murmures

Ecoute le murmure des murs mats, des murs endormis sûrs et sourds de mots morts.

Murmure en mesure de marteaux au manche dur pour pourfendre les murs durs en morceaux.

Ecoute les murmures de derrière les murs aux yeux multiples enclos, éclosions de lueurs dans l'obscurité des cavités cristallines éclats de quartz aux larmes pâles et sinueuses. Abîmes habités aux rigoles creusées par les ongles ravinés jusqu'à l'os.

Derrière les murs l'azur ou le désert infertile, prison ou asile.

Sur la cloison j'ai gravé un nom pour l'entendre résonner de la vie d'un autre, palpitation au coeur de la cicatrice boursouflée.

Trait d'union

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.