Lettre à l'autre François, ministre du travail

de mon camarade Michel Ancé, cette lettre au camarade ministre du travail (et du chômage aussi ...)

Michel Ancé, Chômeur, Syndicaliste

 à

Monsieur Rebsamen, Ministre du Chômage

Nancy le 2 Septembre

Monsieur

Je digère difficilement vos propos écœurants à l'encontre des chômeurs , dont je suis. Cependant vous avez bien raison de fustiger ces quelques 5 millions de personnes oisives, feignasses en devenir ,qui snobent les généreuses et mirifiques propositions du Medef.

Continuez, Monsieur le Ministre du Chômage, ces gueux profitant grassement de Pôle emploi, voudraient eux aussi voire leurs émoluments grimper de 30 % comme les as du CAC 40. Puis quoi encore !!!!! Ingrats , ils boudent l'incessant travail élyséen qui tournebroche la courbe du chômage.

Il faut tenir le pays contre les profiteurs , salaud de pauvres (9 millions quand même). Manu Macron (tâcheron chez Rothschild, héritier de Taylor) a fixé un cap, raboter les 35 heures. L'autre Manu (héritier de Clemenceau et du Général Nivelle) a fait l'escort boy au gâteries du Medef, tortillant du cul et promettant de raser gratuit sur le dos de la populace , trop gâtée.

Il ne manquait que vos propos pourris , pour complaire à l'ordre marchand. Voilà c'est fait ! Quelle semaine !!

François Hollande, a déjà fait le camelot de foire , il y a quelques jours , devant les ambassadeurs ...Les propos étaient aussi infects pour attirer l'investisseur. Le chef de gondole de l’Élisée racolait pour qu'il y ait une plus grande facilité d'obtention de visas pour l'investisseur , l'étudiant à cinq pattes .... Je me souviens, moi, d'une petite Léonarda raflée par trois cars de flics dans un voyage scolaire. Gonflé le François !!

Sachez, Monsieur le Ministre du Chômage, que , depuis trente ans ,si vous et vos prédécesseurs aviez été payé au résultat , vous barboteriez dans une mouise peu racontable . Heureusement la République , bonne fille vous paye, généreusement, avec nos sous, sans qu'aucun contrôle qualité n'ergote sur votre prestation d'épicier .

J'ai passé prés de 40 ans à l'usine, dont 28 de nuit en cotisant aux Assedic . J'ai connu trois licenciements économiques, j'ai bouffé deux ans au resto du cœur avec mes mômes , il me semble ne pas devoir un sous à quiconque. Je vous prie donc de garder vos propos populistes nauséeux pour Cahuzac and Co, ou les cireurs de pompes que vous fréquentez.

Pour ma part, il est vrai que je refuse d'aller faire l'esclave pour un demi salaire de merde chez Disney Land à temps partiel, ou autres patrons devant lesquels se prosterne le parti socialiste

Vous vous êtes illustré pour le cumul des mandats, ainsi Maire de Dijon et Président de la Communauté urbaine, vous gagniez 8100 €, aujourd’hui un peu plus de 16 000 , comme Ministre. Qui vous autorise à cracher sur des personnes socialement faibles, en passe de devenir pauvres ? Pourquoi n'attaquez vous pas celles et ceux , du cercle feutré du Cac 40, gagnant un Smic à la minute ?

Voilà, Camarade Ministre de Gôche, je n'abuse pas de votre temps, trop précieux à combattre les parasites gavés d'allocations.

Bonne chasse

Michel ANCE

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.