Les Primaires? Rien à Cirer !

La communication des partis de l’alternance sans changement a besoin « d’événements » pour occuper le terrain médiatique.

C’est pourquoi l’ex-UMP (appelée par antiphrase « les Républicains ») et le futur ex-PS (Parti Démocrate, dirait-on aux USA…) ont implanté dans l’agenda médiatico-politique français des « primaires ».

L’exercice consiste en une mascarade de désignation d’un candidat d’une part de « la Droite » (ainsi annexée par le parti « présidentiable » de droite) et d’autre part de « la Gauche » (raptée elle par le PS…).

Il s’agit donc de faire exister ce trompe l’œil qui fait des deux écuries de présidentiables à la sauce 5° république une « droite » et une « gauche »… alors qu’elles sont d’accord sur l’essentiel : l’européisme, l’atlantisme, l’austérité, le gouvernement aux ordres des marchés et de la finance …

Il s’agit aussi de créer l’illusion que toute la politique réside dans l’élection du Président de la République Française… Même si ce Président n’a aucune autonomie par rapport aux institutions qui dirigent l’Europe capitaliste, ces institutions elles-mêmes étant sans autonomie par rapport à la dictature de la finance devant laquelle elles s’effacent quand on passe aux choses sérieuses, comme on a vu lors du diktat imposé à la Grèce que l’institution européenne se mettait en stand-by et s’en remettait à la loi du plus fort…

Ainsi donc les Républicains voudraient qu’on s’intéresse à savoir si ce sera Sarkozy ou Juppé qui appliquera la politique de la BCE et de la CDU_CSU…

Et bientôt le PS nous ferait choisir, en même temps que son candidat à la Présidence les ministres qu’il choisirait, en cas fort improbable d’élection,  selon le pouvoir de « nuisance » manifesté dans ses primaires.

"Voyons, voyons, 5% : allez l'Intérieur, ça lui cassera sa popularité!"

Et si on s’y intéresse, on peut, comme on le lit ici ou là, se mettre à raisonner sur notre comportement par rapport à une procédure qui ne nous concerne pas.

« Et si j’adhérais aux valeurs de la droite le temps d’un vote tactique … je soutiendrais l’ex-fusible de Chirac à Paris ou l’ex-pote à Khadafi ? »…

Alors, honnêtement : la « primaire à droite » (comme du côté mensongèrement désigné comme « à gauche »), Rien A Cirer !

Plus pertinent à l’ordre du jour :

STOP TAFTA :

https://www.collectifstoptafta.org/l-actu/article/le-crayon-geant-stop-tafta-vient-a-votre-rencontre-en-septembre

 

Sauver Nexcis :

 

http://nexcis-vivra.fr/

 

Et s’il faut se préoccuper d’élections, celles qui sont à l’ordre du jour sont les Régionales, où il est urgent de construire le plus possible de listes de gauche indépendantes du PS et ses alliés.

Un bon résultat de ces listes, nous évitera les raisonnements délétères de second tour ou pour éviter la peste brune on choisit la paraplégie…

Des majorités régionales contre l’Europe de l’austérité seraient de bons point d’appui pour poser différemment la question des échéances nationales… se préparer à désobéir !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.