POUR PROTESTER CONTRE LE REGIME DE WADE LA DIASPORA SENEGALAISE MARCHERA DANS PARIS LE 24 SEPTEMBRE 2011 - COMMUNIQUE

Le règne de Abdoulaye Wade est assurément marqué du sceau de la mal gouvernance, des tripatouillages de la Constitution, de la destruction du tissu économique et social, de la gabegie et du détournement et de l’accaparement des ressources publiques en toute impunité par un clan, de la hausse effrénée des prix, du rationnement de l’électricité, des inondations dans lesquelles vivent des milliers de sénégalais et du désespoir inaugurant l’ère des suicides par le feu et maintenant des manifestations populaires spontanées après les vagues d’émigration sauvage sur des embarcations de fortunes.

<--break->

Nous marchons pour dire NON :

NON A UN 3EME MANDAT DE WADE : la Constitution le lui interdit

Alors que les sénégalais viennent de lui signaler, avec fracas, durant l’été, leur opposition à son projet de dévolution monarchique, aux tripatouillages constitutionnels et sa candidature à l’élection présidentielle de 2012, Abdoulaye Wade, semble faire fi de la volonté populaire et s’obstine à vouloir tordre le coup à la Constitution dont les dispositions, de l’avis de tous les spécialistes sérieux, lui interdisent clairement de briguer un 3ème mandat. L’entêtement de Wade présage de lendemains funestes pour le pays si rien n’est fait pour arrêter sa folle fuite en avant.

NON A LA TAXE SUR LES APPELS ENTRANTS : Les émigrés ne sont pas des vaches à lait

Après avoir paupérisé les consommateurs du Sénégal, Wade veut s’en prendre au portefeuille des émigrés en surtaxant les appels que nous faisons vers le Sénégal. Cette taxe illégale, contreproductive et inopportune à la gestion nébuleuse et aux desseins inavoués est destinée à renflouer les caisses personnelles d’un clan avide de ressources pour financer des dépenses somptuaires et inutiles ou des manifestations politiques.

La Diaspora massivement présente au Consulat du Sénégal à Paris avait déjà, le 31 mai 2011, dit NON à la Taxe sur les appels entrants et a bruyamment exprimé son opposition à cette taxe qui en fait la vache à lait du régime parasite de Wade.

NON AU RATIONNEMENT DE L’ELECTRICITE : où sont passés nos 1500 milliards

Après avoir englouti 800 milliards depuis 2000 et pour soi disant financer un plan dit Takkal (« que jaillisse la lumière ») de résolution du problème lancinant de l’énergie Wade a permis à son super Ministre de fils, Karim Wade, de hausser les prix et de collecter 700 autres milliards rien que durant 2011, sans résultats apparents puisque le rationnement de l’électricité et les coupures ont redoublé d’intensité obérant la productivité des entreprises et le bien être des populations. Qu’ont-ils fait de tous ces milliards ?

NON A UN AUTRE NAUFRAGE : après le Joola, le Sénégal !

Ce mois de septembre nous permet de rappeler que si les américains ont leur 11 septembre, les sénégalais ont leur 26 Septembre.

Parce qu’il avait préféré rénover à coup de dizaines de milliards son avion, la Pointe de Sangomar dont on ne sait ce qu’il est devenu depuis qu’il a été remplacé par l’ancien avion de Sarkozy, après avoir refusé 500 millions quand il s’est agi d’acquérir deux moteurs pour le bateau « Le Joola » dont le naufrage a fait plus de 2 000 victimes, Wade a causé la plus grande catastrophe maritime mondiale un 26 septembre 2002.

Abdoulaye Wade n’a pourtant pas hésité à décaisser ensuite 600 millions pour rénover la vedette présidentielle qui relie Dakar à Gorée. Cet exemple et bien d’autres, démontrent si besoin en était que Wade, depuis 2000, pose des actes qui finiront par causer une catastrophe nationale pire que celui du Joola : le naufrage du pays.

Pour éviter au Sénégal le syndrome du printemps arabe ou pire le syndrome Ivoirien, nous, sénégalais de France en particulier et émigrés en général qui contribuons pour beaucoup dans la stabilité et la paix sociale au Sénégal, disons ASSEZ ! WADE DEGAGE.

Signé : Mouvement du 23 juin - Société civile - Partis membres de Benoo Siggil Senegal France

Itinéraire : Trocadéro (Parvis des droits de l’homme) –> Avenue Paul Doumer –> Rue Vineuse (Résidence de Wade) –

Rassemblement à 14H Place du Trocadéro

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.