mot de passe oublié
onze euros les trois mois

Restez informé tout l'été avec Mediapart

Plus que quelques jours pour profiter notre offre d'été : 11€ pour 3 mois (soit 2 mois gratuits) + 30 jours de musique offerts ♫

Je m'abonne
Le Club de Mediapart lun. 29 août 2016 29/8/2016 Dernière édition

Repenser l'état civil?

Au fond ne faudrait-il pas tout simplement repenser l'état civil, en y retirant la référence au sexe? Après tout, en quoi cela regarde-t-il l'état de savoir de quel sexe sont les citoyens? N'y a-t-il pas là un moyen de discrimination à faire disparaître?Il y a des pays où la religion fait partie de l'état civil (l'Indonésie par exemple). On ne peut faire une déclaration à la police sans décliner son appartenance religieuse... Cela ne manque pas de surprendre les citoyens de pays laïcs... et ne peut servir qu'à de la discrimination.
N'en est-il pas de même du sexe? Si les hommes et les femmes sont égaux devant la loi, pour quelle raison l'état-civil doit-il les distinguer?
Si le sexe n'est plus l'affaire de l'état, l'état n'a plus à se soucier de ces étrangetés pour lesquels il ne trouve pas de mots viables:
"mariage pour tous??? ou "mariage homosexuel???" Etranges expressions...

De cette façon également la question de la procréation assistée serait simplifiée: le médecin constaterait sans peine que certains couples ne peuvent être que stériles et ont donc besoin, pour procréer, d'assistance médicale, dans la mesure du possible médicalement...Inutile de réfléchir à l'égalité juridique entre sexes si le sexe n'est plus un discriminant juridique...

Ce pourrait être l'occasion de scanneriser les différents codes pour en éliminer tout sexialisme...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires

D'abord, tout ce que vous dites, je l'aime assez. Puis vous dites : ''de cette façon également la question de la procréation assistée sera simplifiée'' (c'est moi qui souligne). Et là, ce qu'il me semble est que la façon dont vous voyez que la question de la procréation assistée sera simplifiée justifierait plutôt que l'on dît : ''simplifiée au point d'être... évacuée''.

Si je peux être plus explicite ? Bien entendu ; tenez, et si vous alliez voir du côté de ce billet intitulé : ''Contre la réaction sous le déguisement de la ''modernité''. Pour l'altérité ; pour en finir avec l'assujettissement des femmes ''.

Bonne lecture ?

Jean Tramuset