ornito
Chien transcaniste
Abonné·e de Mediapart

323 Billets

0 Édition

Billet de blog 7 sept. 2022

ornito
Chien transcaniste
Abonné·e de Mediapart

Energie: rationnement ou rançonnement ?

Le rationnement est agité comme un spectre apocalyptique. Pourtant, son alternative devrait effrayer plus encore par les inégalités sociales qu'elle exacerbera.

ornito
Chien transcaniste
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Imaginez une énergie qui se ferait trop rare pour la demande, et dont le prix serait laissé aux mécanismes du marché. Cela n'existe pas, me direz-vous, les prix du gaz, du pétrole, de l'électricité étant soit subventionnés, soit maîtrisés par le gouvernement. Pourtant, il ne faut pas chercher bien loin un exemple, qui donne à voir ce qui pourrait nous attendre: celui du bois de chauffage en granulés.

Cette énergie, devenue populaire pour alimenter poeles et chaudières, se fait en effet trop rare comparée à la demande (15 % de déficit, en partie alimenté par les restrictions commerciales avec la Russie), entrainant une hausse récente de son coût de 50 %. Cette énergie laissée au seul marché, le consommateur n'a plus qu'une alternative: soit il peut payer et se chauffer, soit il est dans l'incapacité de le faire et il restreint son chauffage.

Le même dilemme nous attend pour toutes les énergies: si leur disponibilité n'est pas contingentée, c'est leur prix qui en assurera la modération de consommation. Et dans ce cas, il y aura ceux qui peuvent, et tous les autres. D'une manière emblématique, la polémique sur les jets privés illustre à un autre niveau de revenus ce qui nous guette. Ce n'est en effet pas tant une introuvable "morale écologique" qui devrait nous surprendre, que l'affichage criant des inégalités que ces usages représentent. Voilà sans doute ce qui aura contribué à l'hilarité de Mbappé, bien placé pour savoir qu'on peut se vautrer dans l'argent bien autrement qu'en empruntant un avion privé...

Empêtré depuis une décennie dans une gestion européenne libérale de l'énergie, le gouvernement est ainsi bien en mal d'assurer le contingentement nécessaire. On ne peut, en effet, se contenter de mécanismes de compensation de prix, lorsque la denrée elle-même vient à manquer, et que son coût est déterminé par l'offre et la demande. Ce serait aussi assurer aux opérateurs des bénéfices indus.

Pour maintenir l'équilibre social, la solution passe donc par l'utilisation conjointe d'aides ciblées (dont par exemple la différentiation tarifaire en fonction de la consommation), de taxation des bénéfices et de régulation des marchés, aux antipodes de la politique énergétique menée jusqu'à présent par la commission européenne.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France

Affaire Pellerin : la fuite judiciaire qui menace l’Élysée et le ministère de la justice

Le député Emmanuel Pellerin, visé en septembre dernier par une enquête en lien avec sa consommation de cocaïne, a été prévenu des investigations en cours, pourtant censées rester secrètes. L’élu des Hauts-de-Seine affirme que l’information lui a été transmise par Thierry Solère qui lui aurait dit la tenir du ministère de la justice. Le conseiller politique du président de la République et Éric Dupond-Moretti démentent.

par Pascale Pascariello et Antton Rouget

Journal — France

Le député Pellerin : la cocaïne en toute impunité

Député des Hauts-de-Seine de la majorité présidentielle, l’avocat Emmanuel Pellerin a consommé de la cocaïne avant et après son élection à l’Assemblée en juin dernier, d’après une enquête de Mediapart. Confronté à nos éléments, il a reconnu cet usage illégal. Saisie en septembre dernier, la justice n’avait pourtant pas souhaité enquêter.

par Pascale Pascariello et Antton Rouget

Journal

TotalEnergies est visée par une enquête préliminaire pour mensonges climatiques

Selon nos informations, la multinationale pétrolière est l’objet d’une enquête ouverte par le parquet de Nanterre à la suite d’une plainte au pénal pour « pratiques commerciales trompeuses ». Ce délit ouvre la voie à des sanctions pour « greenwashing ». Une première en France.

par Mickaël Correia

Journal

TotalEnergies : l’heure des comptes

TotalEnergies sait que ses activités sont nocives pour le climat depuis 1971. Pourtant, le géant pétrolier continue d’émettre autant de gaz à effet de serre que l’ensemble des Français·es. En pleine crise énergétique, TotalEnergies a annoncé début 2022 un bénéfice record de 14 milliards d’euros. Retrouvez ici nos articles et nos enquêtes sur une des multinationales les plus polluantes au monde.

par La rédaction de Mediapart

La sélection du Club

Billet de blog

Loi sur l’immigration : la nouveauté sera de rendre la vie impossible aux immigrés

Le ministre de l’intérieur, comme ses prédécesseurs, veut sa loi sur l’immigration destinée notamment à expulser plus efficacement les étrangers faisant l’objet d’une OQTF. Mais pourquoi, une fois de plus, le gouvernement ne s’interroge-t-il jamais sur les causes profondes de cette immigration ?

par paul report

Billet de blog

Nous, les banni·e·s

À travers son nouveau podcast « Nous, les banni·e·s », La Cimade a décidé de donner la parole aux personnes étrangères qui subissent une décision de bannissement. Pour illustrer la violence des interdictions de retour sur le territoire français (IRTF), 5 témoins partagent leurs histoires, de leur départ vers la France jusqu’aux difficultés d’aujourd’hui.

par La Cimade

Billet de blog

Appel contre l’immigration jetable et pour une politique migratoire d’accueil

Nous appelons à la mobilisation contre le nouveau projet de loi du gouvernement, qui s’inscrit dans une conception utilitariste et répressive des personnes étrangères en France. S'il était adopté, il accentuerait encore le fait qu'elles sont considérées comme une population privée de droits, précarisée et livrée à l’arbitraire du patronat, de l’administration et du pouvoir.

par association GISTI

Billet de blog

OQTF : la réalité derrière ces quatre lettres

À cause de l'OQTF, j'ai perdu mon travail étudiant. Je me suis retrouvé sans ressources du jour au lendemain, sans rien. C'est très dur, car je cotisais comme tout le monde. Avec ma compagne, on attend une petite fille pour juin prochain. D'ici là, je dois me terrer. J'ai l'impression de vivre comme un rat, j'ai tout le temps peur de tomber sur la police. Je ne suis certes pas Français, mais j'aime la France comme j'aime le Sénégal.

par Couzy