Le reporter de "Fumigène" interdit de couvrir les manifs: découvrez ce titre !

Merci Monsieur Cazeneuve de faire découvrir "Fumigène", magazine littérature de rue. Pour plus de réalisme dans le regard sur notre société... Pour "comprendre" (ce que Valls et Cazeneuve craignent le plus: qu'on comprenne...)

 

« Fumigène », Merci, Monsieur le Ministre de l’Intérieur pour cette référence.

Le ministre de l’Intérieur a retrouvé les textes d’applications de l’état d’urgence légués par ses prédécesseurs et modèles de l’époque de la guerre d’Algérie…

Il a donc identifié quelques trublions es qualité. Et leur a fait notifier des interdictions de séjour, mal délimitées dans le temps et dans l’espace pour faciliter leur prise en défaut par l’arbitraire…

Nous sommes nombreux à dénoncer ces atteintes aux libertés fondamentales. Peut-être les tribunaux annuleront-ils ces actes emblématiques de l’état policier…

Il faut, pourtant, remercier le ministère de l’Intérieur. En effet sa démarche d’interdiction de séjour fait sortir de l’anonymat une publication, dont il veut interdire d’exercice un journaliste.

Sans Monsieur Cazeneuve et son interdiction de séjour pour journaliste, qui connaît « Fumigène ». ?

« Fumigène », littérature de rue, à retrouver sur :

Fumigène.org.

L’occasion de parler différemment de l’histoire-géographie dans les établissements scolaires des quartiers "sensibles"(1) :

http://www.fumigene.org/2015/09/laurence-de-cock-degager-des-outils-pour-penser-le-monde/

 Ou de découvrir d’authentiques artistes , poètes et chanteurs, fils d’ouvrier et autodidacte :

http://www.fumigene.org/category/banlieusard-in-the-future/

Ou être informé précisément sur l’interdiction de journalisme formulée par Cazeneuve à l’encontre de Nnoman :

http://www.fumigene.org/2016/05/nnoman-notre-photoreporter-sous-le-coup-dun-arrete-anti-manifestation/

 

Merci, Monsieur le Ministre de l’Intérieur, sans votre acte d’arbitraire policier, ces références seraient restées moins bien connues…

 

(1) A ne pas confondre avec les quartiers insensibles... 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.