Pas de danse philosophiques

Ce soir j'ai esquissé quelques pas de danse, envie irrépressible de décoller, faire des ronds...de jambe, moulinets, pas de deux, entrechats aériens, j'ai tourné sur moi-même plusieurs fois et me suis élevée, gracile, sans entraves, comme libérée de la pesanteur de mon corps, flottant avec jubilation au rythme d'une mélodie interne retrouvée. Je venais de lire la théorie de l'unification du corps et de l'esprit de Spinoza expliquée aux nuls. Ma copine prof de philo m'avait au préalable mise en garde: le texte original ne me serait d'aucun secours. "Tu sais, c'est comme un traité de mathématiques, avec ses axiomes et ses démonstrations. Sec. Très sec pour un profane, tu risques de te perdre." Je l'ai crue sur parole, elle est agrégée de philo, ma copine, et j'ai parfois du mal à décrypter ses saillies et à supporter ses questionnements foisonnants sans fin, autant qu'intrusifs. Alors, je me suis plongée dans le petit ouvrage explicatif, sourcils froncés, tentant de m'abstraire de la vie bruyante qui s'exprimait de façon débridée autour de moi, vaguement rassurée par la minceur de l'ouvrage, et la promesse affichée par le titre de la collection d'appartenir au cercle des "Empêcheurs de penser en rond". Après une dizaine de pages poussives destinées à m'apporter des lumières sur la théorie de l'unité du corps et de l'esprit donc, vaguement étonnée de comprendre plus vite que la démonstration qui m'était faite, j'ai survolé quelques chapitres au préalable choisis, pour arriver à la conclusion grapillée par ennui qui m'indiquait que:" Il y a une étroite cohérence(...) entre d'une part, la doctrine de l'unité humaine et de l'homme comme désir et, d'autre part, la morale de la liberté et de la joie". Ô jubilation! Vouloir libre et satisfait! Mon corps libéré par la pensée pressentie, a exulté à cet instant précis et je me suis sentie légère, envolée, unifiée. Merci! Je retourne à ma lecture, bienheureuse.

Le corps et l'esprit dans la philosiphie de Spinoza, Robert Misrahi, Collection Les Empêcheurs de penser en rond.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.