La primaire de Juppé ou comment squatter l'audimat...

La matinale de France-Inter illustre aujourd'hui parfaitement la finalité des "primaires".

En effet, en tant que "candidat aux primaires", Monsieur Jupé se voit offrir une bonne heure d'antenne pour développer son programme pour l'école... (A l'exception d'une augmentation de salaire en trompe-l'oeil, il s'agit d'appliquer à l'école les recettes managériales qui détruisent l'Université depuis 30 ans...)

Il apparait donc que la primaire est traitée par les médias comme une campagne électorale à part entière... Avec... exclusivité de parole aux gens "importants"... Aux "présidentiables"... Aux figures de proue de l'oligarchie.

Elle est encore plus brutalement oligarchique et biaisée que la véritable campagne électorale, dans la mesure où il s'agit de donner tout le temps de parole aux présidentiables des partis de l'alternance sans changement, sans devoir s'encombrer d'égalité de temps de parole avec "le reste" (reste qui pourtant représente plus de la moitié de l'électorat...)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.