De la question de la montée des prix en situation de protectionnisme

De l'exploitation de la question des prix par les libéraux

Lorsque l’on parle du protectionnisme ou du libéralisme et que l’on aborde la question des prix, les affirmations sur la montée de ceux-ci, en situation de protectionnisme sont souvent unanimes.

Ce qui correspond à la pensée libérale, car pour eux les prix baissent sous l’effet de la libre concurrence et donc dans la situation du protectionnisme les prix augmentent.

 

Cette donnée est le plus souvent purement spéculative. Voilà une réalité simple l’inflation est presque permanente des situations inverses existent bien sûr, mais l’inflation est dominante.

D’ailleurs on réévalue : pension, retraite, smic, toutes les années pour maintenir le pouvoir d’achat en France, comme ailleurs.

Reste qu’aujourd’hui on réévalue de façon de plus en plus défavorable pour les européens, mais cela est un autre sujet.

 

Par contre il est admis le plus souvent que les prix augmentent voir augmentent significativement dans une situation de protectionnisme.

 

Mais il manque des données importantes au problème d’une part la pression sur les salaires à la hausse est plus importante dans une situation de protectionnisme. La plupart des études sur le sujet vont dans ce sens donc l’augmentation des prix est compensée en totalité ou partiellement par la hausse des revenus.

 

D’autre part la production intérieure augmente, il y a plus de revenu disponible.

Pour finir la production augmente la possibilité de faire des économies d’échelles pour les entreprises s’accroit.

 

En la circonstance la vrai question qui se pausent est la répartition des richesses et oui, les entreprises restent dans le système du protectionnisme (au delà de la situation du communisme bien sûr) maître des prix de vente et globalement de la rémunération des salariés.

Il dépendra donc au gouvernement d’intervenir sur les prix et les salaires.

Restera la volonté politique pour maintenir le pouvoir d’achat !

 

 

Cordeil Olivier

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.