Le chant des occupants (Théâtres Occupés)

Parce que nos actions doivent être multiples et que nous les voulons contagieuses, les occupants de l'Union ont décidé de créer leur propre chant : le chant des occupants. Un appel à...l'Union de tous les intermittents de l'emploi et des précaires. Nous sommes ensemble. 100 lieux sont occupés à cette heure.

Théâtres Occupés / Occupation Union / Le chant des occupants © Les Occupants du Théâtre de l'Union

 

Depuis le 11 mars 2021 à Limoges, le théâtre de l'Union, CDN du Limousin est occupé. La barre des 100 lieux occupés a été franchie ce jour.

S'y rencontrent des étudiant.e.s, des livreurs ubérisés, des travailleuses et travailleurs de la culture, des artistes autrices et auteurs, des intermittent·e·s de l'emploi, des chômeuses et chômeurs, des membres de collectifs luttant contre la précarité... Si les situations sont diverses, toutes témoignent d'une seule chose : la précarité est L'URGENCE SOCIALE ABSOLUE. Il est inadmissible de se résigner à contempler les désastres humains derrière les statistiques.

SI LA FABRIQUE DE LA MISÈRE DEVIENT SYSTÉMIQUE, IL EST URGENT DE REFONDER LE SYSTÈME !

Il ne s'agit plus d'essayer de défendre les dernières miettes de nos droits sociaux.

Ayons le courage d'acter que le modèle social était déjà mortellement blessé avant le Covid.

Nous exhortons les responsables politiques, les syndicats, les associations, les médias et les citoyen.ne.s à s’emparer de ce sujet majeur qui nous concerne toutes et tous.

Retrouvons la dignité des résistantes et résistants qui, en pleine guerre mondiale et sous occupation, ont eu le courage de réfléchir au bien commun et à un programme social. Et ceci, en surpassant leurs différences.

Refondons ensemble et imposons une nouvelle Assurance Chômage, une nouvelle Sécurité Sociale globale et ambitieuse qui retrouverait son sens initial, celui de permettre à toutes et tous de vivre décemment, avec dignité.

Notre modèle social est un enjeu trop essentiel pour que le débat nous soit confisqué par quelques gouvernants.

Soixante-dix ans après la mort d'Ambroise Croizat, mettons en place des droits attachés à la personne, détachés de l’emploi. 

UNISSONS-NOUS POUR MENER CE COMBAT !

Et relevons la tête.
Parce que nos actions doivent être multiples et que nous les voulons contagieuses, les occupants de l'Union ont décidé de créer leur propre chant : le chant des occupants. Un appel à...l'Union de tous les intermittents de l'emploi et des précaires.

N'hésitez pas à nous demander le fichier audio, ou les paroles et l'accompagnement en écrivant à l'adresse suivante : occupationunion@gmail.com ou auprès de la CIP Limousin : ciplimousin@gmail.com 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.