ONU-UN News
Abonné·e de Mediapart

33 Billets

1 Éditions

Billet de blog 16 oct. 2021

L'économiste Mazzucato : la fin du Consensus de Washington?

"Social Europe" publie un article fascinant par l'économiste et Présidente du Conseil pour l'Economie de la Santé pour Tous, créé par l'Organisation mondiale de la Santé, la professeure italienne Mariana Mazzucato, le 14 octobre 2021

ONU-UN News
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

  "UN NOUVEAU CONSENSUS ECONOMIQUE MONDIAL."

par la professeure Mariana Mazzucato

Les arguments sont les suivants:
- La pandémie a mis en relief les failles de la dérégulation économique et de la libéralisation des marchés, et une nouvelle approche des politiques économiques est en train d'émerger. 
- Le Consensus de Washington est en voie d'extinction. Cette semaine le groupe d'Experts du G7 sur la Résilience Économique (où Mazzucato représente l'Italie) demande une relation radicalement différente entre les secteurs public et privé, afin de créer une économie durable, équitable et résiliente. Lorsque les dirigeants du G20 se réuniront les 30 et 31 octobre pour discuter de la manière de "relever les grands défis d'aujourd'hui" - notamment la pandémie, le changement climatique, l'augmentation des inégalités et la fragilité économique -, ils devront éviter de s'en remettre aux hypothèses dépassées qui nous ont mis dans une telle catastrophe....

Après un rapide rappel des 50 années de désastres du Washington Consensus, y compris les crises économiques de 2008 et 2020,  Mazzucato suggère que les crises sanitaires, climatiques et économiques incitent les politiques à changer.
Elle écrit : 
"L'alternative est le "Consensus de Cornouailles" récemment proposé. Alors que le consensus de Washington minimisait le rôle de l'État dans l'économie et poussait un programme agressif de déréglementation, de privatisation et de libéralisation du commerce, le consensus de Cornouailles (qui reflète les engagements pris lors du sommet du G7 en Cornouailles en juin dernier) inverserait ces impératifs. En revitalisant le rôle économique de l'État, il nous permettrait de poursuivre des objectifs sociaux, de construire une solidarité internationale et de réformer la gouvernance mondiale dans l'intérêt du bien commun."
Les points forts de cette proposition sont :
1 - Réforme des ADPIC à l'OMC pour garantir l'accès aux vaccins / médicaments pour tous
2 - Augmentation des investissements publics dans l'économie. Elle cite N. Stern qui parle de 2% annuels des PNB jusqu'en 2030. Libérant un "trillion" de USD" (1000 milliards de dollars) jusqu'en 2030, et orientant l'investissement vers des buts à long terme.
3- Un CERN pour l'urgence climatique.

Pas la peine d'envisager la réalisation des Objectifs de Développement de l'ONU sans cette réorientation, dit-elle.

Mazzucato qui a ses entrées dans la politique industrielle de l'UE, est passionnante (dans ses nombreux articles et livres) mais peut être trop optimiste : comment réconcilier ces nouvelles avec les politiques de diminution des services publics, en France confiées à... McKinsey ? Affaire à suivre.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Défense
Néonazis dans l’armée : l’insupportable laisser-faire du ministère
Un militaire néonazi, dont le cas avait été évoqué il y a huit mois par Mediapart, a été interpellé en novembre par des douaniers. L’armée, elle, ne l’avait sanctionné que de vingt jours d’arrêts. Ce cas pose une nouvelle fois la question de la grande tolérance de l’institution vis-à-vis de militaires fascinés par le Troisième Reich. D'autant que Mediapart a encore découvert de nouveaux cas. Une enquête à lire et à regarder.
par Sébastien Bourdon et Matthieu Suc
Journal
Dans l’Essonne, un « harcèlement discriminatoire » par amendes interposées
Au printemps 2020, trente-deux habitants d’Epinay-sous-Sénart ont reçu des dizaines de contraventions pour des sorties injustifiées pendant le confinement. Affirmant avoir été verbalisés à distance par la police municipale, une pratique illégale, ils ont saisi le Défenseur des droits.
par Camille Polloni et David Perrotin
Journal — Gauche(s)
Union des gauches : Hidalgo et Montebourg tentent de rebattre les cartes
La socialiste et le partisan de la Remontada ont appelé, dans la journée, à une candidature commune à gauche pour la présidentielle, en offrant de se retirer. Les pressions en faveur de l’union ainsi que les mauvais sondages expliquent aussi ce retournement. 
par Mathieu Dejean et Pauline Graulle
Journal — Droite
À droite, mais à quel point ? Valérie Pécresse sommée de placer le curseur
La candidate LR à l’élection présidentielle est confrontée à une double injonction : retenir les électeurs d’Éric Ciotti, tentés par un basculement à l’extrême droite, sans rebuter pour de bon la droite « modérée » qu’embrasse Emmanuel Macron. Le premier défi de sa campagne. Et le principal ?
par Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
On nous parle d'école et de crayons. Nous répondons par Écoles et Crayons
Beaucoup méconnaissent l’enseignement professionnel sous statut scolaire. Ils en sont encore à l’image d’Epinal de l’école où l’élève est assis devant son bureau, un crayon à la main. En cette semaine des Lycées professionnels, Philippe Lachamp, professeur de productique en erea, nous fait partager sa passion et ses craintes pour son métier de Professeur de Lycée Professionnel.
par Nasr Lakhsassi
Billet de blog
Remettre l’école au milieu de la République
Parce qu'elle est centrale dans nos vies, l'école devrait être au centre de la campagne 2022. Pourtant les seuls qui en parlent sont les réactionnaires qui rêvent d'une éducation militarisée. Il est urgent de faire de l'école le coeur du projet de la gauche écologique et sociale. Il est urgent de remettre l'école au coeur de la Nation et de la République.
par edouard gaudot
Billet de blog
Dépense moyenne par élève et étudiant : quand un élève en « vaut » deux
Les choix de dépense publique illustrent une politique : on dépense pour un.e élève de classe prépa plus que pour une écolière et un collégien réunis. Vous avez dit « égalité des chances » ?
par Jean-Pierre Veran
Billet de blog
Abolir les mythes du capital
Ces derniers jours au sein de l'Éducation Nationale sont à l'image des précédents, mais aussi à celle du reste de la société. En continuant de subir et de croire aux mythes qui nous sont servis nous nous transformons inexorablement en monstres prêts à accepter le pire. Que pouvons-nous faire pour retrouver la puissance et l'humanité perdues ?
par Jadran Svrdlin