OFNI #13 : La chambre interdite

20h30 au Dietrich, la salle commence à se remplir. Je n'avais aucune idée de ce que j'allais bien pouvoir voir hormis le fait que ce soit une avant-première et que Guy Maddin est considéré comme, je cite : « l'un des plus grands inventeurs de mondes de notre planète cinéma ».

20h30 au Dietrich, la salle commence à se remplir. Je n'avais aucune idée de ce que j'allais bien pouvoir voir hormis le fait que ce soit une avant-première et que Guy Maddin est considéré comme, je cite : « l'un des plus grands inventeurs de mondes de notre planète cinéma ».

Pour résumer l'histoire, quatre hommes sont prisonniers dans un sous-marin où l'oxygène vient à manquer, soudain un bûcheron perdu arrive parmi eux et leur raconte son histoire, c'est ainsi que commencent à s'entremêler contes et rêves. Les songes s'imbriquent dans les récits et inversément, on est abreuvés de mondes tous plus fantastiques les uns que les autres, on est embarqué dans un univers totalement fou mais toujours très fin et très drôle.

Sur l'écran, c'est un débordement de couleurs et d'éléments qui n'en finissent pas de nous transporter dans ce monde loufoque et incroyable.

Bénédicte, bénévole pour le festival OFNI.

La Chambre interdite / Guy Maddin & Evan Johnson © ED Distribution La Chambre interdite / Guy Maddin & Evan Johnson © ED Distribution

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.