Pour une résistance festive: Les fanfares s'indignent!

À l’initiative de la Fanfare invisible, plus de 200 musiciens et près de 15 fanfares européennesse rassemblent à Paris et investissent la rue entre les deux tours de l’élection présidentielle pour une parade manifestive, populaire et citoyenne.

À l’initiative de la Fanfare invisible, plus de 200 musiciens et près de 15 fanfares européennes
se rassemblent à Paris et investissent la rue entre les deux tours de l’élection présidentielle pour une parade manifestive, populaire et citoyenne.
• C’est la première édition à Paris d’un rassemblement de fanfares venues d’Europe (Italie, Espagne, Suisse, Allemagne, France…) mobilisées pour mêler leurs répertoires
et créer aux sons des cuivres et des percussions les conditions d’une résistance festive,
joyeuse et solidaire, capable d’épaissir le tissu social.
• Le collectif « les fanfares s’indignent » déambulera le samedi 28 avril 2012 de la
place du Châtelet (départ à 15h) à la place de la Nation à la veille d’une échéance
électorale majeure pour la France comme pour l’Europe.
• à l’appel* de ce collectif, de nombreuses associations et mouvements d’éducation populaire
AC!, ACLEFEU!, ATTAC, la CIMADE ile de France, Démocratie Réelle Maintenant, Droit Au Logement (DAL), les Sans Etiquette, LDH, La compagnie Traversant3, Les Marches européennes, Les Tabliers Volants, Postures, Télé-Bocal… ont répondu et encouragent chaque citoyen à s’engager pour lutter collectivement contre l’exclusion et la précarité et pour le droit à l’éducation, à la culture, à la santé, à l’emploi et au logement pour tous.
La Fanfare invisible
• Créée en 2009 à Paris, elle rassemble une quinzaine de musiciens amateurs (trompettes, trombones, saxophones, tubas, soubassophone, percussions…) animés par un projet commun d’actions, de fêtes et d’échanges en solidarité musicale avec les mouvements sociaux.
• C’est une pratique ouverte aux débutants, encadrés par des musiciens confirmés, autour d’un répertoire mêlant créations, morceaux issus du patrimoine des luttes (Bella Ciao, El Pueblo, le Temps des cerises…) ou des musiques traditionnelles (Batumambe, Mali ; Misourlou, Yiddish ; This land is your land, États-Unis…).
Pour la Fanfare invisible
lafanfareinvisible@yahoo.com 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.