pas franfreluche pour autant..

Me v'là me vl'à me v'là

Enchanté Mme la malade mentale : vraiment le Prince Albert vous a regardée et vous n'avez pas couché ? Me v'là me v'là

Vraiment vous êtes dans une merde noire et vous ecrivez une simple lettre à un ami presentement Macron? Sauf que c'est pas une connaissance à moi. Me v'là me v' là me v' là. Me v'là en pleine folie des grandeurs sans blague ! Les psys vont au cinéma. Et s'la jouent. Macron vu comme un Dieu tout puissant? Je ne comprends pas. Je vois son Jupiter en cancer affligé par le soleil en Sagittaire : exaltation poussée aux antipodes des peuples et de lui aussi (passion pour une utopie : le virus).

Pourquoi moi non? Je vois un Chef oui, ma liberté professionnelle un statut d'artiste maintenant ecrivain, libre même si pauvre à l'extrême me le permet, je vois un homme désirable, oui, tout d'un Dieu. Dédramatisons messieurs les psys un simple rapport homme femme au delà des générations, son couple y autorise, largement. Amour. La folie pour vous, lamentables hères. Quant à la citoyenne et au Chef d'Etat mazette un pavé dans la gueule ! J't'ai promis mon Macron il y a un an d'être ta symbolique Saturne donc tu vois je te réprime et t'oppresse pan dans l'nez et dans l'cul la balayette ( là c'est carrement sado-ano avec un p'tit élan plutonien.)

Poésie ininterrompue en psy : je suis malaaaade complètement malaaaade. 

Courage ça devrait s'arranger. Un moral du tonnerre de Dieudonné!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.