Hollande, la politique du Chatterton

Aujourd’hui je déménage, comme il y a un peu plus d’un an le précédent occupant de l’Elysée. Il a remis les clés à un autre qui s’appelle François. Moi, mon successeur s’appelle Larry. Tiens c’est marrant il fait un service civique…

Bref, avant de déménager il faut « faire les cartons » ou « se mettre dans les cartons » pour pouvoir dire « je suis en plein dans les cartons ». Et pour faire des cartons il faut…des cartons bien sûr, mais surtout ce gros scotch marron communément appelé chatterton (ce qui est une erreur cf. à la fin).

GSM GSM

Le Gros Scotch Marron (GSM) au début on l’oublie. Puis on se rend compte que sans scotch, point de carton qui ferme, point d’affaire à l’abri. Alors on file dans le premier magasin venu et on se dit que quitte à prendre du scotch autant en prendre du gros qui colle bien et qui en plus a la même couleur que les cartons (comme ça il ne se verra pas trop). Au début donc, le GSM c’est très pratique pour mettre en ordre les affaires. On se voit fermer les cartons un à un,  qui s’empilent tout parfaitement dans un coin.

Mais rapidement le GSM prend un drôle de pouvoir sur nous. Soudain il vous attrape d’en arracher un bout pour attacher le fil à la lampe de bureau, pour fermer le sac plastique qui contient les vis de l’armoire en kit, pour réparer ce coin d’emballage agonisant. Le GSM alors vous sert à fermer, assembler, réparer, cacher, colmater. On en met on en met, et on peste car en tirant trop fort dessus il s’arrache au mauvais endroit, on veut prendre les ciseaux il les empègue, on veut en couper un grand bout d’un coup, il s’entortille et s’emmêle. Le mieux serait les dents ? Il en reste toujours un morceaux collé et c’est pas bon. Et puis ce bout en travers qui s’est mal arraché, impossible de retrouver le début. Un bout collé sur vos doigts, vous le tamponnez sur la table du salon, vous fermez enfin cette maudite boîte qui avait un couvercle - mais on ne sait jamais - puis vous retirez enfin ce petit bout sur la table : trace marron sur le bois blanc. Ça part pas et c’est moche.

Pack GSM Pack GSM

Après quelque heures d’apprentissage du maniement du GSM (que vous appelez de plus en plus Chatterton) vous commencez enfin à vous sentir maître de la situation et crcrcrcr la bande blanche de la fin du rouleau. Il fallait en prendre plusieurs, même des gros.


Entassé dans la voiture un carton sous les pieds, le tube de l’aspirateur sur l’épaule et un bout de GSM encore collé sur le pouce droit j’ai pensé à François. Avant d’arriver l’énarque a lu le grand manuel du bricolage politique de Machiavel. Il a bien compris que pour parer à toute éventualité le top du top c’est le bien le « Chatterton ». Il organise vos affaires, répare vos erreurs - et celles d’avant-, cache la misère et fait tout bien tenir debout jusqu’au prochain déménagement. Alors François a envoyé ses copains à la grande surface des idées politiques (medef) acheter des rouleaux de Chatterton. Ils en ont pris plusieurs et de la meilleure gamme : la « collection guerre et paix, le Chatterton qui emballe votre pays ». Le premier rouleau « guerre au mali » a tellement bien fonctionné que François à aussitôt sorti le second : fixateur du Moyen-Orient. Manque de bol celui là était défaillant et François s’encolle les doigts tout seul. Et son pote Fabius qui n’est pas bricoleur ne veut surtout pas mettre les mains dedans…le Chatterton. En attendant de se dépatouiller avec le gros rouleau il repense au petit qu’il avait glissé dans sa poche arrière, au cas où. Ni une ni deux le voilà qui sort le très sûr « WW2, le scotch qui vous colle au passé », fabriqué dans un coin perdu de la Haute-Vienne (il parait que l’usine va fermer d’ailleurs…642 personnes au chômage à venir).

Pourtant, à l’heure de la débauche (le moment où l’on quitte le travail – précision pour les habitants des villes de plus de 50 000 habitants) rien ne tient vraiment bien. Tant pis c’est pas lui qui les porte (Jean-Marc vient là).


Me suis arrêté devant la porte de l’immeuble ou j’emménage, commencé à décharger les cartons et me suis dit que quand même, il faudra lui dire à F.Hollande qu’en fait, à la base, le Chatterton c’est bien un scotch, oui, mais spécialement conçu pour isoler…les fils électriques, pas pour emballer les cartons. 

chatterton chatterton

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.