TOLERANCE ZERO

Afficher l'image en taille réelle

Une société de contrôle, d'exclusion et d'enfermement, voilà ce que nous propose l"Etat Pénal" que met progressivement en place le pouvoir actuel. C'est la criminalisation d'une frange de la société dont il s'agit ici. Pour rétablir "l'ordre", il faut nécessairement entreposer ou exclure les "improductifs", les exclus, les "indésirables" de ce "nouvel ordre naissant". Pour punir d'enferment et d'exclusion, il faut aussi surveiller. Ainsi, la surenchère des lois qui restreignent les libertés individuelles au sein de notre société s'emploient à cette tâche.

Les attaques sont multiples:

-Obligation de soins sans consentement pour les fous

-Comparution immédiate de certains mineurs primo délinquants avec retour des peines "plancher"à l'Américaine

-Couvre-feu pour les moins de treize ans

-Poursuite des parents de mineurs délinquants

-Déchéance de leur nationalité de certains délinquants "ethniques"

-Surveillance de la sphère numérique et publique

-Elargissement de la police à un "corps citoyen"

-Elargissement des fichiers policiers

-Poursuites contre les maires défaillants en matière de sécurité

-Poursuites contre les professeurs désobéissants

-Poursuites contre les acteurs de l'entraide solidaire envers les sans-papiers

-Lois iniques sur l'immigration

-Expulsion de populations entières

Cette liste est loin d'être exhaustive tant les atteintes contre les droits de l'homme sont nombreuses. Selon le sociologue Loïc Wacquant, "l'ethos punitif" justifie la montée de "l'Etat Pénal" et la glorification du "moins d'état social". Pour M. Foucault: "De là à supposer que le sens de l'internement s'épuise dans une obscure finalité sociale qui permet au groupe d'éliminer les éléments qui lui sont hétérogènes ou nocifs, il n'y a qu'un pas."

Laisserons-nous notre pays se transformer en "Etat Brun"? Rappelons-nous la nouvelle de Franck Pavloff, continuerons-nous à penser que toute action est vaine tant que nous ne sommes pas touchés directement par l'infamie? La démocratie française fondée sur le respect des droits de l'homme et les principes de la constitution: Liberté-Egalité-Fraternité nous appartient, nous en sommes tous globalement et chacun d'entre nous individuellement les garants. Alors mobilisons-nous par notre engagement, nos dénonciations, notre vigilance et notre résistance pour le respect de ces principes: contre la politique répressive, aliénante et abêtissante du gouvernement décrétons: "LA TOLERANCE ZERO".

 

Références:

Loïc Wacquant: Les prisons de la misère, Raisons d'Agir, 1999

Michel Foucault: Histoire de la folie à l'âge classique, Tel gallimard, 1972

Franck Pavloff: Matin Brun, Cheyne

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.