L’État d'Israël : la malédiction du Peuple Juif !

L’État d’Israël, c’est la malédiction du peuple juif, qui prétend le contenir tout entier dans un territoire minuscule et qui de peuple opprimé l’aura fait passer allègrement à peuple oppresseur de la pire espèce, entraînant par là sa déchéance aux yeux de l’Éternel !

Dans mes veines coule un sang juif nourrit par l’amour de la Justice.

Nul ne peut nier la souffrance du peuple juif durant le cours de son histoire.

Mais la Justice n’a jamais été de s’alléger du poids d’un malheur subi en le retournant sur le dos de pauvres innocents.

Avant que l’ONU ne lui octroie arbitrairement en 1947, de manière illégitime et à titre de compensation illusoire, une partie de la Palestine alors occupée par des Juifs et des Arabes qui en ce temps là vivaient en bonne entente, bien que souvent maltraité, le peuple juif était un Peuple Libre et qui se jouait de toute frontière, riche de l’entièreté de La Terre dans la condition de son errance qui était la sienne.

Être Juif, c’est appartenir à un peuple, pas à une Nation.

L’État d’Israël, c’est la malédiction du peuple juif, qui prétend le contenir tout entier dans un territoire minuscule et qui de peuple opprimé l’aura fait passer allègrement à peuple oppresseur de la pire espèce, entraînant par là sa déchéance aux yeux de l’Éternel !

Honte à tous les hommes pourvoyeurs de misère et d’injustice, quelle que soit la couleur de leur peau, quelque nom que puisse porter le Dieu qu’ils invoquent !

Les pouvoirs publics peuvent bien interdire les manifestations de soutien au peuple arabo-musulman Palestinien, ils ne nous ferons pas taire, et au nom de tout le Peuple Juif resté fidèle à la Jérusalem Céleste et qui ne saurait se laisser enfermer dans de piètres, illusoires et ensanglantées frontières, je m’élève contre l'infamie d'une occupation illégale et d'une guerre odieuse aux forces inégales, aveugle et fratricide comme toujours !

Celui qui a usé de l’épée pour asseoir sa domination périra par l’épée !

Dieu sonde les cœurs : Il n’a que faire des fausses religions faites d’apparat et de feinte communion et ne reconnaît qu’un seul peuple : celui de Tous les Enfants de l’Univers dont le cœur est resté pur, sans aucune considération de lignée ou de confession.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.