Université populaire ''Islam et pouvoir'' : «Penser le pouvoir et conseiller le prince» samedi 9 janvier 2016

Orient XXI organise avec l’iReMMO une université populaire consacrée au pouvoir politique et à l’islam à travers l’histoire. La troisième session aura lieu samedi 9 janvier à Paris.

Parmi les lieux communs concernant l’islam, il en existe un particulièrement tenace : cette religion n’aurait jamais accepté la séparation entre religion et politique, contrairement à la chrétienté. Mohammed, prophète et chef de guerre, aurait été à la fois envoyé de Dieu, chef militaire et dirigeant d’un État en construction, alors que Jésus aurait simplement professé un message de paix et appelé «  à rendre à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu  ».

Pourtant, l’histoire réelle, concrète, telle qu’elle s’est déroulée depuis le VIIe siècle, infirme ces évidences. Plutôt que d’entrer dans un débat sur les textes religieux, sur ce que dit «  vraiment  » le Coran — débat certes nécessaire mais tout à fait limité — nous voulons au cours des sessions de cette université populaire aborder les rapports concrets qui se sont tissés depuis 1 400 ans entre les pouvoirs musulmans et la religion.

Cette histoire commence, bien évidemment, dans la péninsule Arabique, au VIIe siècle, avec les structures sociales et religieuses qui vont être ébranlées par la prédication de Mohammed et l’édification du premier pouvoir musulman. En quelques dizaines d’années, l’islam conquiert une large partie du monde connu, de l’Espagne aux confins de la Chine. Des empires se mettent en place -– omeyyade d’abord, ensuite abbasside -–, dirigés par le calife, «  Commandeur des croyants  ».

Mais les rapports entre ces dirigeants et la religion sont-ils différents de ceux qui se tissent à la même époque dans l’empire byzantin ? Après la disparition de l’empire abbasside sous les coups des Mongols en 1258, l’empire ottoman s’affirme à partir du XVe siècle comme une des grandes puissances européennes. Peut-on comparer son fonctionnement avec celui des grands empires contemporains, austro-hongrois ou tsariste  ?

SAMEDI 9 JANVIER : PENSER LE POUVOIR ET CONSEILLER LE PRINCE

- Séance 1 (10h30-12h30) : Les miroirs des princes - Avec Syrine Snoussi, chercheure en philosophie à l’université Paris Est Créteil. Ses travaux portent sur l’exercice du pouvoir dans les premiers miroirs des princes arabo-musulmans.

 

- Séance 2 (14h-17h) : Ibn Khaldoun - Avec Gabriel Martinez-Gros, professeur d’histoire médiévale du monde musulman à l’Université Paris-X (Nanterre La Défense). Il est notamment l’auteur de Ibn Khaldûn et les sept vies de l’Islam, éditions Acte Sud/Sindbad (2006) et Brève Histoire des empires, éditions Seuil (2014). Cette séance sera agrémentée d’une ouverture sur la question du mythe d’Averroès.

Plus d'infos et détails pour l'inscription sur OrientXXI.info.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.