Lettre ouverte aux Candidats aux élections législatives.

Une injustice faite à un seul est une menace faite à tous. Ainsi, il est inconcevable qu'un citoyen français et de l'Union Européenne se soit vu privé de tous ses Droits les plus fondamentaux pendant plus de 18 ans sans que cela interpelle ne serait-ce qu'un seul élu de la République. Je vous rappelle que c'est aussi le rôle du Parlementaire de contrôler et d'interpeller le Gouvernement.

 

Mesdames et Messieurs les Candidats aux élections législatives, 

Je me permets d'attirer votre attention sur mon terrible sort en ma qualité de citoyen français.

De même, je me suis adressé respectueusement à Monsieur le Président de la République Emmanuel Macron en sa qualité de Gardien du respect de la Constitution et Garant du respect des Traités. J'ai reçu une réponse très récemment de son Chef de Cabinet Monsieur François-Xavier LAUCH m'indiquant d'une part que "tout en étant attentive à votre démarche, je dois vous indiquer que le Chef de l’Etat ne saurait s’immiscer dans une affaire d’ordre privé ou familial, liée notamment au règlement d’une dévolution successoraleet d'autre part que  "seules les personnes professionnellement organisées, comme en particulier les avocats, les conseils juridiques, ou les officiers publics et ministériels sont en mesure de vous renseigner et de vous orienter.".

Je me suis adressé de même aux Parlementaires de l'Assemblée Nationale, du Sénat et même à ceux du Parlement Européen. 

Je n'ai pratiquement reçu aucune réponse à mes courriers ce qui en dit long sur l'état de la démocratie, et sur le peu de considération des élus envers leurs électeurs surtout que mon cas traite d'une affaire très grave.

Comme une très grande majorité de vos électeurs, je suis fatigué des affaires de corruption et de détournement. 

Et comme tous, je souhaite que nos élus fasse preuve d'éthique, de transparence et respectent dans la mesure du possible leurs engagements et la Loi.

Les promesses non tenues, les "affaires", la corruption, les gaspillages et les petits arrangements de certains élus coupés de la vie réelle ne sont plus supportables . Cela ne concerne qu'une minorité d'élus certes mais une minorité qui est bien trop visible surtout lors de cette campagne électorale encore. 

Je suis surtout en attente d'une Justice qui soit la même pour tous. Le peuple, détenteur de la souveraineté nationale, ne supporte plus l'impunité de certaines élites corrompues. 

C'est pourquoi la loi sur la moralisation de la politique est la priorité du nouveau Gouvernement qui j'espère veillera à ce que mes Droits soient enfin défendus or nous sommes  encore bien loin aujourd'hui de la devise de notre chère République : Liberté, Egalité, Fraternité.

Ainsi, il est inconcevable qu'un citoyen français et de l'Union Européenne se soit vu privé de tous ses Droits les plus fondamentaux pendant plus de 18 ans sans que cela interpelle ne serait-ce qu'un seul élu de la République.

Je vous rappelle que c'est aussi le rôle du Parlementaire de contrôler et d'interpeller le Gouvernement.

Comme vous le lirez dans les articles de presse, ci-joint, déjà parus, mon père Me Abdelhak Benabdeljalil est décédé  le 12 mars 1999 alors que j'étais étudiant en DEA de droit Public à la Faculté de Droit à Rennes. 

Trois jours seulement après son décés, on m'a fait signer, sous la contrainte, une procuration au profit de ma mère qui a été le point de départ de plus de 18 années de cauchemar. 

Je m'adresse directement à vous car contrairement à ce que prétend de manière erronnée la sous-Direction de l'administration des Français et hélas aussi la Présidence de la République, il ne s'agit pas d'un simple contentieux d'ordre privé et encore moins familial pour les raisons suivantes : 

- cela fait plus de 18 ans que le Consulat de France au Maroc me refuse la Protection Consulaire alors qu'il a entrepris des démarches en faveur de ma mère avec le Magistrat de liaison de l'Ambassade de France à Rabat.

- Protection Consulaire qu'on me refuse obstinément au mépris de la Jurisprudence du Conseil d'Etat et de la Charte des Droits Fondamentaux de l'Union Européenne.

- Les violations des droits sont graves et sont d'ordre public : faux et usage de faux, interventions dans le cours de la Justice, Cabinet d'avocat de mon père détourné avec le concours du Barreau de Casablanca qui n'a pas fait d'inventaire. 

- Inventaire aussi de la succession de mon père que l'on me refuse de me produire depuis plus de 18 ans au Maroc mais aussi en France. À ce jour, je n'ai toujours pas connaissance de l'inventaire. Je ne peux donc que suppposer l'existence de nombreux biens en France dont un important portefeuille en Bourse avec des valeurs comme Sanofi, Total, Bouygues, LVMH et BP. C'est sans précédent !

-  Sans avoir jamais été menacé directement, j'ai eu peur pour ma vie. Ma famille proche a tenté aussi de m'interner en hôpital psychiatrique. Je ne suis plus en contact avec eux et souhaite ne plus jamais en avoir en dehors des Tribunaux.

- des organisations d'avocat comme le Barreau de Casablanca soutenues par le CNB, le Barreau de Paris ou encore l'Union Internationale des avocats menacent ou appâtent tout avocat qui souhaite vouloir me défendre au mépris des valeurs de la profession d'avocat et du respect des droits humains.

Ainsi pendant plus de 18 ans, je n'ai jamais réellement bénéficié de l'assistance d'un avocat ce qui est très grave dans une Démocratie.

https://blogs.mediapart.fr/ ob35/blog/280916/lettre- ouverte-au-barreau-de-paris 

Jusqu'à récemment, je n'ai eu que des expériences terribles avec les Avocats tant au Maroc qu'en France. Ainsi, un avocat de renom à Lille, après m'avoir pris plus de 12000 euros d'honoraires hors taxes pour déposer plainte, n'a rien trouvé de mieux que d'effectuer une analyse juridique erronée de mon dossier, tout en arguant de motifs fallacieux pour refuser de déposer plainte en mon nom, me faisant perdre encore plusieurs mois. 

Sans avocats pour vous défendre, vous êtes victime de l'arbitraire : 

- loyers impayés 

- jugements prononcés contre vous sans le respect du contradictoire 

- détournement ou occupation de vos biens 

- acharnement de l'administration fiscale à votre encontre. On vous prive de l'actif mais vous devez payer le passif ! 

- acharnement des banques : frais fictifs, pénalités sur pénalistes, agios...Une Banque impliquée dans le détournement de la succession de mon père est allé jusqu'à me saisir mon domicile la veille de Noël à cause de retard dans le paiement de mon Crédit immobilier. Impitoyable, elle refuse tout arrangement ou négociation.

- j'ai aussi écris à des autorités comme l'AMF qui ne prennent même pas la peine de vous répondre.

- j'ai aussi saisi le Défenseur des Droits qui n'a pas jugé bon de me défendre pour des motifs fallacieux comme d'ailleurs hélas la Médiatrice de l'Union Européenne.

Le pire dans cela est que cela se passe dans une totale impunité. C'est insupportable d'autant plus que cela fait plus de deux ans aujourd'hui que je suis conscient des préjudices que je subis.

En effet, ayant était tenu dans l'ignorance de l'essentiel des activités professionnelles de mon père jusqu'au décès même de ce dernier, je n'ai comprenais pas les raisons de ces dysfonctionnement et de l'acharnement de ma mère, de ma sœur, et de leur complices à tout faire pour que je sois exclu du bénéfice de mes droits de succession.

Ce n'est que récemment en février 2015, au moment de la publication du Swiss Leaks, que l'on m'a fait savoir que mon père possédait un énorme patrimoine, en France, au Maroc, et dans de nombreux pays, dont j'ignorais jusqu'alors l'existence. 

Ce patrimoine s'explique par la personnalité hors du commun de mon père qui a eu de grandes responsabilités au cours de sa carrière de Diplomate puis d'avocat. 

Comme le précisent les articles de Presse, récemment parus, mon père a été un des conseillers proches du Roi du Maroc. Il connaissait ainsi de nombreuses personnalités de dimension internationale dans le monde des affaires, de la politique, du droit et de l'art.

https://www.yabiladi.com/ articles/details/50851/maitre- abdelhak-benabdeljalil-pleine- panache.html

https://www.yabiladi.com/ articles/details/51078/maitre- abdelhak-benabdeljalil-bras- entre.html

https://www.yabiladi.com/ articles/details/51334/maitre- abdelhak-benabdeljalil- heritage-famille.html

Il était devenu ainsi incontournable dans la négociation et la signature de contrats stratégiques dans les domaines sensibles comme le pétrole. C'est ainsi ainsi pu se constituer un patrimoine considérable qui continue malheureusement d'attirer jusqu'à ce jour les convoitises.

C'est pour cette raison que trois à peine après le décès de mon père, sans respecter la période de deuil, ma mère, ma sœur et leurs complices m'ont manipulé pour que je signe une procuration pour leur permettre de détourner ce patrimoine considérable.

Récemment encore, la femme de mon père et sa fille n'ont pas hésité à établir et user de faux pour tenter de détourner les seuls biens immobiliers dont j'ai aujourd'hui connaissance. Elles ont bien entendu été assistés dans leur méfaits par de nombreux complices dont des avocats et des notaires. Fort heureusement pour moi, les preuves manifestes de leur actes délictuels commencent à s'accumuler. Elles ont été jusqu'à produire des faux auprès des Tribunaux pour saboter mes procédures judiciaires.

C'est pourquoi j'ai récemment déposé plainte pénale au Maroc pour faux et usage de faux.

Une plainte pénale a été aussi déposée en France en septembre 2016. Elle est au stade de l'enquête préliminaire et je viens enfin d'être entendu par la Police Judiciaire.

J'espère aussi à l'avenir faire confiance à nouveau aux avocats dans la défense de mes intérêts. Je vais saisir le Bâtonnier de Rennes afin qu'il désigne un avocat compétent pour le suivi de ma plainte pénale et pour me constituer partie civile. 

Aujourd'hui j'ai encore de l'espoir suite à la plainte auprès du Procureur à Rennes. Je continue à faire confiance à la Justice pour me rétablir dans mes Droits et me dédommager de tous les préjudices subis et de mettre enfin un terme à cette impunité insupportable.

 

"Une injustice faite à un seul est une menace faite à tous" affirmait Montesquieu.

 

Il me sera difficile de gagner ce combat seul. J'ai besoin du soutien des personnes, associations ou des organisations qui supportent les valeurs de Justice, de droit, de liberté et de tolérance et surtout qui combattent la corruption et la discrimination. Tout aide, toute information ou témoignage me sera précieux.

 

On me contacter sur cette adresse par courriel : successionbenabdeljalil@ gmail.com

 

Il est urgent que cesse cette véritable torture morale à mon encontre. 

 

https://www.sciencesetavenir. fr/archeo-paleo/la-torture- morale-fait-aussi-mal-que-la- torture-physique_20207 

 

Mon combat est aussi celui de la Démocratie et du respect de l'état de Droit. 

 

J'attends donc une réponse et j'espère aussi un soutien que je ne manquerai pas de faire connaître.

 

En vous remerciant pour votre attention, 

 

Dans cette attente, 

 

Avec mes meilleures salutations, 

 

 

Mohamed Othman Benabdeljalil 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.