Grève de la messagerie privée !

Nos messageries privées sont devenues des poubelles à pourriels, ne les utilisons plus!

Faisons grève de la messagerie privée sur Médiapart!

 Tout abonné, lecteur-contributeur sur Médiapart, a une messagerie privée?

Probablement a-t-il quelque part, à l’entrée de son domicile une boîte aux lettres, à l’usage de La Poste et de quelques voisins et amis. Sur cette dernière, s’il n’est pas masochistes, il se protège des courriers non personnels par une étiquette :no pub.

 Il dispose aussi, très probablement d’une messagerie électronique et d’une adrélec… Ce qui le contraint à nettoyer celle-ci périodiquement des pourriels….

Pourtant, ceux-ci sont un peu régulés en amont parce que la pratique des listes de diffusion est encadrée par les fournisseurs les moins malhonnêtes.

Sur sa messagerie médiapart, n’importe qui peut lui écrire… N’importe qui peut l’intégrer à une liste de diffusion. De sorte qu’ensuite il se retrouve avec, dans sa messagerie d’interminables fils de discussion… Faisant état des difficultés de tel ou telle à trouver un bistrot, ou attirant le lecteur vers un billet de blog tellement  pertinent qu’outre sa publication il faut le redoubler en messagerie.

 De sorte que la messagerie privée devient une poubelle saturée de pourriels, ayant souvent la longueur d’un fil de plus d’une dizaine de commentaires, avec effet collatéral sur le mail personnel où chaque nouvelle occurrence d’insignifiance en messagerie privée est répercutée !

 Médiapart est donc devenu un support moins fiable que la boîte aux lettres postale, la messagerie électronique ordinaire ou les messageries professionnelles.

 Il est donc urgent que Médiapart apporte remède à cette situation.

Les solutions peuvent être :

-       - de permettre à un abonné de ne pas avoir de messagerie privée, laissant celle ci optionnelle

-       - d’interdire les messages à destinataires multiples

-      -  de rétablir la possibilité de bloquer un expéditeur

-       - de supprimer la messagerie privée

 

En attendant que Médiapart prenne une ou plusieurs de ces mesures pour rétablir un fonctionnement correct minimal, les abonnés devraient faire grève de la messagerie privée.

Avis à mes correspondants; je n'ouvre plus la mienne, et je coche "indésirables" les messages Médiapart sur ma messagerie personnelle.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.