ol Schneider
chroniqueur sur L'Insatiable : https://www.linsatiable.org/
Abonné·e de Mediapart

7 Billets

0 Édition

Billet de blog 11 sept. 2021

Monologue d'un gars de la campagne

Mon metaverse a moi est fait de boue, d'herbe et de crottin. Pas besoin de 5 G pour y accéder, il me suffit de mes pieds.

ol Schneider
chroniqueur sur L'Insatiable : https://www.linsatiable.org/
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Monologue d'un gars de la campagne

Mon metaverse a moi est fait de boue, d'herbe et de crottin.
Pas besoin de 5 G pour y accéder, il me suffit de mes pieds.
Mon environnement n'est pas si beau que ça, il est parsemé de zones pavillonnaires, et de champs de maïs, c'est la campagne d'un pays riche aux tracteurs qui roulent a 60, et aux jeunes qui commandent sur Amazon, mais j'y suis bien quand même.
J'y ai intérêt à y être bien: c'est la seule Interzone où je suis autorisé.
Je suis un gars de la campagne, peut être un des derniers. 
Avec mes copains apaches on est comme aspirés dans le monde où la campagne est un dessin animé.
Ma libellule a moi n'est pas pixelisee. Elle se fait encore écraser par des voitures hybrides.
Entre les champs de blé poussent les rescapées: les chenilles des orties, futurs papillon paons des mangas japonais.
Je suis un gars de la campagne
Un gars qui n'a plus le droit de boire du café.
Ça tombe bien, ici, il n'y a plus trop de café, ni de piscine, de médiathèques ou de théâtre public, ici, les insectes ne sont pas vaccinés.
D'ailleurs le centre de vaccination est loin, la-bas dans les zones infectées. Ici on se bat plus contre les vers que contre le covid.
Je suis un gars de la campagne, alors forcément pas très bien renseigné. Des complots il y a en plein, ils viennent tous de la ville. La ville est un nid de complot contre les escargots et les forêts.
Alors qu'on me traite d'imbécile, de fou, de meurtrier! C'est le propre des vipères des fossés, elles ne comprennent rien a rien, mais si elles tuent, c'est toujours parce qu'on leur marche dessus!
Je suis un gars de la campagne, on me vole aujourd'hui mes petits moments de civilité.
Mon crime est de ne pas suivre les actualités télévisées, ni les injonctions gouvernementales. C'est que cela ne changera rien a mon champ de patates.
Je suis un gars de la campagne, français, indien ou colombien, un gars qui comprend rien, un gars qui pense à demain. Quand tout est gris reste le vert, le vert des combats de nos mains.

Olivier schneider

Publié sur l'insatiable: https://www.linsatiable.org/Mon-metaverse

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Violences sexuelles

À la Une de Mediapart

Journal — Économie
Leroy Merlin, des bénéfices records et des salariés en lutte pour 80 euros
Depuis le 17 novembre, une cinquantaine de salariés de Leroy Merlin bloquent l’entrepôt de Valence, dans le cadre d’une grève inédite sur plusieurs sites de l’enseigne de bricolage. Salariés des magasins et des entrepôts réclament des augmentations et un meilleur partage des bénéfices.
par Khedidja Zerouali
Journal — International
Pourquoi le Kremlin veut en finir avec Memorial
L’historien Nicolas Werth explique les enjeux de la possible dissolution, par la justice russe, de l’ONG Memorial. Celle-ci se consacre à documenter les crimes de la période soviétique, mettant ainsi des bâtons dans les roues du roman national poutinien.
par Antoine Perraud
Journal — France
Mosquée « pro-djihad » : au Conseil d’État, le ministère de l’intérieur se débat dans ses notes blanches
Vendredi 26 novembre, le Conseil d’État a examiné le référé de la mosquée d’Allonnes, qui conteste sa fermeture pour six mois ordonnée par arrêté préfectoral le 25 octobre. Devant les magistrats, la valeur de feuilles volantes sans en-tête, date ni signature, a semblé s’imposer face aux arguments étayés de la défense. Compte-rendu.
par Lou Syrah
Journal — France
Affaire Hulot : Yannick Jadot met « en retrait » un pilier de sa campagne
Proche de Nicolas Hulot, Matthieu Orphelin a été mis « en retrait » de la campagne de Yannick Jadot, en raison d’interrogations sur la connaissance qu’il aurait pu avoir des agissements de l’ancien ministre, accusé de violences sexuelles et sexistes. Une « décision courageuse » de la part du candidat écologiste à la présidentielle, salue Sandrine Rousseau.
par Mathieu Dejean

La sélection du Club

Billet de blog
Avec le poids des morts
« Chaque famille, en Côte d'Ivoire, par exemple, est touchée. Tu vois le désastre, dans la mienne ? On assiste à une tragédie impensable ». C. témoigne : après un frère perdu en Libye, un neveu disparu en mer, il est allé reconnaître le corps de sa belle-sœur, dont le bateau a fait naufrage le 17 juin 2021 aux abords de Lanzarote, à Orzola.
par marie cosnay
Billet de blog
« Atlantique », un film de Mati Diop
Des jeunes ouvriers au Sénégal ne sont pas payés depuis plusieurs mois rêvent de partir pour l’Europe au risque de leur vie. Ada, amoureuse de l’un de ces hommes, est promise à un riche mariage contre son gré. Les esprits auront-ils raison de ces injustices ?
par Cédric Lépine
Billet de blog
« Ailleurs, partout » : d’autres images des migrations
« Ailleurs, partout », d’Isabelle Ingold & Vivianne Perelmuter, sort le 1er décembre. Le documentaire offre une passionnante réflexion sur les paradoxes de la géographie contemporaine, entre fausse ubiquité du cyberespace et vrais obstacles aux migrations. Rencontre avec les deux réalisatrices. (Entretien avec Nashidil Rouiaï & Manouk Borzakian)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
« Murs de papiers »
[Archive] Olivier Cousin, dans son dernier film, nous donne à voir ce qu’est la vie des sans-papiers à travers une permanence d’accueil de la Cimade : des chemins de l’exil aux mille dangers, des parcours du combattant face à une administration française kafkaïenne, la fin de la peur et l'espérance en une vie meilleure, apaisée.
par YVES FAUCOUP