la strategie des chocs

la stratégie du choc décrite par Naomi Klein est plus que jamais d actualité

Naomi Klein a publié en 2007 " la stratégie du choc" : la montée d un capitalisme du désastre".
elle expliquait , en quelque sorte, comment le système capitaliste a réussi à se maintenir, jusqu'à présent, malgré ses nombreux déséquilibres structurels , contredisant par la même, les annonces de Marx, il y a 150ans et depuis quelques années, la théorie des cycles économiques développée par Kondratiev.

Marx avait probablement sous-estimé le cynisme autodestructeur de l oligarchie capitaliste qui n hésite pas à utiliser 2 fusibles pour maintenir son hégémonie : le premier c est l équilibre de la planète , des écosystèmes et la surexploitation des "ressources" naturelles ; le deuxième c est nous !

elle s inspire de l enseignement de Milton Friedman, l un des "parrains spirituels" des ultra libéraux :
qui conseillait à la classe politique d imposer immédiatement après une crise ou un trauma collectif, les reformes économiques douloureuses, avant que les gens n aient le temps de se ressaisir. Il qualifiait cette méthode de " traitement de choc".

http://anthropopedagogie.com/wp-content/uploads/2019/01/La-strategie-du-choc-Naomi-Klein1.pdf

ca ne vous rappellerait pas quelque chose ?

vous pensez que le système capitaliste s est affaibli depuis un an ? alors que les banques fédérales européenne et américaine ont donné ou prêté des milliers de milliards d euros à intérêts positifs ou nuls, pendant que la microéconomie s effondrait.

Vous savez que les investisseurs financiers : fonds de pensions, banques, qui auraient investi en mars 2020, une partie de leur énorme trésorerie, ont pu faire, au minimum, en moyenne, 50% de plus values à ce jour .
ca représente des centaines de milliards d euros de profits potentiels qui ont du s ajouter à leur patrimoine déjà énormes. et qui doivent n attendre que de nouvelles opportunités pour racheter, à faible cout, les surfaces commerciales et immobilières des micro structures qui sont au bord de la faillite, en ce moment

il y a un vieil adage dans le monde financier qui dit : " vendre au son du violon, acheter au son du canon ". on utilise pas d artillerie contre un ennemi invisible, mais le dicton reste valable.

il faut arrêter d être naïfs.
ceux que l on appelle BIG PHARMA ET BIG DATA ne sont que certains des secteurs d investissements les plus lucratifs et les plus porteurs des vrais décideurs qui gouvernent le monde depuis un siècle : les financiers.
ceux qui nous considèreraient presque, aujourd'hui, comme une ressource, parmi d autres, dont il faut optimiser la productivité , sans cesse, face à la robotisation de plus en plus omniprésente.
ceux qui se sont épanouis , malgré la folie suicidaire nationaliste des puissances coloniales européennes, lors du premier conflit mondial, suivi de la "grippe espagnole", qui ont décimé une génération complète, suivie d une deuxième phase, 20 ans après.

l'Europe ne s en est jamais vraiment remise complètement depuis et comment le pourrait elle ? et ce n est pas la seule zone, qui n a jamais retrouvé sa puissance du début du 20°siecle. L' Argentine faisait partie des premières puissances mondiales, il y a 90ans. et il y a d autres exemples. Devons nous parler des cas particuliers de la Russie et du Japon ?

Avec les crises économiques en 1973, 1980, 1987, 2001, 2008, 2020, on voit que cette théorie des chocs s est clairement concrétisée depuis quelques décennies, à notre détriment.

 

quelle perspective avons-nous vraiment avec de tels agissements et une telle logique ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.