Tout savoir sur le PKK

La situation du PKK est complexe due à un conflit intense sentimental entre les Turcs et les Kurdes. Le but de texte sera être le plus neutre possible sauf à la fin où je vais donner mon avis.

La situation du PKK est complexe due à un conflit intense sentimental entre les Turcs et les Kurdes. Le but de texte sera être le plus neutre possible sauf à la fin où je vais donner mon avis. Les deux côtés seront présentés avec leur point de vue sur le conflit et comment il voit l’autre. Je vais ça pour montrer ma neutralité et que les gens qui lisent le texte puisque avoir toutes les infos possibles et font leurs propres idées. Le texte sera histoire du PKK dans les faits neutres, la version turque et ensuite la version du PKK (kurde) et finalement la version et ma vision. Espère que ce texte vous éclaire sur cette situation.

C'est quoi le PKK:

C'est une organisation de libération du peuple kurde qui a pour but de les libérés de l'oppression de l'état Turc. Inversement la Turquie et ses alliés voit le PKK comme un groupe terroriste qui use de violence. 

Drapeau du PKK Drapeau du PKK

Leur Histoire:

Dans le Texte de Olivier Grojean 2004 , la première rencontre pour faire un parti politique kurde a lieu en 1973 dans la région Ankara durant un pique-nique. L’idée un parti kurde a commencé à émerger à cette date. Pendant les années 70 , Abdullah Öcalan , créateur du PKK va rejoindre de nombreux mouvements de gauche Turc et commencer à organiser dans un combat contre les loups gris , des ultra nationalistes turcs.

Le PKK va être officiellement créé en novembre 1978 par Abdullah Öcalan avec des étudiants dans le village de Fils en Turquie. Leur idéologie sera inspirée la révolution communiste et la lutte armée contre l’État turc. Leur but est de libérer les Kurdes contre oppression de l’État turc. Le PKK accuse le gouvernement turc de vouloir éliminer existence des Kurdes.

Le 25 novembre 1978 est considérés comme la création officielle du parti (ville de Diyarbakır) et le 27 comme le nom du PKK (partis travailleurs du Kurdistan en Français).

Le coup d'État fait par l'armée Turc le 12 septembre 1980, le parti du PKK est persécuté, considérer comme séparatisme et dangereux par l’armée. Plusieurs membres sont morts. Le PKK va devenir de plus en plus violent après ce coup État.

Par la suite, de nombreux membres du PKK vont aller au Liban et la Syrie pour organiser pour combattre armée Turc.

Dans le texte de  Duran Kalkan , Israël a envahi le Liban au 2 juin 1982 , la résistance de la Palestine va organiser contre les Israéliens. Le PKK va venir en aide avec la Palestine et les aidées. Le OLP (résistance Palestine) a entrainé le PKK et donné de l’expérience militaire. Leur relation date depuis 1979 via entre Apo et le OLP. On estime à moins 11 membres du PKK ont laissé leurs vies pour la cause de la Palestine. Aussi le PKK va aussi crée des relations avec les kurdes Irak ( (PDK , parti Barzani , celui qui dirige Kurdistan Irak) et les communistes Irak. Le PKK va profiter du désordre en Irak pour y installer. En 1986 , le PKK va avoir un camps entrainement.

En 1981 , le PKK va ouvrir une session en Europe lors de son deuxième congrès , elle va créer une association le ERNK pour diriger ses actions en Europe.

Le 15 aout 1984 , la Guerre contre l’État Turc ont commencé avec l’attaque des stations militaires Turc. C’est le moment clé malgré quel que attaque avant cette date.

À partir du soutien de la Syrie de Bachar , qui dans un contexte de guerre froide a soutenue le PKK contre la Turquie ( block ouest et est oblige) et par intérêts géopolitiques , la guerre entre les deux groupes est plus moins intense. Au début des années 90 , un pic de violence dans le conflit est atteint , le nombre de morts est important dans cette période. Aussi un soutien de Saddam pendant qui fessait sa guerre contre Iran.

Vers les années 90 , la Turquie change de tactique et augmente la tension et envoie plus de soldats pour maitriser le mouvement du PKK.

En 1992 , avec aide de Barzani ( Kurdistan Irak) , la Turquie attaque le PKK en Irak , les combats seront meurtriers dans les deux camps et aucun parti ne va prendre avantage.

Un premier cessez feu a été prononcé par le PKK en mars 1993 avec aide du Kurdistan Irak, elle sera respectée par la Turquie jusqu’à mai 1993 quand l’armée Turc tue 13 membres du PKK.

En 1995 , de nouveau affrontement entre le PKK et le Kurdistan Irak a lieu. A la fin d'année , un cessez feu a été déclaré. Les affrontements entre Barzani et le PKK vont continuer jusqu’à fin des années 90.  

En 1998 , la Turquie décide de menacer la Syrie une invention militaire si elle continue a soutenir le PKK via le nord de la Syrie. Assad cède et expulse le PKK  de son territoire. La Turquie reçoit accord Adama qui comprend le droit intervenir en Syrie si le PKK se trouve. 

Apo Occlan , qui était réfugié en Syrie doit fuir , il commence à aller en Russie mais celle-ci reçoit de l'argent de Otan pour qui n'héberge pas Occalan. Finalement l’Afrique du Sud de Nelson Mandela lui offre asile politique mais au Kenya , les services secrets USA , Israël et de la Turquie arrêtent et amène en Turquie ou il sera jugé. Un cessez-feu est signé a son arrestation.

En 2004, le conflit rempart de nouveau entre le PKK et le gouvernement Turc , Arkara a déclaré que les membres du PKK avaient caché des armes dans les montagnes. Le conflit va durer jusqu’au 1 octobre 2006 ou le PKK va déclarer un nouveau cessez feu.

En 2009 , des négociations de paix vont commencer entre les deux partis. Mais de 2006 à 2013 , il va avoir plus moins de l'affrontement donc année 2012 qui sera une année meurtrière.

Dans le Texte de Olivier Grojean 2004 , des négociations de paix ont débuté en 2011 a oso entre le gouvernement Turc et le PKK. Après un gel des discussions , le 21 mars 2013 , une lettre de Apo est lue à la ville de Diyarbakir , plus grosse ville kurde de la région , pour annoncer un cessez feu.

En 2014 , arrivée de l’État islamique va faire intervenir le PKK en Syrie et en Irak pour lutter contre ce groupe. Le PKK va aider les Yézédies coincés dans les montagnes en sortir et va aider les Kurdes en Syrie militairement.

En, 2015 , le cessez-feu entre le PKK et le gouvernement Turc a été interrompue après les élections turques au Erdogan à gagner avec 40% des voix ( contre 48% précédemment).

Toujours en 2015 , le PKK via YDG-H , leur jeunesse kurde va se révolter dans plusieurs villes en Turquie. La ville de Diyarnakir , plus grosse ville en kurde en Turquie , sera aussi de la partie , elle serait détruite à 50% , du moins la ville ne sera pas accessible à 50%. Les troupes turques écraseront cette révolte.

Plusieurs bombardements au Kurdistan Irak aérienne Turc a lieu. Le parti Barzani a menacé le PKK  de les attaquer s'il ne partait pas du territoire , c’est la dernière nouvelle en novembre 2020 ( date écriture du texte).

Organisation :

Organisation du KCK ( Koma Komalên Kurdistan pour devenir plus tard le Koma Civakên Kurdistan ) est le groupement international du PKK. Elle a été créée en 2005 et elle regroupe tous les différents partis du PKK dans les 4 pays où sont les Kurdes, (Irak, Iran, Turquie et Syrie)

Iran : Parti pour une vie libre au Kurdistan PJAK

Irak : Parti de la solution démocratique du Kurdistan PÇDK

Syrie : le Parti de l'union démocratique PYD

Turquie : Parti des travailleurs du Kurdistan PKK

Cette organisation a pour but organiser les Kurdes ensemble, elle dit qu’elle n’est pas liée directement au PKK car c’est un de ses membres, la Turquie et ses alliées considère que le KCK est le PKK et le classe comme groupe terroriste.

Son fonctionnement est démocratique et il est inspiré du modèle du confédéralisme ( base de la révolution du Rojava).

Organisation du PKK est divisée en deux , les combattants du PKK et leurs supportaires sous ceux qui occupent de la politique. Le chef du PKK est Abdullah Öcalan.

Apo en prison , ce sont Cemil Bayik et Besê Hozat qui dirige le PKK.

Le PKK a des divisions de femme et de jeunesse , le YDG-H.

Carte de l'organisation du PKK Carte de l'organisation du PKK

Idéologie :

Le PKK dans les années 80-90 se réclamait du communiste et voulait un État kurde par l’utilisation des armes et de là guérira. Le PKK va aussi développer le concept de l’homme nouveau. Dans le texte de Olivier Grojean , 2008 , l’homme nouveau suit la doctrine marxisme-léninisme. Les Kurdes doivent se libérer de l’oppression de leur colonisation turque et de leur classe sociale. L’homme nouveau ne pense pas à lui mais à sa nation, il doit constamment se remettre en question et suivre les modèles qu’on lui donne. Le but est de créer une opposition à la culture turque et a créé un mouvement de solidarité.  Les journées des soldats étaient des entrainements, de l’éducation et du sport, des journées de 10-12 heures quand il n’avait pas de combat. Il fallait aussi que les membres du PKK fassent une auto critique de leur comportement pour assurer qui respecte bien la doctrine du parti. Apo était celui qui était le gardien de la doctrine

Vers les années 2000, toute cette théorie a été abandonnée et remplacer par le communalisme et défendre la démocratie en Turquie, il y a eu un abandon de l’idée une nation kurde et une lutte pour les droits des minorités.

 Division interne :

Dans l'article de France 24 , le Les Faucons de la liberté du Kurdistan ( TAK) sont un groupe dissident du PKK , séparer dans les débuts des années 2000 , ce groupe considère le PKK comme un groupe mou à cause qui ne veut pas tuer des civils turcs. En 2016, ils ont tué plus 120 civils Turcs, la Turquie considère ce groupe comme fessait parti du PKK mais celui-ci nie être lié à l’eux et inverse aussi.

Considérer comme terroriste :

Suède en 1984 par un supposé assassinat du PKK du premier ministre, Allemagne en 1993 considéré comme dangereux, les États-uni en 1997, L’Europe et le Canada en 2001 par la suite des attendants terroristes du 11 septembre et la Turquie depuis les années 80.

La version du gouvernement Turc et anti PKK :

Dans le site de Info-Flash Haber , un site pro Turquie , le PKK est vu comme une organisation terroriste hybride.  Le PKK est né des mouvements de gauche en Europe violent. Le but initial est d'avoir un Kurdistan indépendant.Leur leader, Apo a crée un culte de la personnalité comme dans le temps de l'URSS. Le PKK va inspirer des mouvements de gauche pour justifier sa violence.

Le PKK a soumis les villages par la violence, près de 6000 kurdes ont été tué parce qu’ils ne sont pas soumis à leur mouvement.

Dans les années 90 , des campagnes de punitions par des villages pro turc kurde a été faite , le PKK va tuer des certaines de personnes donc des femmes et des enfants. Les organisations des droits de l’homme vont considérer ceci comme des crimes de guerre.

Les crimes du PKK le plus important ont lieu en 25 décembre 1991 à Bakirköy ou 13 mars 1999, à Istanbul ou ceux-ci ont mis le feu à des bâtiments et ils ont tué des civiles. 11 morts et 13 dans l’autre sont brûlé vivant.

Le PKK aurait tué 150 enseignants entre 1979 et 2018 comme dans la nuit  11 septembre 1994 ou le PKK a tuée 6 prof. Ils tuent les profs, car ceux-ci coloniseraient les kurdes via la langue turc , c’est un acte de raciste car ils voient la langue turque comme maléfique. Ils ont tué aussi des médecins et des infirmières.

Aussi le PKK a éliminé des membres de l'extrême gauche pro kurde comme Devrimci Halkın Birliği – « Union Révolutionnaire du Peuple » –, Halkin Kurtuluşu – « Libération Populaire » – ou encore Devrimci Doğu Kültür Ocakları – « Foyers Révolutionnaires de la Culture Orientale ». ils ont aussi attaqué des kurdes normaux et pacifique comme le Parti socialiste du Kurdistan – Partiya Sosyalîsta Kurdistan, PSK – de Kemal Burka. Aussi des conservateurs kurdes comme Mehmet Celal Bucak.

Apo occalan a aussi tué des certaines de membre du PKK. Le chef du PKK est un être parano et abu de pouvoir. Il a ordonné l'exécution des membres qui pensait qui voulait lui voler son pouvoir. Des personnes célèbre du PKK qui a été tué par eux même sont Cetin Gungor (Semir).

Le financement du PKK se fait par le trafic de drogue. Il contrôle 80% du marché de drogue qui se dirige vers Europe.

Le PKK utilise les kurdes via Europe pour montrer une image pacifique d’eux.

Dans le livre , les codes idéologiques du PKK par Fikret Bila , le PKK a été communiste par opportunité, la vague de résistance étant à gauche, ils ont suivit le mouvement. Occalan a mit un culte de la personnalité, c’est lui qui dirige tout le mouvement du PKK et dans la constitution du PKK , il s’est auto proclamé comme leader des kurdes. Voyait que le communiste a échoué et que l’indépendance n’est pas possible, il choisir l'idéologie du communalisme pour donner une bonne image. Dans un processus que la démocratie est devenir la mode. Le communalisme a été pris, car les kurdes ne vivaient pas dans un pays, mais dans 4 , car cette théorie, hostile a l’état, sera mieux dans la situation des kurdes. Il reste que Apo n’appliquent pas cette théorie au sein du PKK, car c’est lui le chef , une sorte dictature avec un culte de la personnalité.

Dans un article de AA (Anadolu Ajansı)   , un site pro Erdogan et pro Turquie , écrit par Hasan Namlı , des mères kurdes ( Mamans de Diyarbakir) proteste devant le HDP ( un parti pro kurde accusé avoir des liens avec le PKK) avoir kidnapper leur enfant. Elles demandent au PKK justice et de leur redonner leur enfant. Cette lutte aurait touche le pays et Erdogan aurait déjà raconter ses mères.

Pour les groupes religieux , le PKK est un groupe athée qui est hostile a la religion. Le PKK n'est pas des kurdes, mais des mécréants qui lutte contre l’islam via leur chef , Apo , qui est un demi-dieu.

Les kurdes et le PKK :

Dans le documentaire de ARTE , sortir le 2 aout 2018 sur YouTube , on apprend que les kurdes sont pour la paix et veulent une solution pacifique du conflit. La guerre a détruit la région et beaucoup de kurde ne voit pas la guerre comme une bonne chose. La population kurde se dit être prisonnier entre deux feux et être menacé par l’état Turc et le PKK. Certaine vont rejoindre le PKK par justice et vengeance contre l’État Turc qui ont détruit leur famille et leur peuple. 

Le HDP , un parti pro minorité en Turquie et défenseur de la cause kurde a dit dans le ( The Gardian) , Giran Ozcan ( représentant HDP au USA) , avait souhaité que la paix entre le PKK et gouvernement Turc a lieu et soit fini pour de bons, mais les conflits ont repris. Selon lui , le PKK continue a etre important pour les kurdes, car ceux-ci sentent que leur identité est menacée par la Turquie et voit le PKK comme la seule organisation pour porté la voix des kurdes. La Turquie a pour but éliminé les mouvements kurdes et donne comme excuse la lutte contre le terroriste pour faire sa mission. HDP ne considère pas le PKK comme terroriste et a toujours voulut miser la paix entre les deux partis. 

Il est difficile évaluer le soutient des kurdes ou pas envers le PKK à cause de la peur du gouvernement Turc mais article de Mamoon Alabbasi , 2015 , peut nous éclairer sur cette question de soutient. Les kurdes en Turquie soutiennent leur identité ( Dans un sondage de Duva english , 72% des kurdes voulait avoir comme langue national le kurde et le turc , 10 % seulement le kurde et 18 % seulement le Turc source : https://www.duvarenglish.com/human-rights/2020/02/21/nine-hdp-deputies-released-on-probation ) . De nombreux kurde ont voté pour AKP , le parti Erdogan , dans espoir avoir plus de droit mais la décision être hostile au Rojava ( ne pas avoir aidé Kobané contre État islamique) et avoir adopté un langage plus nationaliste a fait perdre beaucoup électeurs kurdes. La reprise du combat entre le PKK et la Turquie a aussi été mal vu par nombreux kurde et on accuser le PKK avoir amené la guerre. Les kurdes veulent vivre en paix et ne veulent plus de guerre , ils ne veulent pas retourné comme dans les années 90. La volonté de la paix fait en sorte que le PKK a perdu du soutien dans la population qui veut de plus en plus de paix. La reprise de la guerre a donné deux résultats, soit on a voté HDP, car certains Kurde ont voulu une autre solution que Erdogan (considère qui a échoué) ou ils ont voté pour lui dans l'espoir résoudre le problème, car Erdogan a déjà donné quel que droit au Kurde. Les kurdes de Turquie veulent la paix et sont opposés à la violence, ce qui fait en sorte que le PKK perd de la popularité.

Les kurdes à extérieur de la Turquie ont opinion diverse sur le PKK. Les diasporas en occident et les kurdes de Syries sont favorables au PKK, ils voient cette organisation comme leur protecteur et une nouvelle voie de démocratie dans le moyen orient. En Irak, à cause du parti de Barzani qui a été en conflit avec le PKK, une partie de la population est hostile au PKK mais dans les zones contrôlées par celle-ci, la population semble être beaucoup moins hostile. En Iran, aucune donnée sur la popularité du PKK, cette organisation est peu présente et aucune source ne peut nous une estimation. 

La vision du PKK eux même :

Dans le livre écrit par Apo , le PKK a pour but de changer la donne pour les droits des kurdes comme un droit a l'autodétermination. Les premières rencontre ont lieu en 1973. Il avait une hostilité de la part du gouvernement Turc des le début et des tribus kurdes conservatrices. Quand le coup état est arrivée en 1980 , le PKK avait deux choix , soit etre un mouvement dan exil ou être un mouvement de libération moderne , il ont choisi la dernière option. Dans les années 90 , un espoir de cessez-feu était sous le président Turgut Özal, mais sa mort en 1993 et hostile de certains membres radicaux du PKK a fait échouer le mouvement de paix. Le PKK a toujours soutenu que son combat était pour la libération des kurdes.

Apo écrit dans son livre qui reconnaît que le PKK était très hiérarchique et qui ont échoué à se libérer eux même de cette structure. Apo ferait une critique et une réforme via le confédéralisme démocratique. Le but du PKK est la promotion de la démocratie et des minorités et la lutte contre les mouvements fasciste comme la Turquie. 

Comment se situé dans le conflit :

Dans un conflit politique, les deux groupes pensent être les bons et les autres être méchants. Les deux groupes vont se surestimer et sous-estimé l’autre. Dans le conflit entre le PKK et la Turquie, le gouvernement cache des informations et modifie la réalité des chose et le PKK glorifie ses actions et reste très secret sur son fonctionnement. 

Dans ls site du crise groupe info , le nombre de morts est un bon indicateur de ceci , pour ce groupe le nombre de morts est de ( 2015-2020) de 1264 morts gouvernement et 3 014 morts PKK. Pour le gouvernement Turc c’est 991 morts gouvernements et 7 071 morts du PKK. Pour le PKK c’est plus 7 000 morts gouvernement depuis 2016 ( source : https://www.kurdistan24.net/en/news/8c60f8cf-02e5-4037-8e6a-dd9dd4970941/PKK-claims-killing-7-000-Turkish-soldiers) ( la source peut être considérée comme fausse puisque Kurdistan 24 est lié Barzani , opposé au PKK) pour une estimation vers 9 000 morts et une perte de 1 181 mort du PKK.

Il est clair que le nombre de morts annoncer par le PKK est complètement faux, aucune guérira ne peut faire un nombre de mort aussi élever. Avec le matérielle et la faiblesse technologique des guériras comme le PKK c’est de la pure propagande. La Turquie, c’est la même chose, ils ont trop tué de membre du PKK pour que soit réalité, des guériras reste difficile a tué car ils se cachent. Le chiffre avancé par le groupe crise info est le plus juste. Cet exemple montre qu’il faut faire attention aux versions données des deux camps et qui faut regarder avec attention chaque fait.  

Origine du PKK :

Dans les années 60-70 , les kurdes Irak se sont révolté contre le gouvernement Irak pour avoir des droits, autonomie ou avoir un pays. Cet événement a été majeur dans le réveil kurde dans le monde. C’est cette révolte qui a inspiré les kurdes de Turquie a commencé à vouloir des droits et commencé à faire renaître leur identité après les rébellions écrasées dans les années 1930. Le PKK a été inspiré de ce mouvement et a été dans un réveil kurde. En 1979 en Iran, les kurdes vont participer au reversement du Shat Iran et résisté par la suite a la république islamique. La naissance du PKK était dans une ère de révolte dans 3 pays ou les kurdes sont nombreux. La Turquie, qui est dans les pays bloc de l'ouest, le PKK va choisir le communiste donc le bloc de l’est (comme les peuples qui se révoltent contre la colonisation). 

Le PKK n’est pas arrivé au hasard et n’est pas le fruit une erreur ou simplement une petite révolte comme la Turquie aimerai le dire. Comme dans le texte sur Info-Flash Haber sur l'influence des mouvements de gauche européenne (malgré que ça peut avoir jouer dans le processus).

Débats idéologiques :

L'affrontement entre le PKK et la Turquie est un ordre idéologique. La Turquie a une conception de l’État nation unitaire, il y a une culture légitime, une loi, une autorité centrale et une langue. La Turquie lutte contre le PKK pour protéger l'intégralité de son territoire, soit par son opposition a un pays kurde ou une autonomie. Il défend le principe intégralité du territoire. Le PKK est dans la position du droit au peuple à l'auto détermination et a l'auto défense. Ils considèrent que les peuples minoritaires ont des droits et ils ont par conséquence, le droit de les défendres. La base de la lutte est l'autodétermination. Deux concepts affrontent dans cette guerre : auto détermination des peuples contre la protection intégralité du territoire d’une nation.

Les crimes du PKK :

Les enseignants :

En 2017 , une professeur de musique du nom Senay Aybuke Yalcin , 22 ans , a été tuée par le PKK. C’est un drame en Turquie. Son nom et son image revient souvent parmi les pro turcs pour montrer que le PKK est mauvais. Dans les faits, qu’est qui s’est passé. 
La professeure de musique a monté dans une auto-car avec 3 autres personnes le matin. Pendant que la voiture passait , Le PKK voulait attaquer Veysi Işık , un conseiller de la ville et le maire( qui sont dans auto-car) . Pendant embuscade de la voiture , une balle perdue a tué enseigante. 

Le PKK ne l’a pas prise pour cible , tous les médias qui ont apporté ce fait disent que c’est le maire qui a été visée et non elle. Sa mort est cette extrêmement triste, mais elle n’a pas été tuée en tant enseignante, mais parce qu’elle a eu malheur trouver mauvais moment. On peut considérer comme victime de cette guerre, mais elle n’a pas été tuée façon volontaire par le PKK. 
( source T-vine , la biographie est la description) 

Toujours en 2017 , enseignant Necmettin Yılmaz 23 ans a été retrouvé mort dans un ruisseau. Il avait disparu il y a quelques jours. Il aurait été enlevé par le PKK. La branche militaire du PKK , le HPG a revendiqué cette attaque : 

« Necmettin Yilmaz, qui a signalé les lieux et les mouvements de nos forces de guérilla à Dersim [Tunceli] et coopéré avec l'ennemi, a été puni le 16 juin près du village de Zaxge [Saritas], près de Dersim [Tunceli], le 16 juin »

La Turquie était encore dans un état de choc. Le CHP , un parti opposition laïc a fait des funéraires a son nom. Le HDP , parti pro minorité en Turquie ( souvent accusé de lien avec le PKK par le gouvernement Turc) via Selahhattin Demirtaş ( qui est en prison en 2020 parce que il appartient au groupe du PKK selon le gouvernement Turc) a soutenu l’enseignant et a fortement condamner ce meurtre :

« Je condamne le meurtre du professeur Necmettin. Je condamne et maudis sans réserve le meurtre du professeur Necmettin. Il ne peut y avoir aucune justification légitime et morale pour une telle sauvagerie. Je souhaite la miséricorde de Dieu sur lui et la patience à ses proches. Je voudrais exprimer que nous n'accepterons pas le silence à de tels meurtre » 
( source Sprutnik , la biographie est la description) 

On peut considérer que le PKK a belle et bien tué des enseignant malgré que le PKK considère qui ont été visée non pas en tant enseignant, mais en tant espion. 

Les kurdes disparues par le PKK :

Les mères de Diyarbakir sont des mamans qui leur enfant aurait été enlever par le PKK selon leur version des faits. Le HDP aurait aidé le PKK dans le processus. Des sources montrent que c’est une manipulation du pouvoir Erdogan pour nuire au HDP et de passé sur silence les mères du samedi, un autre groupe de mère kurde qui attendait aussi leurs enfants disparus, mais cette fois ci par le gouvernement Turc. 

Ce que la version du gouvernement a oublié de dire c’est que les enfants ont volontairement rejoins le PKK à cause de la pauvreté, le PKK a promis des meilleures conditions de vie a ses jeunes. C’est un échec social par un gouvernement qui a mal lutté contre la pauvreté. 

Dans article de Felat Bozarslan , certains enfants ont disparu pour fuir leurs parents comme le cas Hacire Akar qui a demandé au HDP et au PKK de lui rendre son fils. Quelques jours plus tard, son fils appelle les médias et dit qui a fuit sa mère pour ne pas aller dans un mariage forcé. 

Les civils tués par le PKK :

Dans les chiffres donnés par le crise groupe, depuis 2015 ( fin 2020 , date de mon article) , 529 civils ont été tués dans le conflit entre le PKK et la Turquie, très grande majorité de ses morts est lié dans les combats urbain en 2015-2016. La thèse que le PKK tue des civils est faible puisque la majorité des civiles tué sont du a des dommages collatéraux de la Turquie. Une organisation dissidente du PKK , le TAK , tue des civiles mais  ces deux groupes ont dit qui étaient séparer, malgré que la Turquie dit le contraire ( sera un groupe du PKK pour attaquer des civil et ne pas salir l’image du PKK) 

Consulté la source : https://www.crisisgroup.org/content/turkeys-pkk-conflict-visual-explainer

Avant 2015 , les statistiques sont difficile à trouver , les universitaires et les droits de l’homme ont de la difficulté a entendre. Le nombre de morts fait débat, Erdogan a déclaré 40 000 morts en 2008 mais une commission parlementaire parle plutôt de 35 000 morts. Dans de telles conditions, déterminer le nombre de mort civil par le PKK ou la Turquie est difficile. 

La Turquie affirme que le PKK a tué 6 700 civils  entre 1984-2015. Le problème est que rien, aucune source extérieure ne peut affirmer ceci. On peut estimer que le PKK a tué des enseignants (comme plus haut) mais a part de ca , aucune preuve externe. 

Dans un article du Alarabiya new , le PKK aurait excuser avoir tué 3 enfants ( tué accident dans une voiture piéger) et affirme que tué des civiles n’est pas leur but ( estime que cette article date de 2016). 

Inversement , la Turquie est accuser avoir tué 18 000 à 20 000 civils , très grande majorité kurde. Beaucoup de personnes qui étudient la question kurde et les violences lié aux l’État avance ses chiffre , ce qui est beaucoup plus nombreux que le nombre civil tué par le PKK selon la Turquie.

Comme j’ai écrit, il est impossible de savoir le nombre de morts civil parce que les recherches des droits humains ne pouvait pas compter et affirmé les faits. Il faut se basée sur les données entre 2015-2020 et ses données nous montre que le PKK ne vise pas les civiles.  

Trafic de drogue :

Le trafic de drogue, la Turquie est un carrefour, un chemin de la drogue pour allez vers l’Europe. Il est fortement probable que le PKK fait du trafic de drogue pour se financer. Les groupes de guérira doivent se financer, mais elle n’est pas un gros morceau. La difficulté de surveillé les frontières avec la corruption dans le gouvernement Turc des dealers de drogues jouent beaucoup dans attrait de la drogue en Turquie. 

Dans une situation difficile dans les régions kurdes du a la guerre, des zones de non-droits ont commencer à se développer. La mafia qui contrôle la drogue est aussi lié au PKK comme les loups gris. Alaattin Çakic , un loup gris proche du gouvernement (service secret) a été le chef de la mafia. En 2020 , il a eu une amnistie a cause du COV 19. Sans compté que la Turquie a donné le contrôle des zones kurdes a des tributs kurdes qui agis comme des seigneurs de guerre et participe activement dans le trafic de drogue. L’affaire de Susurluk dans les milieux années 90 a montré l'implication des services secrets des loups gris et la mafia , ils entrent aidait dans le trafic de drogue. 

Si dans la lutte contre la drogue, on accuse le PKK de participer, il faut aussi accuser l’état Turc. Les deux partis ont participé à ce commerce. 

Conclusion :

J’ai essayé de prendre le moins possible de position, le but du texte a été montré tous les coté possible du conflit. J’ai donné un peu des mes opinons vers la fin pour dire que qui sera vrai ou pas. Avec ce texte, a vous de juger le PKK ou l’état Turc.

 Biographie:

source universitaire:

Grojean Olivier, « Turquie : le mouvement kurde à l'heure du « processus de paix » », Politique étrangère, 2014/2 (Eté), p. 27-37. DOI : 10.3917/pe.142.0027. URL : https://www.cairn-int.info/revue-politique-etrangere-2014-2-page-27.htm

Olivier Grojean, « La production de l’Homme nouveau au sein du PKK », European Journal of Turkish Studies [Online], 8 | 2008, Online since 30 December 2008, connection on 12 November 2020. URL : http://journals.openedition.org/ejts/2753 ; DOI : https://doi.org/10.4000/ejts.2753

Duran Kalkan , komun-academy , https://komun-academy.com/2020/04/15/we-want-the-palestinian-question-to-be-resolved-democratically/ consulté le 6 novembre 2020.

Site internet:

https://www.crisisgroup.org/content/turkeys-pkk-conflict-visual-explainer , international criss infi , consulté le 16 novembre 2020.

https://tr.sputniknews.com/turkiye/201707221029386816-demitas-necmettin-ogretmen-kinama/ , Sprutnik , consulté le 16 novembre 2020.

https://tr.sputniknews.com/turkiye/201707151029289804-tunceli-ceset-ogretmen/ , Sprutnik , consulté le 16 novembre 2020.

http://www.t-vine.com/promising-young-music-teacher-killed-by-pkk-in-batman/ , T-vine , consulté le 16 novembre 2020.

https://www.middleeasteye.net/fr/reportages/diyarbakir-des-familles-kurdes-accusent-le-pkk-davoir-recrute-leurs-enfants  , Middle east eye , Dyyarbakir , des familles kurdes accusent le PKK d’avoir recruté leurs enfants , consulté le 16 novembre 2020.

 https://englishbeta.alarabiya.net/en/News/middle-east/2016/01/16/PKK-apologises-for-killing-children-in-Turkey-car-bombing , Middle east new , PKK apologies for killing children in Turkey , consulté le 16 novembre 2020.

Giran Ozcan , The Gardians , 14 oct.2019 18,14 , The Kurds have faced their own ‘endless war’. And this is a dark new chapter https://www.theguardian.com/commentisfree/2019/oct/14/kurds-endless-war-turkey-erdogan consulté le 14 novembre 2020.

Mamoon Alabbasi , Why did most of Turkey’s lost pro-Kurdish votes go to ruling AK party? Middle east eye , https://www.middleeasteye.net/news/why-did-most-turkeys-lost-pro-kurdish-votes-go-ruling-ak-party , consulté le 14 novembre 2020.

 Hasan Namlı , Anadolu Ajansı , Turquie : Les Mères de Diyarbakir poursuivent leur sit-in contre le PKK/YPG , https://www.aa.com.tr/fr/turquie/turquie-les-m%C3%A8res-de-diyarbakir-poursuivent-leur-sit-in-contre-le-pkk-ypg/1956698 , consulté le 12 novembre 2020.

LE PKK, UNE ORGANİSATİON TERRORİSTE HYBRİDE , Info-Flash Haber , https://info-flashaber.com/le-pkk-une-organisation-terroriste-hybride-6649.html , consulté le 12 novembre 2020.

MATTHIEU GOSSE , orient xxi,  https://orientxxi.info/magazine/la-vieille-ville-de-diyarbakir-broyee-et-remodelee-par-la-guerre,1335 consulté le 6 novembre 2020.

Qui se cache derrière le mystérieux groupe Faucons de la Liberté du Kurdistan ? , France 24 , https://www.france24.com/fr/20161212-tak-faucons-liberte-kurdistan-pkk-turquie-attentat-mysterieux-groupe-ocalan-erdogan consulté le 11 novembre 2020.

Reportage sur Youtube:

 ARTE , La Turquie entre deux feux | ARTE Reportage , https://www.youtube.com/watch?v=bcKPdW8P3o4&t=440s&ab_channel=ARTE consulté le 14 novembre 2020.

Livre:

ABDULLAH ÖCALAN , LA RÉVOLUTION COMMUNALISTE , libération , 6 février 2020

Les Codes Idéologiques du PKK , Fikret Bilâ , Les Éditions du Panthéon (11 janvier 2019)

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.