ORSINOS
Abonné·e de Mediapart

19 Billets

0 Édition

Billet de blog 3 avr. 2022

Mères célibataires, les grandes oubliées

Mes parents ont divorcé quand j'avais 8 ans. Une histoire assez classique : une crise de la quarantaine assez poussée de la part du père. Son objectif à partir de ce moment fut simple : être le moins investi possible dans la vie de ses enfants. Ma mère s'est donc retrouvée seule avec deux enfants à charge, sans aucune famille à proximité.

ORSINOS
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

© Clémence Rio, Orsinos

 
Famille nucléaire

Ma mère est la femme type de cette génération née dans les années 60-70 issus du milieu ouvrier. Elle n'a pas fait beaucoup d'études, toujours beaucoup travaillé, s'est ensuite mariée, fait deux enfants et est devenue femme au foyer. Mon père était souvent muté et gagnait assez bien sa vie pour faire vivre très correctement une famille de 4. Quand mon modèle familial a explosé, il a disparu, se contentant de verser une pension alimentaire.

Précarisation

Ma mère a dû retrouver un travail assez vite. Ce travail devait lui assurer des horaires adaptés pour s'occuper de nous. Elle est donc devenu assistante maternelle. Je ne vous fais pas un point sur la précarisation de ce métier. Seule avec deux enfants et un revenu assez faible, elle a dû trouver un moyen de faire les courses, payer le loyer et les factures.

Nous sommes passées d'une vie confortable avec un bon salaire qui pouvait faire vivre une famille de quatre, à une vie en HLM dans le tieks.

Avec le recul c'était plutôt cool, la solidarité entre voisin.e.s, la proximité avec ma soeur, sortir de mon passif bourgeois. Personne n'a grandi de cette manière chez mes ami.e.s. Toutes et tous avaient des grandes maisons ou des maisons secondaires, partaient souvent en vacances, un confort matériel que je n'avais pas.

Charge mentale

En plus de gérer la charge mentale de deux enfants seule, elle devait gérer sa propre souffrance de femme, la perte de l'homme qu'elle aimait. Elle n'a pas choisi d'élever ses enfants seule. Cette situation, elle l'a subie sans aucune aide mise en place.

C'était normal que ma mère s'occupe et se consacre à l'éducation de ses enfants. C'est le rôle que son genre et la société lui dicte. Si les rôles avaient été inversé, la société n'aurait pas traité ma mère avec autant de complaisance qu'elle a traité mon père. Il est plus normalisé qu'un père abandonne ses enfants.

J'ai grandi avec une mère célibataire, une mère qui a dû prendre des décisions, prendre des responsabilités, éduquer, faire des choix seule et ne se reposer uniquement que sur elle-même.

Les grandes oubliées.

Le temps de trois articles, Orsinos dédira ses recherches au cas des mères célibataires. Aujourd’hui en France, précarité et mère célibataire font souvent paires. 1/3 des familles monoparentales vit sous le seuil de pauvreté et la moitié avec moins de 1230€ par mois. Presque une mère célibataire sur deux avoue ne pas arriver à boucler son budget sans être à découvert*. Dans 75% des cas de rupture d’union, ce sont les mères qui obtiennent la garde des enfants. La cause a une socialisation et aux normes actuelles qui prône le rôle de la mère au soin et à l’éducation des enfants. 
Les mères célibataires sont aujourd’hui les grandes oubliées du système d’aide sociale et restent les premières victimes du patriarcat et du sexisme systémique. Elles représentent pourtant l’une des tranches de population les plus précaires. 
Aucune loi ne leur assure (de juste manière) une aide, une compensation de revenu ou encore une forme de contrat de travail pouvant assurer la prise en charge des enfants. Beaucoup de politiques de droites leurs imputent la responsabilité de leur situation et ne leur offre comme solution que le remariage. Rien n'est pensé pour avantager ses femmes qui doivent tous gérer seule.

Le mois des daronnes, c’est tout au long du mois d'Avril chez Orsinos >>> juste ICI

© François Perdriau, Orsinos

* enquête IPSOS

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Inflation : en France, grèves partout, augmentations nulle part
Depuis des semaines, des arrêts de travail éclatent dans toute la France, et dans tous les secteurs. Le mot d’ordre est toujours le même : « Tout augmente sauf nos salaires. » Après des négociations décevantes, les travailleurs se mobilisent pour obtenir des augmentations à la hauteur de l’inflation.
par Khedidja Zerouali
Journal — Économie
Le risque d’une crise systémique de l’économie
Avec l’irruption de l’inflation s’engage une nouvelle phase de la crise du capitalisme. Désormais, celle-ci semble totale et multidimensionnelle. En trouver l’issue sera de plus en plus complexe. 
par Romaric Godin
Journal — États-Unis
Attaque du Capitole : Donald Trump plombé par un témoignage dévastateur
Une membre du cabinet de l’ancien président états-unien a témoigné mardi devant la commission d’enquête sur les événements du 6 janvier 2021. Elle affirme que Donald Trump savait que ses partisans étaient armés et qu’il a voulu les rejoindre.
par François Bougon
Journal
La crise politique de 2019 secoue encore la Bolivie
L’ancienne présidente par intérim, Jeanine Áñez, a été condamnée à 10 ans de prison pour non-respect de la Constitution et manquement à ses devoirs, pour s’être installée à la présidence sans en avoir le droit, en 2019, après le départ d’Evo Morales. Une procédure judiciaire loin d’être finie. 
par Alice Campaignolle

La sélection du Club

Billet de blog
Pour un service public de santé territorial 3/3
Publié sur le site ReSPUBLICA et écrit avec Julien Vernaudon, le premier volet de cet article donnait le contexte historique, le second une analyse de la situation actuelle des professionnels de santé de premier recours et de leur évolution. Ce troisième et dernier volet propose la création d'un vaste et nouveau service public se santé territorial.
par Frédérick Stambach
Billet de blog
Hôpital public : lettre ouverte à Monsieur le Président
A l’orée de cet été, la situation de l’hôpital public est critique. Nous sommes à la croisée des chemins. Depuis des mois l'hôpital public est sur le devant de la scène, après les 2 années de pandémie cet été s'annonce difficile. Nous adressons aux responsables politiques un point de vue de cadres et de soignants de proximité, investis dans l'hôpital, un bien commun, qu'il faut préserver, quoi qu'il en coûte.
par Fabienne dubeaux
Billet de blog
« Very bad trips » à l’Organisation mondiale du commerce
20 mois et 6 jours de négociations à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) pour finalement acter, une nouvelle fois, que le commerce prime sur la santé. L’OMC et l’Union européenne (UE) se gargarisent aujourd’hui d’un accord sur la levée temporaire des brevets (TRIPS) sur les vaccins anti-COVID.
par Action Santé Mondiale
Billet d’édition
Covid-19, 7ème vague : l'État se rend encore « fautif »
Une septième vague de contaminations au COVID-19 frappe la France. Alors que le tribunal administratif de Paris a reconnu l'État « fautif » pour son impréparation lors de la première vague, le gouvernement ne semble pas tenir compte des remarques passées ni des alertes de la société civile.
par Mérôme Jardin