Force et Honneur... Ou pas...

Une entreprise américaine qui fait sa meilleure année l'année dernière et qui licencie à tour de bras ? Yes, we can !!! What did you expect ?...

J'ai travaillé 11 années, 3 mois et 3 jours pour Blizzard Entertainment SAS.

J'ai été élu du personnel pendant 10 ans, d'abord en candidat libre et ensuite, parce que c'était devenu très politique, sous la bannière de Solidaire Informatique.

Je me suis battu pour la défense des employés, tant au niveau individuel que collectif, au départ assez maladroitement dans la confrontation.

Là, un regretté collègue d'un autre syndicat m'a montré qu'il était possible, dans la concertation d'obtenir davantage que dans l'opposition pure. La voie du gagnant-gagnant qui peut savoir séduire le chef d'entreprise. J'ai infléchi mes méthodes, j'ai adapté ma vision des choses.

A titre d'exemple j'ai accompagné une employée qui voulait absolument aller aux prud'hommes contre l'entreprise. Je lui ai dit que c'était légitime car elle était en colère, mais que cette colère il lui faudrait encore l'éprouver dans 6 mois lors des audiences de conciliation, puis 2 ans après lors du jugement, et encore 6 ans après s'il y avait un appel. Je lui ai dit qu'il lui faudrait être en colère à chaque fois et qu'à chaque fois elle allait devoir revivre cette colère, à nouveau l'accepter en elle. Je lui ai dit que si elle s'en sentait capable je pourrais l'accompagner, qu'honnêtement je ne savais pas si elle l'emporterait ou pas, que son dossier je l'estimais à 50/50. Mais que par contre, si elle ne se sentait pas d'aller jusqu'au bout je ne l'accompagnerais pas.
Parce que chaque victoire de l'employeur aux prud'homme fragilise les dossiers suivants émanant de la même entreprise.

Elle a renoncé. Je pense qu'elle a bien fait.

Mais aujourd'hui c'est moi qui suis en colère.

Une colère froide, contenue, qui fait que je ne peux plus ouvrir le launcher et lancer un seul jeu Blizzard sur mon PC.

 

Parce que Blizzard a fait l'année dernière sa meilleure année.

Parce que dans le rapport aux actionnaires ils précisent que d'une manière générale ils génèrent plus de "Cash" qu'ils ne trouvent de moyens intelligents de l'utiliser.

Parce qu'ils lancent au niveau mondial un "plan de sauvegarde de l'emploi" et que l'Europe, pardon, le bureau de Versailles, pour faire bonne figure est bien plus impactée que les autres régions.

Quelle belle notion de politiquement correct de prétendre "sauvegarder" l'emploi en mettant des collaborateurs de longue date à la rue.

Blizzard reposait sur de belles et saines valeurs :

Gameplay first

Lead responsibly

Play nice play fair

Think globally

Embrace your inner geek

Learn & grow

Every voice matter

Commit to quality

 

Aujourd'hui qu'en reste-t'il ? Sont-elles comme je le pense piétinées et dénaturées ?

Mike Morhaime parti Blizzard va-t'il tomber en ruine ?

J'ai passé 11 années de ma vie merveilleuses au service du rêve matérialisé par une bande de geeks un peu fous qui voulaient à la base s'appeler "Chaos Ogres".

Bobby Kotick et Archimonde même combat ?

Dalaran tombera-t'elle une deuxième fois ?

Au bout de 5 ans chez Blizzard on te donne une épée, au bout de 10 un bouclier, la parfaite panoplie du Chevalier.

Alors aujourd'hui j'ai un message pour mes amis restés là-bas : Never surrender, never. May the light always be with you.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.