ORSINOS
Abonné·e de Mediapart

25 Billets

0 Édition

Billet de blog 3 avr. 2022

ORSINOS
Abonné·e de Mediapart

Mères célibataires, les grandes oubliées

Mes parents ont divorcé quand j'avais 8 ans. Une histoire assez classique : une crise de la quarantaine assez poussée de la part du père. Son objectif à partir de ce moment fut simple : être le moins investi possible dans la vie de ses enfants. Ma mère s'est donc retrouvée seule avec deux enfants à charge, sans aucune famille à proximité.

ORSINOS
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

© Clémence Rio, Orsinos

 
Famille nucléaire

Ma mère est la femme type de cette génération née dans les années 60-70 issus du milieu ouvrier. Elle n'a pas fait beaucoup d'études, toujours beaucoup travaillé, s'est ensuite mariée, fait deux enfants et est devenue femme au foyer. Mon père était souvent muté et gagnait assez bien sa vie pour faire vivre très correctement une famille de 4. Quand mon modèle familial a explosé, il a disparu, se contentant de verser une pension alimentaire.

Précarisation

Ma mère a dû retrouver un travail assez vite. Ce travail devait lui assurer des horaires adaptés pour s'occuper de nous. Elle est donc devenu assistante maternelle. Je ne vous fais pas un point sur la précarisation de ce métier. Seule avec deux enfants et un revenu assez faible, elle a dû trouver un moyen de faire les courses, payer le loyer et les factures.

Nous sommes passées d'une vie confortable avec un bon salaire qui pouvait faire vivre une famille de quatre, à une vie en HLM dans le tieks.

Avec le recul c'était plutôt cool, la solidarité entre voisin.e.s, la proximité avec ma soeur, sortir de mon passif bourgeois. Personne n'a grandi de cette manière chez mes ami.e.s. Toutes et tous avaient des grandes maisons ou des maisons secondaires, partaient souvent en vacances, un confort matériel que je n'avais pas.

Charge mentale

En plus de gérer la charge mentale de deux enfants seule, elle devait gérer sa propre souffrance de femme, la perte de l'homme qu'elle aimait. Elle n'a pas choisi d'élever ses enfants seule. Cette situation, elle l'a subie sans aucune aide mise en place.

C'était normal que ma mère s'occupe et se consacre à l'éducation de ses enfants. C'est le rôle que son genre et la société lui dicte. Si les rôles avaient été inversé, la société n'aurait pas traité ma mère avec autant de complaisance qu'elle a traité mon père. Il est plus normalisé qu'un père abandonne ses enfants.

J'ai grandi avec une mère célibataire, une mère qui a dû prendre des décisions, prendre des responsabilités, éduquer, faire des choix seule et ne se reposer uniquement que sur elle-même.

Les grandes oubliées.

Le temps de trois articles, Orsinos dédira ses recherches au cas des mères célibataires. Aujourd’hui en France, précarité et mère célibataire font souvent paires. 1/3 des familles monoparentales vit sous le seuil de pauvreté et la moitié avec moins de 1230€ par mois. Presque une mère célibataire sur deux avoue ne pas arriver à boucler son budget sans être à découvert*. Dans 75% des cas de rupture d’union, ce sont les mères qui obtiennent la garde des enfants. La cause a une socialisation et aux normes actuelles qui prône le rôle de la mère au soin et à l’éducation des enfants. 
Les mères célibataires sont aujourd’hui les grandes oubliées du système d’aide sociale et restent les premières victimes du patriarcat et du sexisme systémique. Elles représentent pourtant l’une des tranches de population les plus précaires. 
Aucune loi ne leur assure (de juste manière) une aide, une compensation de revenu ou encore une forme de contrat de travail pouvant assurer la prise en charge des enfants. Beaucoup de politiques de droites leurs imputent la responsabilité de leur situation et ne leur offre comme solution que le remariage. Rien n'est pensé pour avantager ses femmes qui doivent tous gérer seule.

Le mois des daronnes, c’est tout au long du mois d'Avril chez Orsinos >>> juste ICI

© François Perdriau, Orsinos

* enquête IPSOS

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Qatar : le Mondial de la honte
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique

À la Une de Mediapart

Journal — Moyen-Orient
Des Russes désertent vers la Turquie pour ne pas « mourir pour Poutine »
Après que le président russe a décrété la mobilisation partielle des réservistes pour faire face à la contre-offensive de l’armée ukrainienne, de nombreux citoyens fuient le pays afin de ne pas être envoyés sur le front. 
par Zafer Sivrikaya
Journal — Politique
La justice dit avoir les preuves d’un « complot » politique à Toulouse
L’ancienne députée LR Laurence Arribagé et un représentant du fisc seront jugés pour avoir tenté de faire tomber une concurrente LREM à Toulouse. Au terme de son enquête, le juge saisi de cette affaire a réuni toutes les pièces d’un « complot » politique, selon les informations de Mediapart.
par Antton Rouget
Journal — Exécutif
Retraites, chômage, énergie : Macron attaque sur tous les fronts
Le président de la République souhaite mener à bien plusieurs chantiers d’ici à la fin de l’année : retraites, chômage, énergies renouvelables, loi sur la sécurité, débat sur l’immigration… Une stratégie risquée, qui divise ses soutiens.
par Ilyes Ramdani
Journal
« L’esprit critique » cinéma : luxe, érotisme et maternité
Notre podcast culturel débat des films « Sans filtre » de Ruben Östlund, « Les Enfants des autres » de Rebecca Zlotowski et « Feu follet » de João Pedro Rodrigues.
par Joseph Confavreux

La sélection du Club

Billet de blog
L’éolien en mer menacerait la biodiversité ?
La revue Reporterre (par ailleurs fort recommandable) publiait en novembre 2021 un article auquel j’emprunte ici le titre, mais transposé sous forme interrogative … car quelques unes de ses affirmations font problème.
par jeanpaulcoste
Billet de blog
Les sulfureuses éoliennes de la baie de Saint-Brieuc en débat
[Rediffusion] A l’initiative d’Ensemble ! deux débats ont été organisés les 24 et 25 septembre autour du projet de parc éolien dans la baie de Saint-Brieuc. En voici le compte rendu vidéo, avec mon intervention, présentant mes enquêtes sur Mediapart, et les prises de parole de Katherine Poujol (responsable de l’association « Gardez les caps !) ou encore de Lamya Essemlali (présidente de Sea Shepherd France).
par Laurent Mauduit
Billet de blog
Le gigantisme des installations éoliennes offshore en Loire Atlantique et en Morbihan
Un petit tour sur les chemins côtiers en Loire Atlantique et en Morbihan pour décrire et témoigner du gigantisme de ces installations offshores, de la réalité de l'impact visuel, et de quelques réactions locales.
par sylvainpaulB
Billet de blog
Éolien : vents contraires !
[Rediffusion] Mal aimées parmi les énergies renouvelables, les éoliennes concentrent toutes les critiques. La région Provence Alpes-Côte d'Azur les boycotte en bloc sans construire d'alternatives au « modèle » industriel. le Ravi, le journal régional pas pareil en Paca, publie une « grosse enquête » qui ne manque pas de souffle...
par Le Ravi