Olivier Foreau
Abonné·e de Mediapart

12 Billets

0 Édition

Billet de blog 8 déc. 2021

Autant en emporte le variant

Olivier Foreau
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

UN TOILETTAGE SALUTAIRE

Fresque pleine de tumulte et de passion, Autant en emporte le vent a bien failli nous emporter au-delà de nos valeurs. Nous n’en avions pas encore pris conscience mais ce livre grouille de contrevérités à la lisière du conspirationnisme, perpétue des stéréotypes intolérables sur les personnes racialisées, et sa complaisance envers les horreurs du sudisme est à peine supportable. Comme l’a rappelé si justement la direction de HBO Max à propos du film (qui est aussi révoltant que le livre) : « garder ce titre au programme sans dénoncer ces représentations serait irresponsable ».

Il était donc grand temps d’ouvrir les yeux : le roman de Margaret Mitchell nous renvoie, de façon particulièrement insidieuse, aux heures les plus sombres de l’histoire américano-humaine. Ce pensum reptilien exalte des schémas archaïques qu’il a fallu des siècles pour déconstruire, au prix d’un combat de tous les instants. Des universitaires nous alertent sur ses relents révisionnistes, émanant de mouvements pernicieux qui encore de nos jours, diffusent une vision rassuriste de la domination blanche systémique. Allions-nous tolérer encore longtemps qu’un pareil torchon continue à traîner entre toutes les mains?

Un dépoussiérage en profondeur s’imposait, et c’est à cette tâche rebutante que s’est attelée pendant un an la traductrice Josiane Cruchepotiche, dont il faut saluer l’engagement et la détermination. Loin de chercher à justifier des « héros » qui ne peuvent qu’inspirer l’envie de vomir, cette nouvelle traduction fait le pari de la recontextualisation, en confrontant leurs préjugés d’un autre âge aux défis solidaires du monde d’aujourd’hui.

Soucieuse de rester à la portée du public français, cette version s’abstient de prendre en compte les passages les plus problématiques soit environ les neuf dixièmes du livre, ce qui permet à l’ensemble de gagner en fluidisme, et fait d’Autant en emporte le variant un ouvrage qu’on peut s’injecter en toute sécurité.

RÉSUMÉ :

Il y a 25 millions d’années, Scarbeth O’Hara, une fêtarde irresponsable, a grandi dans un cluster suprémaciste. Courtisée par tous les négrophobes de la région, elle n’a d’yeux que pour Ashley, un militant écologiste qui tenant à rester PCR négatif, applique vis-à-vis d’elle les consignes de distanciation sociale. Il épouse Melanie, cadre médicale favorable au confinement perpétuel et admiratrice fervente de Joe Biden.

Rongée par la haine, Scarbeth sombre dans le rassurisme alors même que la guerre contre le Covid éclate dans le pays, sauvant des victimes par centaines de milliers.

Lors d’un dîner clandestin elle rencontre Rhaoutt Butler, un trafiquant d’antipaludiques banni des plateaux TV à cause son climatoscepticisme. Dès le premier regard ils se contaminent mutuellement, mais Scarbeth décide de rejoindre Melanie, nommée cheffe de service dans un centre anti-covid à Atlanta, car elle espère revoir Ashley et le contaminer à son tour. Mais celui-ci lui annonce qu’il vient de recevoir sa quatorzième dose d’Astramoderna, et espère compléter sous peu son schéma vaccinal.

Désespérée, Scarbeth se marie avec un membre du Zemmour Klux Klan, qui meurt terrassé par le variant O’Micron. Rhaoutt lui propose alors de fonder un cluster ensemble et ils donnent naissance à une petite fille, Bonnie. Mais ayant tous les deux perdu l’odorat, ils sont incapables de veiller sur elle et Bonnie est radiée de l’école suite à un test salivaire accablant.

Dans un accès de virilité toxique, Rhaoutt reproche à Scarbeth de ne pas avoir respecté les gestes barrières, tandis que Scarbeth accuse Rhaoutt de charlatanisme. C’est la rupture. Scarbeth se retrouve seule, anéantie par les conséquences délétères de son irresponsabilité.

AUTANT EN EMPORTE LE VARIANT

de Margaret Mitchell
Traduction : Josiane Cruchepotiche
12 pages et demie
Éditeur : Ministère des Solidarités et de la Santé
Prix : 135 €

NORMALOSPHERE 08/12/2021

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Gouvernement
Covid : Blanquer a annoncé le nouveau protocole des écoles depuis Ibiza
Les vacances de fin d’année du ministre, mis en cause pour sa gestion tardive de la crise sanitaire, suscitent depuis plusieurs jours des tensions au sein du gouvernement. Son entretien polémique au « Parisien », qui a provoqué la colère des enseignants, a en réalité été réalisé depuis l’île des Baléares, a appris Mediapart. Ce qui avait été caché. 
par Antton Rouget et Ellen Salvi
Journal
La Serbie fait front derrière son héros Novak Djoković
Les aventures australiennes de l’actuel numéro un du tennis mondial, et son expulsion, ont mobilisé la Serbie, qui a défendu bec et ongles son champion. Sûrement parce qu’il incarne depuis plus d’une décennie les espoirs de tout le pays, mais aussi ses profondes contradictions. 
par Jean-Arnault Dérens, Laurent Geslin et Simon Rico
Journal
Avec Roberta Metsola à la tête du Parlement, la droite se rapproche du « Grand Chelem » à Bruxelles
Malgré ses positions anti-IVG, la conservatrice maltaise a été élue mardi avec une large majorité – et les voix des eurodéputés LREM - à la présidence du Parlement européen. La droite dirige désormais presque toutes les institutions de premier plan au sein de l’UE.
par Ludovic Lamant
Journal
Après un mois de débats, l’Autriche se dirige vers l’obligation vaccinale
Le Parlement, qui a reçu 110 000 contributions citoyennes, a commencé lundi l’examen du projet de loi introduisant la vaccination obligatoire générale. Le texte devrait être voté dans la semaine et entrer en vigueur en février, malgré les nombreuses réserves qu’il suscite. 
par Vianey Lorin

La sélection du Club

Billet de blog
Université et Recherche, fondements d'une VIème République, démocratique et sociale
Emmanuel Macron a prononcé un discours au congrès de la conférence des présidences d’Universités ce jeudi 13 janvier, dans lequel il propose une réforme systémique de l’université. Des chercheurs et enseignants-chercheurs membres du parlement de l’Union Populaire, des députés, ainsi que des membres de la communauté universitaire lui répondent.
par Membres du parlement de l’Union Populaire
Billet de blog
La farandole ultra-droitière d'un ministère de « l'Instruction publique »
Eric Zemmour vient de présenter comme un point important de son programme éducatif la « création d'un grand ministère de l'Instruction publique ». Cela avait déjà été préconisé dès 2013 dans le projet d'« une droite forte » rédigé par deux secrétaires nationaux de l'UMP : Guillaume Peltier et Didier Geoffroy. Et Jean-Michel Blanquer l'aurait aussi suggéré à Emmanuel Macron lors de sa nomination.
par claude lelièvre
Billet de blog
De la grève, de l'unité syndicale et de sa pertinence
Attention : ce billet n'est pas anti-syndicaliste. Il sera peut-être qualifié comme tel par des gens qui ne savent pas lire. Je laisse volontiers ceux-là dans leur monde noir et blanc. Je suis syndiqué et j'invite tout le monde à l'être. Sans syndicats nous mourrons. On n'aimerait juste pas mourir avec. 
par Jadran Svrdlin
Billet de blog
La gauche et l’éducation : l’impensé des savoirs scolaires
D’un débat entre représentants des candidats de gauche et de l’écologie sur l’éducation ressort l’impensé partagé des savoirs scolaires.
par Jean-Pierre Veran