Macron, ce médiocre

Macron, c'est l'embauche par un trio d'affairistes patentés quatre années après la sortie de son école au sein d'une banque d'affaires; un bi-millionaire quatre années après cette embauche et, devenu riche, le retour à la fonction publique d'où il pourra professer ses certitudes, finalement très adaptées à son parcours personnel.

Le tort de ses admirateurs, c'est de croire que ses 'convictions' seraient autre chose que le produit de la formidable martingale qu'il aura consciencieusement appliquée, et de penser voir la réussite d'un homme, là où ne se trouve que celle d'un système. Ne peuvent être illusionnés que ceux qu'impressionne la fortune.

Nullement inventif, il professe au final ce qui lui a si bien réussi: n'est-ce pas, comme pour tous les médiocres, une preuve suffisante de sa légitimité ?

 

E. Macron s'exprimait devant un 'think tank', "En temps réel", dont il fait partie du conseil d'administration. La présence de quelques personnalités dites de gauche autorise, apparemment, les commentateurs à qualifier ce 'think tank' 'de gauche'. En voici la composition:

Le bureau d’En Temps Réel est composé de Stéphane Boujnah, Président, Gilles de Margerie, Vice-président, Catherine Sueur, Trésorier, et Bernard Spitz, Secrétaire.

Le secrétaire général est Laurent Saint-Martin.

Plusieurs chargés de mission issus du monde universitaire et de la recherche pilotent les différents projets d’En Temps Réel.

Le Conseil d’administration est composé de :

  • Stéphane Boujnah, directeur général de Santander Global Banking and Markets France & Benelux
  • Julien Cantegreil, directeur juridique adjoint de Kering
  • Philippe Crouzet, président du directoire de Vallourec
  • Nicolas Dufourcq, directeur général de Bpifrance
  • Laurent Joffrin, directeur de la rédaction de Libération
  • Emmanuel Macron, ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique
  • Gilles de Margerie, directeur général adjoint d’Humanis
  • Olivier Nora, président du directoire des éditions Grasset et des éditions Fayard
  • Bernard Spitz, président de la Fédération française des sociétés d’assurances
  • Catherine Sueur, directrice générale de Radio France
  • Karim Tadjeddine, directeur associé de McKinsey

Le Conseil d’Orientation aide En Temps Réel à définir ses priorités et à évaluer ses projets de recherche, il regroupe :

  • Laure Adler, femme de Lettres
  • Renaud Dehousse, directeur du Centre Européen de Sciences-Po
  • Marcel Gauchet, rédacteur en chef du Débat
  • François Heisbourg, président du Conseil d’administration de l’International Institue for Strategic Studies
  • Anne-Marie Idrac, ancienne Ministre
  • Jean-Noël Jeanneney, président des Rencontres d’Arles
  • Pascal Lamy, ancien directeur général de l’OMC
  • Nicole Notat, présidente de VIGEO
  • Jean Pisani-Ferry, commissaire général à la Stratégie et à la Prospective
  • Jean-François Rischard, ancien vice-président de la Banque Mondiale
  • Richard Robert, directeur de la publication de Telos
  • Nicolas Veron, économiste au Peterson Institurte et à Bruegel
  • François Villeroy de Galhau, directeur général délégué du groupe BNP-Paribas
  • Charles Wyplosz, professeur d’économie à l’université de Genève

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.