Halte aux arrestations des Kurdes en France!

Suite à l'entretien téléphonique entre M. Macron et R.T Erdoğan, plusieurs opérations de police ont eu lieu en France le mardi 23 mars 2021 à l’encontre de réfugiés kurdes de Turquie. Des locaux associatifs ont été perquisitionnés et plus d’une dizaine de personnes placées en garde à vue. Nous appelons l'opinion publique française à être attentive à ces événements.

 Nous sommes des objecteurs de conscience, individu anti-militariste de Turquie, dont la majorité est kurdes, vivant la France après avoir fui la Turquie anti-démocratique, à cause du système oppressif.

Nous sommes des individus anti-guerre et anti-violence en France et partout dans le monde, comme nous l'étions en Turquie également.

Nous avons décidé de vivre en France parce que nous croyions qu'elle respectait les droits humains et que les gens pouvaient s'exprimer librement avec leurs revendications politiques.

Nous considérons les problèmes de chaque Français comme nos propres problèmes et nous essayons de participer à leur résolution avec nos efforts et notre contribution.

Les forces de sécurité de la France - qui dit à chaque occasion qu'elle respecte les droits humains - ont mené des raids avant l'aube du 22 mars contre les domiciles et associations de Kurdesà Marseille, Paris et Draguignan. Elles ont brisé les portes de leur association. Ces raids étaient aussi violents que ceux que nous avons connus en Turquie.

Les Kurdes de Turquie tentent depuis des décennies de s'accrocher à la vie face à toute sorte de violences. Surtout dans le nord du Kurdistan [Kurdistan turc], presque tous les enfants kurdes ont grandi en étant témoins de telles situations.

Il nous semble qu'il n'est pas nécessaire d'apporter beaucoup d'explications pour décrire la Turquie d'Erdogan où des milliers de politiciens, centaines de journalistes et plusieurs milliers d'étudiants croupissent en prison pour avoir été anti-militaristes, anti-racistes ou qu'ils ont refusé d'obéir au système du duo AKP / MHP.

Nous avons regardé ces raids des forces de sécurité avec beaucoup d'inquiétude pendant que les Kurdes vivant en France, qui avaient quitté leurs pays où ils vivaient dans un terrible climat de guerre et de violence, célébraient la fête de Newroz en paix avec tous les peuples de toutes les croyances et cultures.

Ces raids et détentions inquiètent en premier lieu les Kurdes, mais également leurs amis.

Nous appelons les autorités françaises à cesser de soutenir le système raciste / militaire d'Erdogan avec ces opérations et demandons à l'opinion publique française d'être attentive à ces événements. 

L'Initiative des objecteurs de conscience de Turquie vivant en France

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.