Etude sur la peine

Reflexion sur les textes Macron / Vavasseur

Etude sur la peine
Peine de mort, prison, torture, viol, meurtre, amende.
La peine que l’on inflige issue de la toute puissance en chacun de nous. Pour la loi : superpuissance de l’Etat soit nous même. Alors légitimité.
Je suis pour la punition aux sadiques violeurs d'enfants. Quant à Mee too et ses haines stop les filles nous avons voulu l'avortement, nous l’avons et nous en souffrons. D'où cette haine tripale, exagérée, débordante, possessive et abusive qu'elles jettent à la gueule ( il n'y a pas d’autre mot) des hommes, les « mâles », leurs ennemis. Romanesques ? Pratiques. Elles ont perdu ce que je garde précieusement au fond de moi : un ouvrier en bâtiment me siffle « bonjour » un partage égalitaire . Je me sens belle. Nous vivons dans une société victimaire. J'ai le droit, je revendique mon statut de victime. Certains marchent. Pauvres hommes bernés, menés jusqu’au crime (Saint Just ?)….. je n'aime pas les femmes. L'amour est à réinventer…. Punition pour violeurs d'enfants, police et justice aux violeurs sur majeurs et supposés coupables. Justice enfin. Qu'un esprit nous éclaire pour chacun d'entre nous. A consommer sans modération.
Nicole Vavasseur

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.